4e congrès ordinaire du Syntraposte: Ganiou Radji remplace Sinodobe Agli à la tête du Syndicat

4e congrès ordinaire du Syntraposte: Ganiou Radji remplace Sinodobe Agli à la tête du Syndicat

Le Syndicat des Travailleurs de la Poste (Syntraposte), a renouvelé ses instances dirigeantes et dispose désormais d’un nouveau bureau directeur avec à sa tête Ganiou Agli, élu nouveau Secrétaire général.

Quelles solutions pour sécuriser les biens précieux

L’élection du nouveau bureau a eu lieu samedi 16 septembre 2017, lors du 4e congrès du syndicat auquel a pris part le tout nouveau secrétaire général de la Cstb, Nagnini Kassa Mampo. C’est Ganiou Radji qui dirige désormais le Syndicat des Travailleurs de la Poste du Bénin (Syntraposte), en lieu et place de Sinodobe Agli, à sa tête depuis 2014.

Son élection a eu lieu au cours du 4e congrès ordinaire du syndicat, organisé le samedi 16 septembre 2017 au siège de la poste à Cotonou. Le thème dudit congrès était : Réussite du plan de relance biennal : responsabilités des partenaires sociaux. Son ouverture a été faite par le nouveau Secrétaire Général de la Centrale des syndicats des travailleurs du Bénin (Cstb), Nagnini Kassa Mampo. La séance a connu la participation de l’ancien Sg du Syntraposte, Janvier Sètangni, et également d’autres syndicats frères du Syntraposte, à savoir : l’Union des Travailleurs de la Poste (Utp), et le Syndicat National des Travailleurs de la Poste (Synaposte).

« Nous nous sommes évertués pour l’organisation de ce congrès, car nous croyons encore que le syndicalisme peut, d’une manière ou d’une autre, contribuer au développement de l’unité de production au sein de laquelle nous travaillons. C’est pourquoi le thème choisi pour les présentes assises nous interpelle à une prise de conscience collective », a déclaré le président du comité d’organisation, Uméric Kpèdé.

Allant dans le même sens, le représentant de l’Utp et le sg du Synaposte, ont félicité les congressistes pour l’organisation de ce congrès, qui d’après eux constitue un acte important et d’une grande portée. Ils ont pour finir souhaité que des résolutions constructives et des recommandations pertinentes à l’endroit du personnel et de la direction générale de l’entreprise sortent des travaux.

De grands défis à relever

Pour le Sg. sortant du Syntraposte, Sinodobe Agli, ce fut l’occasion de remercier toute l’équipe qui a travaillé avec lui pendant son mandat. « Bien que nous ayons l’abnégation et l’envie, nous n’avons pas la prétention d’avoir tout réussi au service de la masse ouvrière… Notre priorité était de travailler à l’équilibre financier. Chose bien évidemment que nous n’avons pas réussie. Puis à l’amélioration des conditions de vie des travailleurs et des postés. Là encore, un grand débat peut s’installer. Au plan de l’entreprise, nous avions participé activement aux travaux d’adoption du plan de redressement. Nous avions participé également aux discussions avec la direction générale pour la mise en place du protocole d’accord entre les partenaires sociaux et la direction générale. Il importe de rappeler que nous sommes la seule organisation syndicale de la poste, à avoir aux côtés du document de la direction générale, déposé une réflexion sur les réformes qui a été étudiée au même titre que le document de la direction générale », a laissé entendre le Sg. Sortant, qui a aussi appelé son successeur à rassurer les travailleurs qui actuellement sont affectés par des pressions venant de part et d’autres.

Quant au nouveau Sg, Ganiou Radji, il reconnaît que la tâche ne sera pas facile mais qu’avec l’expérience acquise aux côtés de son prédécesseur, ainsi qu’avec le soutien des autres membres, le combat sera gagné.

Après avoir félicité les congressistes, Nagnini Kassa Mampo, le Sg. de la Cstb, a de son côté appelé le nouveau bureau à s’armer de détermination et à surmonter les divergences, afin de pouvoir aller au bout des combats à mener.

« Il faut que l’Etat paye ses dettes à la poste, les primes spéciales de fin d’année aux travailleurs, améliore les salaires, etc. Il faut assainir la gestion de l’entreprise. Il faut doter les travailleurs du pouvoir d’élire et de révoquer et les directeurs et autres responsables de l’entreprise.», a insisté Nagnini  Kassa Mampo.

 

Commentaires

Commentaires du site 0