Échec du dialogue social au Bénin: L’Unstb dans la rue dès demain

Échec du dialogue social au Bénin: L’Unstb dans la rue dès demain

Sauf interdiction de dernière heure par le préfet Modeste Toboula, l’Union nationale des syndicats de travailleurs du Bénin (Unstb) sera dans les rues ce vendredi 20 Octobre 2017.

Bénin – Mission Canadafrique: De nouveaux partenariats noués avec la mairie de Porto-Novo

A travers un communique en date du 10 octobre dernier et largement diffusé sur les réseaux sociaux, Emmanuel Zounon, secrétaire général de l’Unstb invite les travailleurs à une mobilisation générale de tous les travailleurs.

En effet, cette marche serait initiée pour dénoncer un certain nombre d’irrégularités et de violations liées aux droits des travailleurs en République du Bénin selon le communiqué. Par ailleurs Emmanuel Zounon et ses pairs s’insurgent contre le non-respect de l’article 6 de la charte nationale sur le dialogue sociale, la violation des libertés individuelles et collectives (les arrêts de rigueurs contre policiers et forestiers), la loi sur l’embauche, la privatisation l’affermage.

A cela, ils ont ajouté les réformes sans lendemain dans le secteur de la santé et de l’éducation, le Non-paiement des primes de la rentrée à tous les enseignants; le retour des frais d’inscription dans les Universités publiques et bien d’autres.

Ces secrétaires généraux de ces différentes centrales et confédérations syndicales ont projeté une conférence de presse dans l’après-midi du lundi 16 Octobre 2017 à la bourse du travail de Cotonou.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    ALLOMANN 2 semaines

    Apparemment, ce n’est pas le grand amour entre le FSP et l’UNSTB au regard de la cacophonie qui caractérise leurs manifestations d’humeur respectives, prévues le même jour (marche pour l’une et meeting pour l’autre). Cette désunion n’est que le début de la décomposition des organisations sociales qui ne veulent pas voir les réalités en face : à savoir que notre pays a besoin de sortir des sentiers battus. Syndicats et autres forces de gauche ont transformé ce pays en un Etat arriéré, glauque dans lequel tout est médiocrité et stagnation. Talon fera votre bonheur contre votre gré…. de gré ou de force…..Vous en êtes arrivés à un point où vos grèves et autres mouvements n’inquiètent et ne dérangent plus personne…Voyez la grève de la santé? Le constat est ceci : qu’il y ait grève ou non, on meure en grand nombre au CNHU…Autant vous laisser faire et mener les réformes indispensable à l’avenir pour le bonheur du peuple ……

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 semaines

    Toboula n’a qu’à essayer d’interdire on va voir