Cadeau de fin d’année

Cadeau de fin d’année

La fin de l’année ou le temps des cadeaux. Et quel cadeau pour nos auditeurs, d'ici et d'ailleurs ? Il s'agit de tous ceux et de toutes celles qui se dévouent, chaque jour, à porter, avec nous, CAPP FM.

Bénin : Les jeunes en politique

Et si nous leur offrions un gâteau ? C’est une bonne idée. Mais comment la matérialiser ? Nous avions pensé à un livre. Thomas Boya et nous en avons écrit une douzaine pour le compte du Centre africain de la Pensée positive (CAPP). Des milliers d’exemplaires de livres suffiront-ils à conclure au mieux une telle entreprise ?

Faisons simple, utile et pratique. Portons-nous sur le terrain fécond et sans frontières du partage. Au rendez-vous du donner et du recevoir, chacun est riche de ce qu’il est,  de ce qu’il a, de ce qu’il apporte, de ce qu’il échange avec d’autres. Personne ne perd au change. C’est tout le monde qui gagne.

Sous ce rapport, nous proposons à nos auditeurs, comme cadeau de fin d’année, ces quelques idées et pensées fortes glanées ici et là. Ensemençons-les dans un grand mouvement de partage.  Elles sont gorgées de sens. Elles débordent de sagesse. Elles sont à même d’étancher notre soif de savoir et de nous faire découvrir l’étendue de notre pouvoir d’action.

1- “Connais-toi toi-même”. Socrate, philosophe de la Grèce antique, a immortalisé cet aphorisme en s’immortalisant lui-même. Nos yeux s’ouvrent, quand nous venons à la vie, sur le monde autour de nous. Mais nous manquons souvent de tourner nos yeux vers notre monde intérieur. Pourtant, c’est là où se concentre tout notre potentiel humain. C’est là où se forge notre identité d’homme. C’est là où s’accomplit le plus grand miracle de la vie, celui qui nous établit, avec Dieu, dans le rôle éminent de co-créateurs. Nous sommes tous, en effet, dans le devoir et dans la mission de poursuivre l’œuvre de création divine.

2 – “On ne se baigne pas deux fois dans la même eau “. Ainsi pourrait s’énoncer, avec Héraclite, un autre sage de la Grèce antique, la loi du mouvement universel. Car, en effet, tout bouge autour de nous et rien n’est fixe. Tout mute et rien n’est immuable. La terre tourne sur elle-même, tout en tournant autour du soleil. Qui peut, dans ces conditions, espérer voir la vie lui sourire, passivement assis sur son siège,   douillettement lové sur son lit ?

3 -“Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme”.  C’est le chimiste français Lavoisier qui l’a dit. L’univers, pense-t-il, comme contenant, a un contenu stable. Rien à y ajouter. Rien à y retrancher. Tout est soumis à l’implacable loi du mouvement universel. Le nouveau naît de l’ancien. D’une vieille forge, on sort des objets toujours plus beaux, toujours plus neufs. Que tout soit déjà en place n’empêche ni n’annule notre pouvoir d’émerveillement devant une œuvre de beauté. Le potier n’a pas crée l’argile dont il se sert dans son atelier. Mais il a capacité de créer des pots encore et toujours plus beaux, valorisant et ennoblissant, ce faisant, la matière première de ses créations. Pour dire que tout nous est donné. Tout nous est offert. A nous d’utiliser les ressources illimitées de notre esprit pour construire un monde toujours plus beau.

4 – “C’est le va et vient qui fait le nid”. Pour rependre ce que nous disions plus haut, à savoir que c’est le mouvement qui commande la vie, notre vie. Aucun nid d’oiseau ne se construit par une simple opération du Saint-Esprit. L’oiseau est tenu d’aller et de venir, autant de fois et autant de jours qu’il faut, pour que le nid soit. Allusion faite au travail qui est une loi pour l’humanité tout entière. Se condamne à végéter qui veut se réaliser sans bouger, qui veut récolter sans semer, qui veut obtenir de la vie, sans donner et sans se donner à la vie.   

5 – “Mon peuple meurt faute de connaissances”. C’est le désaveu total et formel de l’ignorance, ainsi tenue pour une maladie mortelle. Notre vocation et mission première sur la terre, c’est d’apprendre à apprendre. Non en nous comportant comme un vase que l’on remplit. Mais en nous affirmant comme un feu qui brûle, une lampe qui éclaire, un foyer qui rougeoie, mille soleils qui brillent et qui rayonnent.  Bonne et heureuse année à tous !

Commentaires

Commentaires du site 0