Guinée équatoriale : tension entre le gouvernement et une compagnie espagnole

Guinée équatoriale : tension entre le gouvernement et une compagnie espagnole

C'est la crise entre le gouvernement équato-guinéen et la compagnie aérienne espagnole Iberia. En effet, cette compagnie a annoncé qu'elle souhaitait arrêter de relier Madrid à Malabo.

Procès de Téodorin Obiang en France : la Guinée équatoriale parle de tentative de destabilisation

Des taxes aéroportuaires trop élevées, le coût du carburant qui flambe et un certains manque à gagner ont poussé les décideurs de la compagnie aérienne espagnole Iberia, a suspendre tous leurs vols au départ de Madrid à destination de Malabo, capitale de la Guinée équatoriale.

Problème, le gouvernement équato-guinéen a tout simplement décidé de rejeter cette requête. C’est en tout cas ce qu’a assuré Francisco Pascual Obama Asue, Premier ministre, lors d’une allocution sur la radio d’Etat : “Le gouvernement de Guinée équatoriale n’accepte pas le retrait d’Iberia pour les seules raisons économiques présentées“.

Selon lui, seul le gouvernement espagnol, qu’il invite d’ailleurs à prendre ses responsabilités, peut décider de mettre un terme à cette liaison, en notifiant Malabo de sa décision, et ce, de manière officielle. En effet, Iberia a pris la décision de mettre un terme à ses vols entre les deux capitales, en l’annonçant de manière assez maladroite, puisque la compagnie n’a envoyé qu’un simple courrier au ministère équato-guinéen de l’Aviation civile.

Très vite, le Premier ministre équato-guinéen a réuni les grands responsables aéroportuaires de Malabo, ainsi que les représentants d’Iberia et de la compagnie pétrolière française Total à Malabo afin de les inviter à continuer d’appliquer les prix mis en place par le gouvernement. Souhaitant faire preuve de fermeté, la Guinée équatoriale n’entend ainsi pas lâcher Iberia, qui nous le rappelons, dessert Malabo depuis plus d’un demi-siècle.

Commentaires

Commentaires du site 0