Sécurité au stade Mathieu Kérékou : Le commandant Joachim Akpovi met la main à la pâte

Sécurité au stade Mathieu Kérékou : Le commandant Joachim Akpovi met la main à la pâte

Nommé il y deux mois, le nouveau commandant Bienvenu Joachim Akpovi, promet des meilleurs conditions aux usagers du stade Général Mathieu Kérékou de Cotonou. Il entend assurer aux personnes et aux biens une meilleure sécurité.

Bénin : Le professeur Joël Aïvo forme les parlementaires des pays francophones d’Asie

En remplacement  de son homologue Imorou Deen, le commandant Joachim Apkovi a pris les rênes du poste avancé du commissariat du stade Général Mathieu Kérékou depuis peu.

Et déjà, l’homme semble rompu à la tâche. Bienvenu Joachim Akpovi, est bien sûr le nouvel homme fort du maintien d’ordre et de sécurité au stade de l’Amitié de Kouhounou. Cet ancien missionnaire de la Minustah (En Haïti), pétri de nombreuses expériences acquises sur les différents théâtres d’opération et de son passage au sein de la plus haute organisation des nations Unies (ONU), ne veut laisser aucune chance à l’insécurité ou à ceux qui pensent qu’avec le départ du commandant Deen Imorou, le stade de l’amitié et ses alentours vont replonger dans la perversité.

Dès les premières heures de sa prise de fonction, le nouveau patron du poste avancé de police du stade a tenu plusieurs rencontres avec l’ensemble des acteurs intervenant dans son secteur de compétence, afin de mieux faire connaitre sa méthode et son code de fonctionnement. Depuis, il est lui-même aux côtés de ses éléments pour passer au peigne fin les quelques nids de récriminations qui peuvent exister.

C’est aussi sous son autorité que le grand concert des artistes béninois sur «Tolérance Zéro au mariage forcé des filles», s’est déroulé sans incidents. Aujourd’hui, plusieurs sans abris qui avaient élu domicile au stade sont en difficulté car le commandant Bienvenu Joachim Akpovi est toujours aux aguets. Les petits brigands ou hors-la loi du stade, spécialisés dans les vols à l’arrachée, ont aussi affaire avec le nouveau maître des lieux. Il arrive même que ce dernier participe lui-même à des interpellations.

Commentaires

Commentaires du site 0