Bénin : Atao Hinnouho a des certificats de mise en consommation selon Me Bocovo

Bénin : Atao Hinnouho a des certificats de mise en consommation selon Me Bocovo

L'affaire de "faux médicaments" révélée il y a quelques jours dans laquelle le nom de l'Honorable Atao Hinnouho est cité continue de faire couler beaucoup d'encre et de salive. Me Alfred Bocovo l'un des avocats de l'He s'est prononcé ce jour sur Rfi dans le journal Afrique.

Bénin : Serge Agbodjan s’exprime sur les affaires Mètongnon, Trèkpo et Hinnouho

C’est une affaire qui dès le départ fait grand bruit et promet de faire parler d’elle encore dans les prochains jours. Depuis la perquisition manquée du jeudi dernier, la police qui poursuit son enquête a saisi des centaines de cartons de présumé “faux médicaments” dans des entrepôts appartenant à l’Honorable Atao selon certaines sources.

A en croire l’un des avocats qui s’est exprimé dans le journal Afrique de ce jour sur Rfi, Me Bocovo, il urge que des analyses soient réalisées pour prouver la contrefaction des produits retrouvés. Pour lui tout le monde connaît les activités de l’Honorable. Pour preuve il affirme que la Direction des pharmacies a autorisé les activités du parlementaire qui exerce son activité au vu et au su de tout le monde.

Tout le monde sait au Bénin, que Mr Atao importe des produits pharmaceutiques. C’est quelqu’un qui est dans une activité licite“. lance Me Bocovo qui affirme que le parlementaire est détenteur de certificats de mise en consommation délivrés par la Direction Nationale des pharmacies avant d’ajouter “C’est une bataille judiciaire qui commence, elle est aussi politique. Il faut que chacun administre la preuve de ce qu’il allègue de manière loyale”

Plusieurs personnes ont déjà été indexés et interpellés depuis l’éclatement de cette affaire. L’honorable Atao n’a pas jusqu’à présent répondu à la convocation qui lui est adressée. Plus d’infos dans les prochaines heures.

Commentaires

Commentaires du site 36
  • Avatar commentaire

    Ce pays est définitivement perdu. Si nous sommes capables de défendre un député vendeur de médicaments (faux ou non ) qui n’est pas pharmacien alors là nous avons touché le fond. Déjà, défendre un vendeur d’essence kpayo est malsain mais là c’est le pompon.
    Que les mânes de nos ancêtres nous viennent en aide !

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 11 mois

      Demain tu l’entendras sur RFI et TV5 donner une interview pour dire qu’il est victime de machination politique. C’est la facilité avec laquelle une personne recherchée arrive à filer hors du territoire national qui m’intrigue personnellement. Ca sent une complicité au niveau des autorités policières.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 11 mois

    Regardez comment il est tordu ce agadjavi dans son post  ci-dessous il parle de self made man , sans parler de l’origine  douteuse et mafieuse de leur fortune , faite pour eux tous qu’il nomme sur le dos du peuple , puis donnent des clopinittes à ce peuple pour  se faire élire et aller au parlement pour avoir l’immunité. Le champion pilleur-compétiteur né qui est talon , lui veut faire un projet  de révision qui va leur octroyer une immunité à vie , et pire veut faire durer leur mascarade de machin partisan , en créant une agence logée à la présidence de la république, chargée de  délivrer les autorisations aux partis , et pire leur allouer l’argent qui leur reviendrait de droit ; ils vont encore avoir une déculottée comme lors de leur projet de révision 

