Réactions suite à l’affaire d’esclavage en Libye : Mieux vaut tard que jamais (contribution)

Réactions suite à l’affaire d’esclavage en Libye : Mieux vaut tard que jamais (contribution)

Suite à l'affaire la mise en esclavage des migrants noirs en Libye dénoncée par LNT il y a plusieurs mois, plusieurs personnalités ont manifesté leur indignation via la toile. LNT vous présente dans cet article, la réaction de l'artiste béninois Shamir MG.

Esclavage en Libye : à Paris, mobilisation monstre soutenue par Drogba, Sonia Rolland et Omar Sy

Mieux vaut tard que jamais

Beaucoup “découvrent” enfin que des hommes sont vendus comme du bétail en Lybie. Il a fallu que CNN diffuse des images d’une vente aux enchères pour qu’un vague d’indignations s’abatte sur les réseaux sociaux. C’est bien, on progresse mais le problème est beaucoup plus profond que ça.

Pour commencer, il est important de rappeler que dans cette partie du continent, il y a TOUJOURS eu du trafic humain. Cela ne sera jamais acceptable mais ce n’est pas nouveau. Ce n’est pas un problème qui nous ait tombé sur la tête du jour au lendemain.
C’est un problème qui existe sur le continent depuis des siècles.

La grosse différence aujourd’hui c’est le contexte. Les personnes vendues comme esclaves il y a quelques siècles étaient majoritairement des prisonniers de guerre ou des paysans kidnappés le long du Nil par les négriers (arabes). Aujourd’hui ce sont des personnes qui ont “choisi” d’aller tenter leur chance de l’autre côté qui se retrouvent dans les filets de ces négriers.

La différence aujourd’hui c’est que la technologie permet aux acteurs de ce “business” d’appeler les parents de leurs victimes et de réclamer des rançons. On torture ton enfant au téléphone, tu l’entends pleurer “papa”, “maman” “sauvez-moi” tu peux être pauvre n’importe comment tu vas aller t’endetter pour payer la rançon afin qu’on le libère.

Pour compliquer les choses, les européens qui ont participé à déstabiliser la Libye et aujourd’hui n’arrivent plus à contenir le flux de migrants, ont décidé de PAYER la Libye pour chaque migrant intercepté.

Résultat, les négriers en complicité avec l’administration libyenne, présentent des prisonniers comme des migrants interceptés et se font payer une première fois. Ensuite, ils torturent ces migrants pour que les parents de ces derniers payent des rançons. Enfin, dans certains cas, malgré le paiement de la rançon, on les vend quand même en tant qu’esclaves. Il est donc possible de se faire de l’argent 3 FOIS avec le même prisonnier.

Par ailleurs, je vois beaucoup de personnes injurier le peuple libyen et leur attribuer toute la responsabilité de ce commerce. Il faut qu’on soit honnête deux secondes. Dans presque tous les cas ce sont des contacts NOIRS qui livrent leurs propres frères à ces esclavagistes. Ce sont des contacts NOIRS qui leurs promettent de leur faire traverser le désert mais qui au final les vendent à des esclavagistes ou les retiennent prisonniers pour réclamer des rançons à leurs familles. Les responsabilités sont partagées entre tous les acteurs de ce commerce.

Solutions

Avant d’essayer de régler le problème il faut comprendre qu’il y a des centaines de négriers, il y a des centaines de prisons clandestines, des centaines de passeurs, chauffeurs, violeurs, pédophiles, éparpillés dans le désert qui font ce commerce. Pour mettre fin à ça, il faudrait les traquer un par un jusqu’au dernier. C’est techniquement impossible.

La Libye a ses propres problèmes depuis la mort de Kadhafi. Des officiels libyens sont impliqués dans ce commerce à tous les niveaux, ne comptez pas sur eux pour y mettre fin aussi facilement parce que CNN en parle ou qu’on a signé des pétitions sur internet.

Les autres présidents africains ont aussi leurs problèmes (économie intérieure, réélection, insurrection, corruption). S’ils n’ont pas été capables d’envoyer 1000 hommes en Libye pour aider Kadhafi quand il en avait besoin, vous pensez qu’ils vont faire quoi pour mettre fin à ce commerce? ABSOLUMENT RIEN.

Je ne suis pas défaitiste mais je suis quelqu’un de très réaliste. Ce commerce ne s’arrêtera pas. Personne ne peut y mettre fin. La seule chose qu’on puisse faire c’est offrir des opportunités à nos jeunes dans leurs pays respectifs et les sensibiliser aux dangers qui les guettent dans le désert. Mais tant qu’il y en a qui seront prêts à tout pour aller en Europe parce qu’ils n’ont plus rien à perdre chez eux, il y aura toujours des diablotins dans le désert qui les exploiteront pour se faire de l’argent.

Pour finir, sachez que la Libye n’est pas le seul pays d’Afrique où on vend des esclaves. A l’instant où vous lisez ceci, des noirs sont vendus comme esclaves en Mauritanie et ce ne sont pas des gens qui essayaient tous d’aller en Europe. Ce sont pour la plupart des mauritaniens noirs. Le dernier homme politique mauritanien qui a essayé de mettre fin à cette pratique “culturelle” en la dénonçant est en prison depuis 2 ans.

