Morgues au Bénin: Les troublantes révélations de Médard Koudébi

Morgues au Bénin: Les troublantes révélations de Médard Koudébi

L’émission hebdomadaire ‘’Sans langue de bois’’ de la radio Soleil Fm, a reçu ce dimanche 13 août 2017 Médard Koudébi, président de l’organisation non gouvernementale « Bénin Diaspora Assistance ».

Désordre dans le secteur des morgues au Bénin : Médard Koudébi interpelle le gouvernement

L’invité a pendant 90 minutes présenté la situation sanitaire des morgues au Bénin. Ce Béninois qui est à cheval entre Cotonou et Paris dénonce les mauvaises pratiques qui s’observent dans ces établissements, qui pour la plupart appartiennent à des hommes politiques, et dans lesquelles son Ong a mené des enquêtes.

Au Bénin, les activités illicites ne concernent pas que le domaine du foncier. Dans les lieux de détention de cadavres, communément appelés morgues, il se mène un business dangereux et à la limite criminel, et qui se développe avec la complicité des hommes politiques. Médard Koudébi, président de l’Ong « Bénin Diaspora Assistance », reçu dans l’émission « Sans langue de bois » de Soleil fm ce dimanche 13 août 2017, a dévoilé au grand jour l’état de décrépitude inouïe dans lequel fonctionnent la plupart des morgues au Bénin.

En effet, l’enquête a révélé les menaces graves que constituent les morgues pour les populations. Tout en creusant l’abcès, l’invité d’hier a fait savoir que la cinquantaine de morgues (privées et même publiques) modernes, et plus de 120 traditionnelles dénombrées, fonctionnent dans des conditions chaotiques. Cela doit interpeller la conscience de tous, notamment des autorités au plus haut niveau de la pyramide. Mais il se trouve que les propriétaires de ces lieux sont des ministres, députés, maires, chefs de partis, ou de hauts fonctionnaires de l’Etat à la retraite.

Parlant toujours des irrégularités dans ce secteur au Bénin, on note une absence de laboratoires post mortuaires, une ignorance totale du nombre de morgues en activité, l’utilisation de containers frigorifiques destinés à la conservation de poissons, des corps entassés les uns sur les autres jusqu’à plus de 1m50 de hauteur, alors qu’ils doivent être disposés dans des tiroirs individuels, des cadavres pourris etc. Mieux, ces morgues n’ont pas la structure nécessaire  pour être élevées au rang de lieu de conservation de cadavres.

Au-delà des morgues modernes, dans les morgues traditionnelles les corps sont conservés suivant des méthodes très dangereuses, et là encore on y trouve des mains invisibles d’hommes politiques. Ce qui n’est pas connu du grand public, c’est que les promoteurs de morgues traditionnelles recouvrent les cadavres de ciment, de pétrole et d’insecticides mélangés avec la farine de blé, pour la momification et pour éviter l’afflux des mouches et cafards. Heureusement, certaines d’entre elles ont été fermées avec le concours de Mme Dorothée Kindé Gazard, alors ministre de la santé. Mais la situation perdure et s’aggrave.

Le président de l’Ong « Bénin Diaspora Assistance », Médard Koudébi, avoue et ceci sur la base des enquêtes, qu’aucune morgue privée n’est en règle au Bénin, du moins ne respecte les règles de minima.

Plus grave et suicidaire

L’invité de ‘’Sans langue  de bois’’ de ce dimanche est allé loin dans ses révélations. Et comme l’indique le nom de l’émission, Médard Koudébi n’a pas eu la langue de bois. Le président de l’Ong « Bénin Diaspora Assistance » dénonce la situation géographique de certaines  morgues. Il explique qu’il ne devrait y avoir aucune habitation dans  les 100 mètres aux alentours d’une morgue normalement, à cause de la sensibilité de l’activité qui y est menée. Curieusement au Bénin, nombre de morgues sont implantées en pleine zone résidentielle, partageant parfois le même mur de clôture que des résidences. Evidemment, ceci n’est pas sans conséquences sur l’environnement et la santé des populations, parce que l’eau qui a servi à mettre au propre les corps ne va pas loin, elle pollue les puits environnants.

Toujours selon les explications de Médard Koudébi, ses enquêtes lui ont permis de toucher la réalité du bout des doigts et de se rendre compte que dans les rangs des laveurs de cadavres, on trouve également des mineurs qui manipulent les cadavres comme des jouets, ce qui est d’une extrême gravité.

Pire, après l’injection des antiseptiques dans les corps et le froid, l’eau qui dégouline des corps sert de préparation de produits mystiques commercialisés. Des soit disant maîtres spirituels s’en procurent avec la complicité des laveurs de corps.

Cette situation sanitaire dégradante et affreuse des morgues au Bénin, fait dire au président de l’Ong « Bénin Diaspora Assistance » qu’il faut nécessairement engager des réformes dans le secteur. En tout cas, très engagés dans le domaine de la santé, Médard Koudébi et les siens ont déjà soumis aux autorités compétentes (Ministre de la santé et ministre de l’intérieur en particulier), les résultats de leurs enquêtes et espèrent qu’elles prendront des mesures urgentes pour corriger le tir.