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 11 mois

    Au delà du tohu bohu qu’elle suscite ça et là , la saga Hinnouho est symptômatique des failles du modèle politique que nous nous sommes donné en 1990, plus précisement en ce qui concerne la problématique du financement des partis politiques. A mon avis, la décheance du système a commencé depuis que certains ont compris qu’avec de l’argent on peut tout s’acheter y compris même la légitimité populaire. La technique consiste ensuite à convertir cette legitmité populaire en immunité politique pour se rendre intouchable. On s’assure ainsi une station et une envergure qu’on utilise suivant la conjoncture et au gré des configurations politiques du moment soit pour chanter le regime en place, soit pour couvrir son arriere cour d’affairiste quitte à se poser en allié de circonstance .
    J’ai une profonde admiration pour les self-made men comme Hinnouho mais je sais aussi en mon for intérieur qu’il n’a rien à faire dans un parlement respectable. J’aurais pu citer avant lui les Edmond Agoua, les Saley et consorts qui n’ont eu de legitimité que leur portefeuille et qui sont allés se refugier à l’Assemblée pour se taper un bouclier d’immunité politique et couvrir leurs affaires. C’est cette race de parlementaires affairistes et marchandables qui a introduit au palais des gouverneurs les fameuses mallettes de billets qui circulent à chaque session parlementaire. Des aspirations de leurs electeurs ( en realité une simple clientèle acquise à coup de billets de banque) , ils en ont cure car ils sont pour la plupart d’un niveau intellectuel à peine acceptable. Eux ils sont là pour le business et puis c’est tout.
    On pourra comprendre l’archanement avec lequel ils ont combattu la reforme du syteme partisan preconisee par le projet de reforme constitutionnel défunt. Une reforme qui aurait sonné inexorablement la mort politique de la plupart d’entre eux .
    Maintenant qu’ils ont affaire à l’un des leurs, qui connait leur modus operandi et qui est determiné à leur limer les serres, c’est la debandade et ils crient à la chasse aux sorcières.

  • Avatar commentaire
    Dahomey1960 Il y a 11 mois

    C’est vraiment triste ce qui se passe au Bénin de la rupture!

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 11 mois

    Que ceux qui se sentent à chaque fois obligés de peindre en noir chaque acte posé par le gouvernement que tout médicament est à l’origine un produit dangereux; raison pour laquelle sa vente est fortement encadrée aussi bien par des normes internes que par des instruments juridiques international tel que la Convention de Paris que le Bénin a ratifié. On ne parle pas ici de vente de tchoukoutou ni de lait de vache tous deux chéris par notre ami Aziz.

  • Avatar commentaire
    Sonagnon Il y a 11 mois

    Le gouvernement TALON sait il que Mr ATAO détient une autorisation officielle d’importation de médicaments au Bénin???

    Un avocat est un auxiliaire de justice, de ce fait, il contribue à la manifestation de la vérité, donc moi je n’ai aucune raison de mettre en doute les affirmations de Me BOCOVO.

    Ainsi, encore une fois, après l’affaire de drogue, du maire de Cotonou et aussi de MENTONGNON, Patrice TALON montre encore une fois ses limites pour conduire un pays.

    Précipitation, amateurisme sous fond de règlement de compte politique, voilà en quoi se résume l’action de ce faux président.

    Que LNT cherche à publier cette autorisation pour que nous puissions voir bien clair dans ce dossier et savoir si le député ATAO est victime de l’arbitraire ou pas.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 11 mois

      Ne tombez pas dans ce piège. L’État béninois n’a jamais délivré une autorisation d’importation et de distribution de médicaments à Atao qui n’a pas qualité à bénéficier d’un tel attribut car non titulaire dun diplôme de pharmacien. Atao utilise comme couverture une société dénommée CAB SARL qui jouit d’une autorisation d’importation, de détention et de vente de matériels médicaux ( à ne pas confondre avec les médicaments car non soumis aux mêmes règlementations).
      Cet avocat est une honte pour sa corporation.

      • Avatar commentaire
        Abdoulaye Atchadé. Il y a 11 mois

        Agadjavi, j’ai remarqué que” faire des défenses sans justification et par conséquent irréfléchies”, c’est ton métier. Sur quelle base déclares tu que le gouvernement n’a jamais donné une autorisation de vente à l’honorable Atao? Ce n’est pas évident que même les ministres du gouvernement, pour ne pas dire le président lui même, maîtrisent tout ce qui se passe au sein d’un gouvernement. Mais, puisque toi tu es un menteur avéré, c’est peut être possible que tu saches certaines choses du gouvernement dont certains de ses membres même ignorent….

