Des experts de navigabilité d’Afrique consolident leurs compétences

Des experts de navigabilité d’Afrique consolident leurs compétences

L’Agence nationale de l’aviation civile (Anac) du Bénin, organise depuis ce lundi 2 octobre 2017 à l’hôtel Golden Tulip à Cotonou, une session de formation à l’intention des experts de navigabilité des pays africains.

ANAC : Prudencio Béhanzin modernise l’aviation civile béninoise

Ceci, avec l’appui de Singapour aviation académie qui a dépêché deux formateurs. Affermir les compétences des experts de l’industrie aéronautique d’Afrique.

C’est la mission que s’est assignée l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac) du Bénin, en abritant la formation délocalisée des experts africains sur la certification et à la surveillance continue des exploitants aériens, dans le domaine spécifique de la navigabilité des aéronefs. Pendant cinq jours, Joel Tan de la ‘’Civic aviation authority’’ de Singapour, et Michael Pang de la ‘’Singapore aviation academy’’, vont revisiter avec experts africains les aspects relatifs à la supervision et au contrôle des aéronefs. Ces experts africains sont venus entre autre du Mali, du Togo, du Congo, de la Zambie, de Djibouti et du Bénin.

Pour le directeur général de l’Anac, Prudencio Béhanzin, cette formation qui vise à renforcer les compétences aéronautiques au niveau du Bénin et de l’Afrique surtout, consacre l’aboutissement d’un long processus. Car, à l’occasion de la 39e session de l’assemblée générale de l’organisation de l’aviation civile internationale (Oaci) tenue à Montréal du  27 septembre au 7 octobre 2016, les Etats de Singapour et du Bénin ont échangé sur les possibilités de délocalisation des formations conduites par des experts de l’aviation civile de Singapour, en faveur des techniciens de l’industrie aéronautique d’Afrique. Et aujourd’hui, « nous donnons l’opportunité à l’Afrique de se faire former à Cotonou à moindre coût et massivement ». Selon lui, l’aviation civile entend révéler le Bénin quartier aéronautique d’Afrique à travers la politique du président Patrice Talon. Et ceci passe par la formation de qualité de tous acteurs du monde aéronautique béninois et africain. Il a salué la contribution capitale du l’aviation civile de Singapour à travers son académie de formation, l’une des plus performantes au monde. Il est rassuré que les participants vont mettre à profit cette semaine de formation pour maîtriser tous les aspects relatifs à la certification et à la surveillance continue des exploitants aériens dans le domaine spécifique de la navigabilité des aéronefs.

Pour le représentant de la Commission africaine de l’aviation civile (Caac), Papa Atoumane Fall, l’objet de cette session de formation entre dans le cadre de leur mission d’assistance. Il a estimé que les efforts des Etats africains doivent être soutenus pour toujours disposer d’un personnel qualifié et formé pour assurer la supervision de la sécurité au niveau de leurs Etats. Il a  pour finir remercié l’Etat du Bénin pour avoir abrité cette formation qui est importante pour tous les Etats africains, ainsi que les partenaires de Singapour

Commentaires

Commentaires du site 0