Vulgarisation du Pag: Les conseillers du Ces s’imprègnent du contenu

Vulgarisation du Pag: Les conseillers du Ces s’imprègnent du contenu

Le ministre d’Etat Pascal Iréné Koukpaki et une délégation d’experts du Bureau d’analyses et d’investissements, sont allé le jeudi 5 octobre 2017 exposer le contenu du Programme d’action du gouvernement (Pag) 2016-2021, aux conseillers du Conseil économique et social (Ces).

Audience au CES: Huguette Dossa reçoit le soutien du président Gbian

Sur la demande des conseillers de la République aux affaires économiques et sociales, une délégation du gouvernement est allée hier dans les locaux du Conseil économique et social (Ces). Conduite par le ministre d’Etat Pascal Iréné Koukpaki, cette délégation a exposé aux conseillers le contenu du Programme d’action du gouvernement (Pag).

Ceci, afin de permettre aux conseillers, selon le président du Ces Augustin Tabé Gbian, de mieux éclairer les pouvoirs publics. Le président Tabé Gbian a, au nom de ses collègues, remercié le chef de l’Etat Patrice Talon pour sa promptitude et le respect dont il a fait montre à l’égard du Ces. Car explique-t-il, «il y a seulement quelques semaines que nous avons émis le vœu qu’une délégation du gouvernement vienne nous exposer le Pag ».

Pour lui, cette séance est bien la matérialisation des dispositions de l’article 139 alinéa 4 de la constitution du 11 décembre 1990, qui stipule que «Le Conseil économique et social peut, de sa propre initiative, sous forme de recommandations, attirer l’attention de l’Assemblée Nationale et du Gouvernement sur les réformes d’ordre économique et sociale qui lui paraissent conformes à l’intérêt général ».

Il a ensuite rappelé que dans son mot introductif au Pag, le président Talon disait : «Le programme d’action de mon gouvernement pour le quinquennat 2016-2021 est porteur d’espérance. Le programme Bénin révélé agit simultanément sur les leviers institutionnels, économiques et sociaux. ». Alors, Augustin Tabé Gbian a invité les conseillers à suivre avec attention les explications des émissaires du gouvernement, afin de poser leurs inquiétudes.

« Le Pag est un programme ambitieux », a indiqué le ministre d’Etat Pascal Iréné Koupaki, avant d’ajouter « c’est un investissement massif avec beaucoup de projets sur tout le quinquennat ».

Il a rassuré qu’aucun projet ne va être réalisé sans étude de faisabilité digne du nom. « Il faut donc être patient et avoir la foi », a exhorté le ministre Koupaki.

Il a ensuite laissé le soin à deux directeurs du Bureau d’analyses et d’investissements de présenter le contenu du Pag. Achille Houssou, l’un des présentateurs, a rappelé les grands axes du Pag et le point des progrès au 30 septembre 2017. Il en ressort que le Pag c’est quatre piliers, 45 projets phares estimés à plus de sept milliards de francs Cfa, 299 projets prioritaires et 77 reformes prioritaires.

La présentation a fait suite à l’intervention des conseillers qui ont soulevé leurs préoccupations et reçu des explications de l’équipe gouvernementale

Commentaires

Commentaires du site 0