J’en ai juste marre qu’en 2017 des choses comme ça existent encore. Si on garde nos jeunes chez nous on peut encore les sauver, si ils mettent un pied dans le désert on les a perdus.

Shamir MG
Artiste

Commentaires

Commentaires du site 16
  • Avatar commentaire
    oroh ali 2 semaines

    Je suis triste de cette histoire qui nous chocs vraiment, c’est une erreur de nos dirigeants

  • Avatar commentaire
    tresor kt 4 semaines

    L’esclavage ne prendra -il donc jamais?C’est dommage de voir que la haine contre le noir ne prendra jamais fin.Cessons de considérer le noir comme un simple bétail,une marchandise ,ou pire encore comme un être dépourvu de valeurs,d’intérêts! Je suis une nègre et je suis fière de l ‘être .Je ne suis inférieure à personne.

  • Avatar commentaire
    bocco 4 semaines

    Zampaligre Abdoul§ pourquoi n’as tu fait comme eux??? est ce la faute de nos dirigeants?????, c’est la paresse. Nous avons des terres§ c’est a la recherche du gain facile.

  • Avatar commentaire
    Zampaligre Abdoul 4 semaines

    Je suis triste par cette histoire qui par la faute de nos dirigeants Africains nos frères se sont mit dans ces conditions nous sommes vraiment dans un monde ou l’argent a pris le dessus sur la fraternité j’ai du mal à accepté que le continent le plus riche en ressources voir ces futurs cadre dans cet état.  

  • Avatar commentaire
    sopiland 4 semaines

    donc l africain ne prendra jamais conscience

  • Avatar commentaire
    BEN Agnes P riso 4 semaines

    L’esclavage ne prendra -il donc jamais?C’est dommage de voir que la haine contre le noir ne prendra jamais fin.Cessons de considérer le noir comme un simple bétail,une marchandise ,ou pire encore comme un être dépourvu de valeurs,d’intérêts! Je suis une nègre et je suis fière de l ‘être .Je ne suis inférieure à personne.

  • Avatar commentaire
    Tchité 4 semaines

    https://www.youtube.com/watch?v=2S2qtGisT34

  • Avatar commentaire
    Tchité 4 semaines

    C’est quand même une grande honte, il faut l’admettre qu’en ce 21 ème siècle, le continent le plus riche en ressources (naturelles et humaines) au monde soit encore à cette étape ou’ ses jeunes continuent à se chercher et à même fuir leur terre à la rechercher de bonheur ailleurs.

    Les dirigeants Africains devront commencer par se poser les bonnes questions.

  • Avatar commentaire
    aziz 4 semaines

    Les indignations..l’émotion….comme si l’info..n’était pas connue depuis des années…

    Ces images..interpellent..la conscience..de ceux là qui nous dirigent..

    C’est l’échec..des politiciens,et de l’élite africaine…et c’est une honte

    Et je précise..que personne..en lybie,au maroc,en algérie…n’a forcé ces pauvres africains…à venir chez eux…

    Ils ont été poussés dans cette aventure..par l’incurie,la méchanceté,le cynisme…et l’incompétence..de nos élites…depuis 1960..

    Tous les ..leaders activistes…devaient tirer…sur nos gouvernants

  • Avatar commentaire
    Nubien 4 semaines

    La dialectique de négationniste qui veut que les noirs sont dans tous les cas a l’origine de leur propres maux a vécu est insupportable. Ca date de cham et c’est repris ici. A la fin vous vous indignes alors que votée texte est proprement insigne a cet égard. Si des noirs participe au départ de leur frère ils ne sont pas coupables de leur vente…des lybiens vendent à d’autres lybiens, l’histoire s’arrête là. Si vous payer le taxi a votre fils et qu’ils se fait égorger par le taximan, vous étés donc aussi coupable et devez être jugé.. .ou allons nous? Comparaisons n est raison. J’ai un peu honte de lire cela pour un béninois, l’esclavage n’est pas une histoire ancienne…choisissez votre camp quand vous écrivez…nous paons de quelque chose qui touche l’humain…le comportement des arabes envers les noirs NZ changera pas tant que nous porterons toujours et d’abord les premiers coups contre nous mêmes.

    • Avatar commentaire

      En fait il a raison, vous devriez vous renseigner sur la question. Les vendeurs d’humains ont besoin d’être informés afin d’intercepter leur “butin”, et plusieurs vidéos montrent qu’ils le sont par des individus noirs africains. C’était vrai avant et ça l’est aujourd’hui, il paraît même que bon nombre de séances de tortures seraient mises en oeuvre par des africains noirs. Il faut comprendre que l’argent a pris le dessus sur le concept de fraternité dans cette histoire. L’auteur de ce texte n’a fait que dépeindre une triste réalité. Et plus tôt on le sait, toute émotion mise à part, plus tôt on sait comment agir.