Bénin: 52 députés n’ont pas encore déclaré leurs biens selon Ousmane Batoko

Bénin: 52 députés n’ont pas encore déclaré leurs biens selon Ousmane Batoko

52 ! C’est le nombre de députés qui n’ont pas encore déclaré leurs biens à la chambre des comptes de la Cour suprême. L’information a été donnée hier par le président de la Cour suprême lors de la rentrée judiciaire 2017 2018 de la haute juridiction.

Bénin : Dandi Gnamou nommée conseillère à la Cour suprême

Selon Ousmane Batoko qui faisait le bilan des activités de la chambre des comptes au titre de l’année judiciaire écoulée, 31 députés ont déclaré leurs biens sur les 83 que compte le parlement béninois. Leur patron Me Adrien Houngbédji aurait déjà montré l’exemple en satisfaisant à ce devoir constitutionnel selon M Batoko.

Du côté du gouvernement les 21 ministres se sont déjà acquittés de cette obligation prévue par la loi portant lutte contre la corruption et autres infractions connexes en République du Bénin. Le chef du gouvernement Patrice Talon aurait également rempli cette formalité selon le président de la Cour suprême.

Au niveau des directeurs généraux de sociétés d’Etat, d’organismes publics ou de l’armée on tarde encore à déclarer son patrimoine, a fait remarquer Ousmane Batoko. Jusqu’a présent ces responsables de structures d’Etat  n’ont pas encore rendu visite à la Cour des comptes de la Cour suprême croit savoir le président de l’institution.

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    GBOGBOLIKITI 3 semaines

    Quand on se met à lire des articles du genre, on a envie de changer de nationalité.

    Merci bien au Président Patrice Talon et son équipe qui ont contre toute attente accepté de s’acquitter de cette obligation républicaine prévue par la loi portant lutte contre la corruption et autres infractions connexes dans notre pays.

    Les Directeurs placés à la tête des structures étatiques attendent quoi pour passer à leur tour devant cette Cour ?

    Une administration pourrie, corrompue, incontrôlée et incontrôlable.

    Les Députés sensés de voter les lois sont incapables eux-mêmes de se consacrer à cet exercice pour des raisons qu’ils détiennent encore sur eux.

    Sommes-nous véritablement dans un État de droit ?

    De quels moyens disposent la Cour Suprême pour contraindre ses autorités qui s’opposent à cette obligation ?

  • Avatar commentaire
    aziz 3 semaines

    De qui se moque t on…?

    Quand on fait des lois ,et des régles..il faut se donner les moyens..de les faire appliquer..

    Le cas contraire c’est de la diversion…

    Si le non respect..de ces lois..en moins d’une semaine..les interessés..étaient dechus automatiquement de leurs statuts…par la consti..sans voies de recours…tout le monde allait se soumettre

    J’ai dit ici…qu’à l’instant t….les négres que nous sommes..ne reconnaissent que les vertus de la coercition..

    C’est pas la peine..de ménager le négre…son cerveau…n’est pas adapté…à la douceur

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 3 semaines

    Et ils votent des lois , et même veulent modifier la constitution 😡😡😡

    • Avatar commentaire
      Jean 3 semaines

      Va te renseigner, La plupart des 52 députés sont issus des rangs FCBE.

      • Avatar commentaire
        OLLA OUMAR 3 semaines

        commentaire effacé (injures)

        • Avatar commentaire
          sobourakadiri 3 semaines

          Le Bénin est un pays de droit.il faut que les lois s’appliquent.franchement je ne comprends plus rien de nos dirigeants.il faut que nous prions Dieu qu’il nous sauve.