Trois jours de «Retrouvailles haïtiano-béninoises» à Cotonou dès jeudi

Trois jours de «Retrouvailles haïtiano-béninoises» à Cotonou dès jeudi

L’Association des Haïtiens vivants au Bénin (Ahvab), a annoncé à la presse hier, dans les locaux de l’Ambassade d’Haïti près le Bénin, l’organisation des « Retrouvailles haïtiano-béninoises », du 16 au 18 novembre prochain à Cotonou.

Le Brésil et le Bénin : Consolidation d’un partenariat pour le XXIe siècle

L’espace Tchiff à Cotonou abrite du 16 au 18 novembre prochain, les «Retrouvailles haïtiano-béninoises», une initiative de l’Association des Haïtiens vivant au Bénin (Ahvab).

«C’est un ensemble de rencontres, conférence-débats et festivités culturelles, axé sur le patrimoine social et culturel des deux peuples », a mentionné la présidente de l’association, Dafnée Borgella, lors de la conférence de presse d’annonce de l’événement, donnée par le comité d’organisation. C’était dans la matinée d’hier, lundi 13 novembre 2017, à l’Ambassade d’Haïti au Bénin.

Pour la chargée des affaires académiques et culturelles au niveau de l’Ambassade et membre du comité d’organisation, Sonia Couao-Zotti, c’est une initiative prise dans la logique de la « dynamisation des relations entre les deux peuples », qui défend-t-elle, « sont des jumeaux juste séparés par la distance ».  Autrement dit, « Retrouvailles haïtiano-béninoises » est l’une des pistes pour l’atteinte des objectifs de l’Ahvab. Lesquels objectifs se résument d’après la présidente, à la vulgarisation et la promotion de la culture haïtienne comme prolongement de l’Afrique d’une part, et au frayement d’une passerelle entre le continent africain et Haïti, à travers les jeunes.

Ceci indique-t-elle, « pour amener les Béninois à connaître un autre pan de l’histoire d’Haïti, que celui véhiculé à travers la nouvelle du séisme en 2010 ». Car rappelle-t-elle, force est de constater que la majorité des jeunes ont une vague idée d’Haïti, certains ne savent pas où se trouve exactement ce pays dans le monde, d’autres ont reçu des idées erronées du pays ou n’ont aucune idée des liens forts existant entre le Bénin et ce pays. « Retrouvailles haïtiano-béninoises » permettra de commencer par corriger cette triste réalité. Ceci, à travers une programmation très variée.

Déjà à la veille du lancement officiel de l’événement prévu pour le jeudi 16 novembre 2017 à Cotonou, il y aura au Lycée Béhanzin de Porto-Novo à partir de 15 h, une conférence-débat sur « La personne humaine, la plus grande des richesses », animée par Patrick Vendredy. Le jour du lancement même à l’Espace Tchiff, sera une autre occasion de débat après la projection du film « Toussaint Louverture ». Le lendemain à 10h, il est prévu une causerie animée par l’honorable Jean-Marie Salomon, vice président du Sénat d’Haïti, sur le thème «Le leadership des jeunes aujourd’hui ; vision et défis ».

Toujours ce vendredi, il y aura à partir de 17h30 la conférence littéraire sur  « Haïti, un prolongement du patrimoine africain », couplée avec la projection des œuvres littéraires de Andeson Dovilas. Ce sera animé par les écrivains Florent Couao-Zotti et James Lamar. La journée du samedi sera marquée par des jeux et animations pour enfants à partir de 16h, une conférence sur «Bataille de Vertières, pour la mort ou contre la mort » à 17h, suivie d’une présentation de l’Ahvab et de la commémoration de cette bataille du 18 novembre 1803.

A l’annonce de tout ceci par la président de l’association, la chargée des affaires académiques et culturelles de l’Ambassade d’Haïti au Bénin n’a pas manqué de témoigner sa gratitude aux sponsors et d’inviter d’autres à s’y associer pour la réussite de cet événement de consolidation des liens de fraternité et de solidarité entre des peuples

Commentaires

Commentaires du site 0