L’ex ministre de Gbagbo, Hubert Oulaye, a été condamné à 20 ans de prison pour avoir joué un rôle majeur au cours d’une attaque ayant fait 18 morts en juin 2012.En Côte d’Ivoire, l’ex ministre Hubert Oulaye a en effet été condamné par la justice à une peine de vingt ans de prison pour complicité d’assassinat de dix-huit personnes, dont sept soldats de l’ONU. D’abord accueilli dans un silence assourdissant, le verdict a ensuite fait réagir. Fustigeant une condamnation politique, sans preuves, monsieur Oulaye a tout de même pu rentrer chez lui, ses avocats envisageant un pourvoir en cassation.

Loading...

Attaqué par Mireille Kouassi, avocate générale, Oulaye, 64 ans, ministre de la Fonction publique de l’ex-président Laurent Gbagbo dans les années 2000, et Maurice Djire, 37 ans risquaient la réclusion à perpétuité pour avoir joué un rôle important lors d’une attaque ayant eu lieu dans l’ouest du pays en juin 2012, et faisant dix-huit morts. Assurant qu’il était évident qu’Oulaye ait fourni d’important moyens financiers à la rébellion ayant mis en place cette attaque, maître Kouassi n’a pas hésité à invectiver l’ancien ministre de l’ère Gbagbo, déclarant même que « le complice était plus dangereux que l’auteur ». De leur côté, les défenseurs de M. Oulaye ont fustigé une justice à deux vitesses. Assurant que le dossier était vide et sans preuves, maitre Rodrigue Dadjé a tout simplement « honte de la justice ivoirienne ».

Arrêté six mois après son retour d’exil au Ghana, M. Oulaye a déjà fait deux ans de détention dans le cadre de cette affaire.

Voir les commentaires

3 Commentaires

  1. Il lui reste 18 années. Il sortira de prison à l’âge de 82 ans. 
    Lorsque vous avez le pouvoir, il ne faut à Grand jamais l’utiliser contre le peuple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom