Sécurité nucléaire au Bénin : L’He Valentin Djènontin menace de saisir la Cour

Sécurité nucléaire au Bénin : L’He Valentin Djènontin menace de saisir la Cour

Financement de la Centrale de Maria Gléta au Bénin: examen ce vendredi par le parlement

Les députés étaient en séance plénière le vendredi dernier au palais des gouverneurs. Ils ont examiné et adopté sous la présidence du deuxième vice-président de l’Assemblée nationale, Robert Gbian, le projet de loi portant sûreté radiologique et sécurité nucléaire en République du Bénin.

Mais ce texte de loi a suscité moult polémiques au sein de l’hémicycle, en présence du gouvernement représenté par le ministre de la santé, Alassane Séidou. Le point d’achoppement entre certains députés et le gouvernement est l’article 54 du texte de loi, qui autorise l’enfouissement et le déversement de déchets sur le territoire nationale.

A cet effet, le député Patrice Nombimè s’est opposé en déclarant que la constitution béninoise a interdit l’enfouissement et les déversements de déchets. Pour lui, si la représentation nationale ne fait pas attention, cet article 54 ira en contradiction avec notre constitution. Il a été appuyé dans sa logique par l’honorable Valentin Djènontin, qui a haussé le ton en mettant en garde le parlement et le gouvernement contre cette éventuelle dérive retenue dans la loi. L’honorable Valentin Djènontin est allé même plus loin en menaçant de saisir la Cour constitutionnelle, si les dispositions de l’article 54 étaient restées telles à l’adoption du texte de loi.

Encadré : Extraits des propos du député Valentin Djènontin

« Je salue le gouvernement. Je salue les cadres du ministère qui ont eu à faire un travail de qualité, un travail qui a été approfondi par la commission des lois. J’ai voté tous les titres du projet de loi, mais je me suis abstenu de

Vous devez avoir un abonnement de la liste suivante: 1 jour, 1 mois, 6 mois et 1 an pour consulter la suite de cet article
Connectez-vous ci-dessous si vous avez un compte ou Créez votre compte

Commentaires

Commentaires du site 19
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 3 mois

    Djenontin merci , ça c’est un débat qui change de celui de votre collègue sado qui parle lui de nombre canettes de bières et de quantité de kpetê à ingurgiter lors des cérémonies funéraires .
    Oui , avec le croc.es de talon et son gouvernement de ruptu.c.ons , tous les moyens sont bons pour ce faire de l’argent au benin , même enfouir dans les sols beninois des déchets nucléaires, produits ailleurs , et d’ici qu’ils pensent que ces déchets nucléaires vont remplacer les engrais dont ils sont les seuls fournisseurs pour les champs de coton , il n’y a qu’un pas de talon

  • Avatar commentaire
    Tchité 3 mois

    Et pourquoi le gouvernement veut-il créer des problèmes aux générations a’ venir? Ils ont payé combien a’ Patrice Talon, comme il aime beaucoup l’argent, il va continuer a’ s’enrichir tout en détruisant l’avenir de nos enfants et en polluant les eaux sous nos terres.

    Jusqu’a’ présent, la CI qui avait accepter ces déchets en son temps n’a pas fini de ramasser les conséquences de cet actes avec des qui ont des maladies bizarres jusqu’a’ ce jour.

  • Avatar commentaire
    Tchité 3 mois

    Voila’ les intellectuels Tarés dont Kékéréké, Feu, parlait. Comment le ministre peut-il dormir la nuit avec cet article bien clair et lucide qui figure dans cette loi.

    Il a prit combien chez les producteurs de déchets nucléaires pour que sa conscience ne le dérange pas/plus?

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 3 mois

    Comment le ministre peut avoir le culot d’introduire un tel article dans la loi?

    Le gouvernement de kerekou 1 avait reussi a faire enfouir des dechets toxiques dans ce pays dans les annees 80 dans le zou.
    Cela avait été tenu secret pendant longtemps.
    Plus jamais cela dans ce pays!

    Deja Areva par le transfert son uranium du Niger par le port de Cotonou, cree le long du trajet des zones dr radiation dont les Consequences se feront observer dans les decennies a venir.

    Soyons bien vigilants!

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 3 mois

    Tout a été dit. Les déchets nucléaires c’est ce qu’il y a de plus dangereux pour la santé des vivants en ce siècle.

    Comment se fait-il que l’occident produit les déchets et que ce soit les pays pauvres comme le Bénin qui doivent accepter l’enfouissement des déchets nucléaires dans leur Sous-sol?.

    Voilà où veut nous amener le Gouvernement Talon qui n’a pour Dieu que l’argent.

    En aucun cas cette loi ne doit passer. Je concède que c’est un crime contre l’humanité, si ce Gouvernement arrivait à démarcher par l’argent l’adoption d’une telle loi qui condamnera les générations de notre pays à la mort à Petits feux.

    Encore une raison de plus de chasser du pouvoir Talon et sa clique pour qui l’argent est tout.

  • Avatar commentaire
    turier 3 mois

    Nous ne voulons pas de ces déchets nucléaires chez nous ;il n’ont ca les faire chez eux et garder leurs argents

  • Avatar commentaire
    Hééloué 3 mois

    Je remercie LNT pour cette publication et j’espère que la veille journalistique et citoyenne sera maximale pour éviter la dérive en cours de préparation par la loi concernée.
    Juste pour quelques millions ou même milliards, on veut sacrifier des vies entières, que dis-je, des générations entières!!!

