Bénin : L’Abdc et Reckya Madougou pour une jeunesse responsable et entreprenante

Bénin : L’Abdc et Reckya Madougou pour une jeunesse responsable et entreprenante

La salle Conceptia Houinsou de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac), a servi de cadre à la première édition du « campus des jeunes leaders ».

Association béninoise du droit constitutionnel : Procès de la gouvernance Talon

Cette initiative de l’Association béninoise de droit constitutionnel (Abdc) en collaboration avec Hanns Seidel Foundation, vise à contribuer à la conscience civile et citoyenne, et à l’engagement politique des jeunes. Dans le souci d’avoir une jeunesse béninoise performante et responsable, l’Association béninoise de droit constitutionnel (Abdc) en collaboration avec Hanns Seidel Foundation, a organisé du 1er au 03 décembre 2017 un « Campus des jeunes leaders ».

Cadre choisi pour cette première édition, la salle Conceptia Ouinsou de l’Université d’Abomey-Calavi. Dans son discours, le professeur Abdoulaye Soma a expliqué que l’activité répond aux plus grands besoins d’Afrique, parce que soutient-il, on ne devient pas leader par hasard. S’adressant aux jeunes, il leur a fait savoir que les personnalités conviées à cette activité pour leur formation sont des icônes en matière de leadership.

« Vous avez la chance d’avoir cette carrure de personnalités », a ajouté l’agrégé des facultés de droit à l’Université de Ouaga II au Burkina-Faso.

Pour sa part, Reckya Madougou ancienne garde des sceaux et expert en finance inclusive, n’a pas manqué de saluer les organisateurs pour cette initiative. Selon ses explications, l’on assiste aujourd’hui à une rupture de relève et il urge que ce genre d’activités soit davantage organisé en faveur des jeunes.

« C’est la marque de votre détermination à impacter qualitativement le développement de votre pays » a laissé entendre Reckya Madougou, en s’adressant au président de l’Abdc et doyen de la Faculté de droit de l’Uac.

Contrairement à ceux qui pensent que l’espoir en cette jeunesse n’est plus permis, la conseillère spéciale du président de la République du Togo, apporte un démenti formel. Mais pour ce faire souligne-t-elle, cette jeunesse doit être son propre modèle. En ces termes, elle fait comprendre à ces jeunes qu’il n’y a pas de modèle mais plutôt de personnes incitatives, avant de les inviter à faire valoir leur compétence en toute matière.

« Nous souhaitons avoir une jeunesse parfaitement au fait de la géopolitique dans laquelle évolue l’Afrique et le monde », a déclaré le professeur Joël Aivo, président de l’Abdc et doyen de la Faculté de droit de l’Uac.

Il a indiqué qu’il faut commencer à préparer cette nouvelle génération, car le continent (l’Afrique) lui reviendra. C’est un rappel incontournable selon lui, qui pense que la formation est nécessaire pour préparer a jeunesse à toute éventualité. « C’est pour cela que nous avons convoqué des personnalités de très haute qualité », a soutenu le doyen de la Fadesp avant de lancer les activités de la première édition du « Campus des jeunes leaders ».

Pour permettre à ces jeunes d’être mieux aguerris, des communications leur ont été données durant ces trois jours. Cette formation des jeunes leaders a été sanctionnée par la remise de diplômes.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 semaines

    Je ne veux pas critiquer le sourire amène du monsieur, mais perso, j’aurais préféré la dame (Reckya Madougou).
    Ne serait-ce que parce que, je me suis laissé dire ici même, qu’elle incarnait mieux “l’initiative et la détermination entreprenante” qu’elle souhaite à la jeunesse béninoise.

    Quant au plan “qualitatif”, je ne veux pas faire le rustre, mais là aussi elle recueille les suffrages..

    Juste l’avis d’un internaute  

  • Avatar commentaire
    virgile 2 semaines

    Cette dame de MADOUGOU R. n’a rien apprendre à la jeunesse béninoise. La jeunesse béninoise n’a qu’à être habile. MADOUGOU joue un sale rôle au Togo contre la lutte de libération de tout un peuple et elle vient pour dire quoi à qui? La jeunesse béninoise l’a l’oeil.