Gestion du pouvoir au Bénin : Les 7 péchés capitaux du gouvernement Talon

Gestion du pouvoir au Bénin : Les 7 péchés capitaux du gouvernement Talon

Bénin – Réaménagement technique du gouvernement: Le régime de la rupture entretient l’incertitude

Après le grand enthousiasme qu’a suscité l’avènement au pouvoir du régime du nouveau départ, il n’a pas fallu un an de gestion des affaires pour que les citoyens découvrent avec amertume son vrai visage. Votre journal revient ici sur ce qui peut être appelé, les 7 péchés capitaux de ce régime.

A moins que ce régime change de cap ou de fusil d’épaule, il y aura à s’inquiéter durablement sur sa méthode de gestion du pouvoir. Il faudra une réelle volonté politique pour que l’espoir fondé sur ce gouvernement se concrétise un jour. Ce régime a révélé au grand jour ses véritables dérives. La plus frappante de toutes est la mise en évidence des conflits d’intérêt. Les craintes formulées par certains observateurs et critiques, portaient sur la ligne de démarcation que pouvait faire le candidat homme d’affaires, entre la protection de ses affaires et la recherche de l’intérêt général. Pendant la campagne électorale, le candidat à la présidence de la république avait expliqué qu’il ne ferait plus les affaires et qu’il avait réparti ses actions à ses amis et enfants. Mais il n’a pas fallu assez de temps pour réaliser que ses propos ne relevaient que d’arguments électoraux. L’engagement du gouvernement à restituer les entreprises de Patrice Talon réquisitionnées par le précédent gouvernement, avait marqué biens de curieux. Il s’en est suivi la réduction du secteur agricole au seul coton, que des observateurs considèrent comme la chasse gardée du nouveau président. On a aussi vu le retour du programme de vérification des importations, Pvi.

Ce gouvernement a aussi excellé dans la prolifération des marchés de gré à gré, en plaçant le Conseil des ministres au dessus de l’agence de régulation des marchés publics. De nombreux marchés ont ainsi été passés de gré à gré, sous le couvert du Conseil des ministres. Il en à été ainsi des marchés d’achat et de location des centrales thermiques, en vue d’augmenter la production énergétique de la Sbee, et aussi de la liquidation ou de la mise en concession des structures et entreprises d’Etat. C’est pour cela que la note de prescription du chef de l’Etat à  l’endroit du ministre des finances, avait été accueillie par des personnes avisée comme une décision en trompe-l’œil. Considérant que cette décision n’intervenait qu’après que le gouvernement ait terminé de passer tous les marchés juteux sous le modèle du gré à gré. Une autre duperie du régime concerne les audits du gouvernement qui prétend-on, entreraient dans le cadre de la lutte contre l’impunité. Mais à l’analyse de ces audits, l’opinion s’est vite rendu compte qu’il s’agissait des audits ciblés au vue des personnes mises en cause et des périodes délimitées.

Les audits relatifs aux campagnes cotonnières sous le régime Yayi, qui prennent seulement en compte les 3 dernières années du pouvoir défunt, ont révélé au grand jour le caractère partial de ces audits. Au point où

Vous devez avoir un abonnement de la liste suivante: 1 jour, 1 mois, 6 mois et 1 an pour consulter la suite de cet article
Connectez-vous ci-dessous si vous avez un compte ou Créez votre compte

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    Alexjosel 1 mois

    QUE DIABLE!

    LORSQUE VOTRE HOMME D’AFFAIRE/AFFARISTE HABILLE EN POLITICIEN DE DIMANCHE,AJAVON CHERCHERA A SE REPRESENTER A L’ELECTION PRESIDENTIELLE,
    J’ESPERE QUE VOUS LUI POSEREZ LA QUESTION SUR LE CONFLIT D’INTERET!!!
    QU’EN EST IL DE L’UTILISATION DES OEUVRES SOCIALES D’AJAVON A DES FINS POLITIQUES?
    CE N’EST PAS DE LA CHARITE NON PLUS, N’EST CE PAS, PARLEZ EN

    QUANT A CES MEDIA (ORGANE DE PRESSE ET TELEVISION), NOUS SUIVONS AVEC ATTENTION LES INVITES, LES SOIT DISANT EXPERTS CONNUS NULLE PART SANS MENTIONNER QUE NOUS CHERCHONS A LIRE LEUR PUBLICATION SCIENTIFIQUES OU LIVRESQUES, OH MON DIEU EN VAINNNNNN! PARLEZ EN
    DE LA MANIPULATION DE MASSE…

  • Avatar commentaire
    Jean de dieu 1 mois

    Pour moi talon n’est qu’un bon à rien et une grande honte fance Afrique mais Dieu est grand, Il descend un jour ou il va pleurer avec sont comportement, car talon est l’ennemi numéro un de notre pays, Mais tous fini par se savoir Donc au nom de nos ancêtres l’histoire va rattraper

  • Avatar commentaire
    Sonagnon 1 mois

    Je suis au pays depuis quelques jours, et je m’étonne que des béninois,et des intellectuels de surcroît n’arrivent pas à tenir un langage de vérité face à la honte qui est Patrice TALON.
    Ils se complaisent à trouver des qualités d’homme de développement à Patrice TALON alors la vérité est devant tout le monde, visible et palpable.

    Cette vérité, le simplement citoyen, même illettré l’a connait et ne cesse de se morfondre pour avoir exprimé son suffrage en faveur de Patrice TALON.

    J’échangeais ils y a quelques heures avec un observateur averti de la vie politique béninoise, qui me disait que c’est l’approche des législatives qui explique les soutiens tout azimute au pouvoir en place malgré sa gestion calamiteuse des affaires publiques.

    C’est dire que les acteurs politiques béninois ne sont rien d’autres que des voyous.

  • Avatar commentaire

    Vous croyez que la liberté prise avec les libertés publiques constitue un péché véniel ? Non

    Et le manque de respect vis-à-vis des institutions de la république ?

    En tout cas, tout finit toujours par finir comme le dirait l’autre. Malheureusement, le décompte a commencé trop tôt pour la rupture.