        • Avatar commentaire
          Agadjavidjidji Il y a 11 mois

          C’est toi le mytho invétéré en mission commandée pour de sinistres margoulins. Si ce n’est pas le cas, vas dire à ton inculte avocatron d’exhiber publiquement ledit document et chacun pourra se faire après une idée.
          Aucun ministre, fût-il peu averti, ne prendra le risque d’un tel pari.

          Blokonnou va!

  • Avatar commentaire
    Porto-Novo Il y a 11 mois

    Faites du pays votre vouloir,nous vous regardons vous tous,président, députés et ses familles,nous vous demandons de gâter le pays sur notre tête, pardon on vous le demande,gatez le pays.C’est Dieu le demandeur de comptes,nous on ne vous voit pas mais Dieu vous voit,il est au contrôle, vous bagarez devant la population et la nuit vous vous retrouvez ensemble, vous nous mentez parce que nous sommes pauvres.Que la justice soit vite rendue

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 11 mois

    “…représentants de laboratoires européens, même indiens qui fournissent des médicaments au Bénin…” les représentants de laboratoires sont tenus de fournir les hôpitaux, les pharmaciens ou les marchés ?
    Quelqu’un pourrait, dire qui de son épouse ou du député est mis en cause svp ?

  • Avatar commentaire

    Le Député Atao Hinnouho a bien le droit de commercialiser des médicaments au Bénin dès l’instant qu’il a un certificat pour cela. Nous connaissons tous des représentants de laboratoires européens, même indiens qui fournissent des médicaments au Bénin et en Afrique.Le Député Atao Hinnouho n’est pas le seul dans cette activité et je dirais même que les médicaments ne sont pas de faux médicaments. La question est de savoir: Est ce que Le Député Atao Hinnouho représente t-il un ou plusieurs laboratoires dont il fournit leurs médicaments avec autorisation de commerce? Si c’est le cas, il n’a aucune inquiétude.

    • Avatar commentaire

      Cathie

      J’espère que tu ne parles pas sérieusement.

      Si vraiment tu parlais sérieusement nous allons alors cotiser pour ouvrir des entrepôts pharmaceutiques partout au bénin sans rien connaître à la pharmacie et sans diplômes.
      Nous te mettrions à la tête de cette entreprise pour faire du fric.
      Elle n’est pas belle la vie!!!

      • Avatar commentaire
        Agadjavidjidji Il y a 11 mois

        Heureusement qu’il en existe des gens comme vous qui savent de quoi on parle. La vente de médicaments est une activité fortement réglementée dans tous les pays du globe et dont l’exercice est réservé aux seuls professionnels détenteurs d’un diplôme délivré par une faculté et inscrit à un ordre( un autre filtre additionnel pour s’assurer que n’entre pas n’importe qui). Dans le droit positif français dont nous avons hérité, ce professionnel porte le titre de pharmacien et sauf erreur de ma part doit être détenteur d’un titre délivré par une faculté de pharmacie après cinq années de formation post Bac. Atao est-il détenteur d’un tel titre? Est-il inscrit à un ordre au Bénin et donc reconnu par ses pairs pour exercer? Commençons par répondre à ses questions basiques et tout le reste coule de source. D’ailleurs,l’intéressé lui même sait qu’il est en faute car ayant opté pour la fuite qui en soi peut s’apparenter à un aveu de culpabilité.