    Hééloué! Hééloué! Nos parents sont dans le pays oh!

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 3 mois

    https://www.youtube.com/watch?v=roAXuxkJku8

  • Avatar commentaire

    Le marché mondial du démantèlement nucléaire est évalué à 220 milliards d’euros et je suis sûre que les piranhas veulent encore leur part du marché avec le vote de cette disposition. Vous allez voir d’ici quelques jours ou peut être que c’est déjà faite, la création d’une société écran pour négocier l’enfouissement des déchets.
    Les piranhas jouent en division professionnelle et naïfs qu’ils dirigent en régionale.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 3 mois

    Les exemples ne servent pas ?

    www.france24.com/fr/20160819-dechets-toxiques-cote-ivoire-dix-ans-trafigura-depollution-sites-probo-koala-abidjan

    Témoignages de familles d’ex-salariés:

    www.youtube.com/watch?v=roAXuxkJku8

  • Avatar commentaire
    Olatundji1 3 mois

    Ç a c’est du n importe quoi..si les députés ne vont pas saisir la cour pour calcul politique ou autre nous envtant que citoyen nous allons …une décision horrible de la part du président et son gouvernement …pour ç a on doit se battre

  • Avatar commentaire
    aziz 3 mois

    Moi je propose…que le site d’enfouissement soit..le plateau d’abomez…et que les gardiens…soient tundé et agdajvi

  • Avatar commentaire
    Analyste 3 mois

    C’est un sujet sensible ça et il ne faudrait pas que des décisions lourdes de conséquences soient prises sans la considération nécessaire.
    Lorsque les effets radioactifs de déchets enfouis vont se manifester (malformations, cancers, etc.) sur la santé des populations et de leurs descendances, on aura tôt fait de les associer au mauvais sort alors que cela serait la pure conséquence des décideurs.

    Veille! Veille!

  • Avatar commentaire
    Totchénagnon 3 mois

    Lorsqu’on érige l’argent en seigneur dans un pays dit démocratique et qu’on le vénère, que voulez-vous d’autre ? Qu’il vous souvienne que les pays du nord avaient proposé de fortes sommes au gouvernement de Kérékou révolutionnaire pour venir enfouir des déchets nucléaires sur notre sol. Pourtant, ceux-ci, malgré la situation financière délétère de l’époque avaient catégoriquement refusé, rien que pour l’avenir de nos enfants. Aujourd’hui, alors que toutes les têtes pensantes de ce pays ont pris position pour le PAG, il n’y a plus de barrière à rien. Le seul mot c’est l’argent. C’est bien. Mais vous en aurez sur votre conscience. Signez tous les accords de ce monde, pour rendre les béninois riches, mais au mépris de leur santé. Vous en aurez sur votre conscience. Je suis heureux d’entendre dans ce même pays les HOUDOU ALI, ancien ministre dans ce pays, se plaindre aujourd’hui. C’est ça la vie. On ne reste pas éternellement puissant. De la même façon, ceux qui nous gouvernent aujourd’hui, feront leur temps et partiront d’un manière qu’eux-mêmes ne sauront pas.

    La question est de savoir, est-ce vraiment un sujet à mettre à l’ordre du jour dans une assemblée nationale sérieuse qui a à cœur l’intérêt des béninois ?

  • Avatar commentaire
    aziz 3 mois

    Bof…!!!

    Apres la corée du nord…c’est nous les beninois…qui allons..fabriquer..nos bombes nucléaires et quelques missiles intercontinentaux…afin de coller des patées…aux “freshies”..mangeurs de grenouilles….si l’envie nous en prend

    Ou voulez qu’en enfouisse nos dechets

    Gardons la raison…les gars…n’est ce pas..!!!

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji 3 mois

    Les réticences de Djênontin me semblent tout à fait fondées. Le nucléaire est ce qu’il y a de plus dangereux parlant d’inventions humaines et je ne suis pas certain que nous disposons de toute l’expertise nécessaire pour circonscrire tous les impacts à moyen et long terme que pourrait engendrer l’enfouissement de ces substances dangereuses dans notre sous sol. Il faut être doublement méfiant surtout quand l’on s’y connait pas.

    • Avatar commentaire
      Joeleplombier 3 mois

      voyez jusqu’où ce gouvernement a du mépris pour les Béninois, pour la vie et la santé de nos compatriotes et celles des générations futures.
      Que le ministre de la santé , un médecin accepte de mettre dans un projet de loi soumis à l’approbation des députés l’enfouissement de déchets nucléaires dans notre pays; est un crime contre l’humain. Crime contre les Béninois.
      Si ce texte est adopté en l’état et le forfait commis par ce gouvernement ; alors, ils répondront devant la cour pénale internationale.
      Aujourd’hui ou demain. Pauvre de mon pays. C’est ça le PAG ?????

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 3 mois

      Agadjavi dans son jour de lucidité intellectuelle , chers amis du forum avez vous remarqué comment il se fait rare sur ce forum ? Tellement les couleuvres que lui font avaler ses amis ruptu.c.ons l’étouffent .