 

Commentaires

Commentaires du site 12
  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 1 mois

    CODJO ATAKOUN DOIT EN SAVOIR PLUS SUR L’UTILISATION DE L’EAU SUINTANTE ISSUE DES CORPS . CODJO ATAKOUN EST UN JEUNE FETICHEUR HABITANT A TCHAOUROU.
    ROI MEME DU MYSTICISME DIRAIT L’AUTRE .
    LE MINISTRE DE LA SANTE DOIT AGIR VITE !

    • Avatar commentaire
      aziz 1 mois

      Et toi l’eau de ton cadavre aspergée..à un endroit…c’est la meme chose..qu’une radiation atomique pire que techernoby

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 1 mois

    Que fera-t-on quand il n’aura plus de place pour enterrer les morts à l’allure où vont les choses.

    La Population galopante nécessite de plus en plus des espaces suplémentaires pour y vivre et pour la culture.

    Il y aura deux choses: Soit l’on parviendra à fixer un temps déterminé 20 ans 30ans de durée des tombes qui seront après déblayées pour recevoir des nouvelles depouilles.

    Ou bien l’introduction de l’incinération des morts entrera dans les moeurts. C’est pratique, c’est propre et tout le monde s’en acomodera.

    Il est emps que commence à penser à tout cela en Afrique en général et au Bénin en particulier

    • Avatar commentaire
      aziz 1 mois

      Incinérarion…dis tu..?

      Tu veux envoyer les gens en enfer..avant meme le verdict divin..n’est ce pas

      Toi et sonagnon…vous etes les deux procéduriers du forum

      Premiere instance,appel..cours de cassassion ça existe aussi chez le bon dieu…

      Avant l’exécution de la peine

      • Avatar commentaire
        Napoléon1 1 mois

        @Aziz,

        Ce n’est pas le Corps qui va au ciel ou à l’enfer, c’es l’âme.

        A la mort l’âme a quitté depuis le Corps et se tient au jugement dernier de Alah!

  • Avatar commentaire
    Jean 1 mois

    Voici des sujets qui impactent directement la vie des populations.
    J’invite le gouvernement à vite agir pour arrêter ce massacre. Cet état de chose est inadmissible dans notre pays. La solution pour éradiquer ce fléau est de voter une loi qui impose sur tout le territoire national un délai maximum de 48h au maximum pour inhumer tout individu ayant passé de vie à trépas.
    Cette pratique de conserver des cadavres durant des semaines ou des mois est d’une autre époque et cela doit cesser au Bénin.
    J’invite les Olla Omar et consorts à faire des propositions sur ce sujet au lieu de passer toute la vie à critiquer, des critiques inutiles pour la plupart.

  • Avatar commentaire
    La Foudre 1 mois

    …Et à paris, les morgues sont-elles à 100m des maisons. ..? Olla ou autre exilé parisien pour répondre…et au doyen codjo Attakoun de nous apporter un peu d’éclaircissement sur l’usage fait des eaux suintant des corps…Quant aux entassements des corps, je vois bien Aziz rêver de passer quelques jours dans une pareille morgue après son “départ tardif” de ce monde, entasser avec ses alsaciennes.
    A part cela, ce Médard a t il un projet d’installation des morgues parisiennes dans nos villages lointains sans électricité ni eau courante. ..? Si non, qu’il nous épargne ses visions d’utopique théoricien….encore quelqu’un qui vient nous vendre du “à paris”…qu’il reprenne son “bla-bla car” et retourne à l’exil

    • Avatar commentaire
      Jean 1 mois

      Voilà tout ce que toi tu penses?
      Commmentaire curieux.

    • Avatar commentaire
      aziz 1 mois

      T’inquiete avant de mourir..je te ferai plaisir de te rendre une visite de courtoisie…histoire de griller…et déguster tes poulets…sans poils

    • Avatar commentaire
      Gibo 1 mois

      Il ne sert à rien de critiquer ledit Médard en question car il dénonce une insalubrité et un danger pour les riverains en matière de santé.
      Le gouvernement doit prendre les mesures qui s’imposent.

    • Avatar commentaire
      KOUDEBI MEDARD ONG BÉNIN DIASPORA ASSISTANCE 2 semaines

      Bonsoir monsieur c’est vraiment triste , votre raisonnement donne l’impression que vous deviez être l’un des bénéficiaires de cette mafia mortuaire .
      C’est vraiment dommage pour ce désert de compétence

      • Avatar commentaire
        KOUDEBI MEDARD ONG BÉNIN DIASPORA ASSISTANCE 2 semaines

        Ma réponse est personnellement pour ce soit disant LA FOUDRE

        Je vous invite à suivre l’émission focus du mois de Septembre 2017′
        ET TV 5 monde sans oublier FRANCE 2 pour mieux comprendre les De sous De cette mafia
        Heuresement qu’ils sont venu 4 semaines au benin pour filmer les 3 Types De MORGUES
        AINSI que Les mineurs de 8 à 11 otages de La MAFIA MORTUAIRE QUI lavent les cadavres et fon le méditer de fossoyeur dans les cimetières du Benin
        L’UNICEF EST INFORMÉ