    • Avatar commentaire

      Bonjour CATHIE, le député ATAO ne peut jamais jusqu’à demain représenté un laborateur dans le monde entier .il n’est pas un pharmacien

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 11 mois

    “Olla”, il y a encore des médecins de ma famille qui exercent au bénin. La plupart des médicaments qui arrivent au Bénin viennent du Nigéria par la route donc. Point n’est besoin d’épiloguer sur la porosité des frontières terrestres

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 11 mois

    Cette histoire est malsaine. Un député réprésentant du peuple au parlement n’a pas droit de se procurer des médicaments pour commercialiser clandestinement. Est-il un Pharmacien? Ce métier ne s’exerce pas par n’importe qui, c’est une profession particulièrement règlementée.

    Maintenant la population a droit d’être informé du tonnage des médicaments découverts chez lui. Et les médicaments, sont ils faux ou vrais? Si le constat est vrai et prouvé par des experts neutres que c’est des faux médicaments que lui commercialise et distribue ainsi (nuisance notoire à la santé des populations) sous la bannière de député, alors il n’y a plus rien à faire, il s’agit d’un délit flagrant.

    Point besoin d’autres mesures, d’autres recours en la matière pour que la levée de son immunité soit prononcée afin qu’il soit sans plus tarder être présenté à la justice.

    C’est très regrettable la composition du parlement béninois, où les uns détournent les derniers publics pour y aller se réfugier, les autres se servent de leur mandat pour des commerces illicites ou de l’entreprenariat illicite et ce faisant exerce la concurence déloyale aux vrais commercants et aux vrais entrepreneurs.

    Il serait temps que nous cessions de mélanger ainsi les genres au Bénin.

    Cependant la méthode de perquisition de la police béninoise reste dilétante , douteuse et refléte un manquement notoire de professionalisme. Ce n’est plus une justice équitable , ce n’est plus une enquête digne quand la police doit médiatiser toujours ainsi ses actes et jette ainsi les présumés coupables d’infraction aux chi-ens d’abord avant toute procédure.

    Pour un député tombé ainsi sous le coup d’infraction, la demande de perquisition de son domicile est d’abord sollicitée auprès du Président de l’assemblée nationale et ce même dans le cas d’espèce.

    Une perquisition policière n’est pas un assaut militaire. Faisons l’effort de respecter le sacré du domicile et la présomption d’innocence de nos compatriotes

    • Avatar commentaire

      Voilà enfin une analyse sérieuse de la part de Napoléon1!!!

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 11 mois

      Tout est dans le premier paragraphe de ce post. Merci @Napo.

    • Avatar commentaire
      omoAjileyeShittu Il y a 11 mois

      Il faut sortir et en finir une bonne fois pour toute avec ce que l’on appelle “ETAT” et ses dérivés “député,constitution,ministres….” Revenons au système de gouvernance de nos AÏEUX.
      Nous avons la médecine traditionnelle béninoise à base de nos plantes et laissons ces comprimés poisons produits par l’INDUSTRIE capitaliste pharmaceutique.
      Ici en Europe,les plantes médicinales ne poussent pas à cause du climat et des sols non fertile,raison pour laquelle ils utilisent des procédés chimiques comme substituts pour en faire des pilules qui à la longue deviennent toxiques pour l’organisme.Les médicaments importés en Afrique sont des poisons.
      Ces médicaments sont faits à base de plantes prises chez nous,plantes que nous avons en abondance dans la Nature,alors pourquoi en importer? nous avons les plantes(matières premières) et nous importons d’Occident,de Chine et d’Inde les produits finis(gélules et comprimés)

    • Avatar commentaire
      omoAjileyeShittu Il y a 11 mois

      Il faut sortir et en finir une bonne fois pour toute avec ce que l’on appelle “ETAT” et ses dérivés “député,constitution,ministres….” Revenons au système de gouvernance de nos AÏEUX dont le socle est nos coutumes,traditions,rites,mœurs,langues…
      Nous avons la médecine traditionnelle béninoise à base de nos plantes et laissons ces comprimés poisons produits par l’INDUSTRIE capitaliste pharmaceutique.
      Ici en Europe,les plantes médicinales ne poussent pas à cause du climat et des sols non fertile,raison pour laquelle ils utilisent des procédés chimiques comme substituts pour en faire des pilules qui à la longue deviennent toxiques pour l’organisme.Les médicaments importés en Afrique sont des poisons.
      Ces médicaments sont faits à base de plantes prises chez nous,plantes que nous avons en abondance dans la Nature,alors pourquoi en importer? nous avons les plantes(matières premières) et nous importons d’Occident,de Chine et d’Inde les produits finis(gélules et comprimés)

