Cachotteries et discrétion au sommet de l’Etat au Bénin : Talon, l’invisible président

Cachotteries et discrétion au sommet de l’Etat au Bénin : Talon, l’invisible président

Climat des affaires au Bénin: « Tous les chefs d’entreprises ont peur » selon Sébastien Ajavon

Depuis Avril 2016 qu’il est au pouvoir, Patrice Talon cultive le secret sur tout. Son agenda, ses voyages, ses audiences et même ses décisions les plus importantes, sont cachés au grand public. Le Chef de l’Etat va et vient en toute discrétion.

Tout se passe comme s’il avait du mal à entrer dans la fonction présidentielle et à assumer son statut d’homme politique. « Vous autres de la presse, vous allez me voir très peu ». Cette petite phrase échappait de la bouche de Patrice Talon un soir de mars 2016.

Alors qu’il venait fraîchement d’être proclamé président de la république, il invite la presse dans le jardin de son manoir de la Zone des Ambassade, pour remercier le peuple béninois, ses partisans, les institutions, et donner les priorités de son mandat. A la fin de ce point de presse, il lance à l’endroit des hommes des médias cette phrase qui se révèle aujourd’hui comme un avertissement. Depuis le 06 avril 2016, il se fera rare dans les médias.

En dehors d’une tournée au goût d’inachevé dans le septentrion, Patrice Talon n’a eu aucun contact physique avec ses compatriotes. Le tableau est resté au point zéro sur ce plan, jusqu’au 1er août dernier, où sûrement renseigné sur la baisse de sa côte de popularité, il tente un timide bain de foule à la place de l’Etoile rouge après le défilé. Et c’en est fini. Il retombe dans sa réclusion et gère le pays depuis son téléphone portable. Aucune sortie officielle, aucun lancement d’évènements.

Le Chef de l’Etat comble ce vide par une communication tapageuse qui essaime les réseaux sociaux et la presse écrite. C’est justement par ces médias que le président tient le pays. Ceux-ci informent les populations des actions et décisions du gouvernement, et ceci de façon sélective.

Même les décisions du Conseil des ministres sont parfois entourées de cachotteries. Seules les décisions rendues pour charmer les populations sont abondamment diffusées, les contrats « juteux » d’affermage, de gestion déléguée, de désignation de mandataire, de mise en concession et les marchés attribués gré à gré, sont soigneusement cachés aux populations. Au début, on avait cru aux caprices du nouveau président qui n’arrive pas à se départir de ses habitudes d’homme d’affaires. Mais au fil des jours et des mois, on se rend bien compte que Patrice Talon a déjà forgé son style, celui de rester un président-mystère.  

Un président reclus

En moins de deux ans, il devient comme un certain Paul Biya, un des présidents les plus reclus du continent. Si ce dernier a carrément élu domicile à Genève et organise de temps en temps ses retours fortement médiatisés sur Yaoundé, l’homme fort de Cotonou lui, va et revient à Cotonou en toute discrétion. Ses trois derniers mois, il a passé plus de temps à l’extérieur qu’à Cotonou. C’est à Paris que Patrice Talon a semblé élire son quartier général. Depuis près de trois mois, il y va à une fréquence qui commence à inquiéter. Après une opération de la prostate et des complications

Vous devez avoir un abonnement de la liste suivante: 1 jour, 1 mois, 6 mois et 1 an pour consulter la suite de cet article
Connectez-vous ci-dessous si vous avez un compte ou Créez votre compte

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    Florentin AGUEGUE 2 mois

    Nos présidents africain non par honte de leur comportement quand ils sont malade il cour pour aller en France ,us pour se faire soigner .quel président ou un sinople député européen qui vient se faire soigner en Afrique ? Si Talon se dit président milliardaire il peut construit hôpital digne de son non au Bénin bien équipé au-lieu d’allé toujours se faire soigné en France . si il veut ou par il mourra un jour et ses enfants vont payer le prix . la plus par des présidents africain prennent l’argent des pauvres pour se faire soigné au moment ou les villes et villages n’ont par lau, courent et même d’autres meurt de fin. il pense qu’il ne mouron jamais.. Incapable de resté au BENIN pour gouverné kil démissionne le pouvoir n’est pour les hommes d’affaires.

  • Avatar commentaire
    conscience 2 mois

    Moi j aime ce style de Talon. Tres discret mais travaillant pour le bien etre de la population tout en se lechant bien les dix doigts. J apprecir que Talon remette l anormal à l anromale et la normale a la normale. Finis les sorties tapageuse et inutiles du orPR sui devient un baladeur au lieu de s occuper des vrais problemes de la nation. Cr qui desire voir Talon à longueur de journée oeuvent visite YouTube

  • Avatar commentaire
    Nourdine 2 mois

    C’est le style des oiseaux qui se cachent pour mourire. C’est peut être ça dignité, la fin justifiera.

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN 2 mois

    Un coup, Talon est cachottier, il ne communque pas…Un autre coup, Talon se cache et laisse faire ses partisans, tantôt, on se plaint de la propagande autour du PAG….Il faut nous sortir des réflexions sur la vie de notre paays, notamment la mise en oeuvre du PAG qui, quoique qu’on en dise, se met véritablement en place avec des réalisations tangibles incontestables….
    Peut-être, êtes-vous nostalgique du propagandiste et populiste en chef Yayi Boni, avec des portraits géants qui pavent son parcours de Cadjehoun à la Présidence, et les “Femmes, je vous aime… , les inaugurations, y compris les lancements d’études (si, si, lancement de l’étude sur l’aménagement du Lac Ahémé afait l’objet d’une inauguration !!!!!!!)

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 2 mois

    Ce n’est pas anodin une opération de la prostate. Il a besoin d’un suivi médical régulier.
    Il va de soi qu’il se déplace régulièrement pour raisons de santé.
    Le chef de l’Etat coordonne les actions du gouvernement. Il n’est pas l’exécuteur des décisions.
    Il peut donc assurer sa mission en étant à Cotonou et Paris.
    Le rôle d’un président n’étant en aucune manière de se promener à longueur de journée avec des caméras et journalistes pour faire du spectacle comme ce fut le cas de Yayi Boni.
    Il a compris la leçon Talon. Tout à son honneur.
    Je passais.
    Le plombier.