  • Avatar commentaire
    KPOTONGBE Wilfried Il y a 11 mois

    Ces avocats jouent pleinement leurs rôles de défenseur de client. Peu importe ce qu’il fera he Atao, ils le défendrons après c’est pour dire qu’il n’y a pas la démocratie. pourquoi ne pas reconnaître la vérité encore que lui même à l’hémicycle avait voté pour l’arrestation des faux médicaments ?

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 11 mois

    Est-ce pas une opération du saint esprit que ces médicaments ont passé les mailles du port , de la douane , des services de renseignement de la présidence , des autorisations administratives diverses pour se retrouver dans les magasins de ATO , 
    Qu’on nous fiche la paix et qu’on cesse de divertir les beninois avec ces luttes farfelues contre la corruption, qui ont des problèmes plus serieux ; 
    A-t-on procéder à des analyses scientifiques pour savoir si ces produits sont nocifs pour la population , ne sont-ils pas des consommables comme du coton ou des seringues jetables ? 
    L’avocat bocovo est bien dans son rôle , et faites votre l’adage qui nous apprend que ” lorsqu’on tire un fil , on trouve une aiguille, puis la main ” attendons nous à voir des mains , et pour l’instant la main que l’on voit , c’est la main de la télécommande à la marina qui dénote : ” tu vas ton mon sens , ou je te broie ” 

    • Avatar commentaire

      Toi vraiment tu es ridicule Lola oumar ou olla Omar sans importance. Mais seulement un intellectuel pervertit. C’est triste d’avoir des jeunes qui réfléchissent comme toi. Un député délinquant on l’envie chope et toi tu trouve à dire. Au moins ce député est payé pour ça. Mais toi tu fais pitié. Pffff. Quelle jeunesse..?

    • Avatar commentaire

      Lire député délinquant on le chope…et lire ensuite cet avocat est payé pour ça et non député..!

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 11 mois

    – Qui du député ou de sa femme est mis en examen dans cette affaire ?

    – c’est quoi une autorisation “de mise en consommation” ?

    -Si c’est une autorisation d’importation, ce n’est pas réservée aux professionnels ?

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 11 mois

    Lire “Universités frelatées”

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 11 mois

    Ensuite, Me Bocovo va nous révéler que ATAO, illettré, est titulaire d’un diplôme de pharmacien, obtenu dans l’une des Universités relatées du Benin…..Pauvres de nous, beninois…on touche le fond….

    • Avatar commentaire

      Cet avocat est devenu Atita Kato de ces 10 dernières années. Il vient de toucher le fond vraiment ce maître Bocovo. Où nous amènent ces types d’avocats?

  • Avatar commentaire

    lire:fuir au lieu de fit

  • Avatar commentaire

    quelle certificate?mensonge .Et pourquoi il fit.il risque même de ne plus se représenter en 2019.

  • Avatar commentaire

    Une vraie niaiserie..! Certificat de mise en consommation,mon œil oui..! Aller dire des bêtises comme ça à une radio internationale c’est insulté notre pays ça. N’importe quoi..! Aller au youf..! 

  • Avatar commentaire

    C’est un avocat qui parle : Tout le monde sait et donc c’est une activité licite….mdrrr😀😀😀
    Quelle niaiserie. Si tant est qu’il est clean , pourquoi resistait-il a la perquisition?
    Pourquoi, il s’est évaporé dans la nature ?

    Il permet au moins à Bocovo de se faire une réputation d’avocat des causes perdues.