Plan d’urgence transport-Coton au Bénin: Ayadji constate l’avancée de l’aménagement des pistes rurales

Plan d’urgence transport-Coton au Bénin: Ayadji constate l’avancée de l’aménagement des pistes rurales

Le Directeur général des infrastructures fait le tour de certaines localités du Bénin dans le cadre d’une visite d’expertise des pistes rurales entretenues pour le transport du coton et d’autres produits agricoles.

Bénin : Jacques Ayadji fait le point des grands chantiers à réaliser

Jacques Ayadji et les membres de sa délégation du Ministère des Infrastructures et des Transports sont allés constater l’avancée des travaux d’aménagement des pistes rurales au cours de cette tournée démarrée ce mardi 26 décembre 2017.

La tournée du Directeur général des Infrastructures, Jacques Ayadji vise à aller constater l’avancée des travaux d’aménagement des pistes rurales dans les localités du Bénin. Cette visite d’expertise des pistes rurales entretenues pour le transport du coton et d’autres produits agricoles fait suite à un rapport de l’Association interprofessionnelle du coton (Aic).

Cette structure en charge de la production cotonnière a fait le triste constat selon lequel les travaux n’avancent pas. La conséquence est que, le transport du coton des champs vers les usines n’avance pas convenablement. Face à cette situation, le Ministère des Infrastructures et des Transports a décidé, avant toute décision d’avoir une vue globale sur les travaux exécutés par les entreprises commises à cette tâche. Dans le  département du Zou, notamment les communes de Djidja et Zogbodomey où le Directeur général des Infrastructures Jacques Ayadji et sa suite ont parcouru ce mardi 26 décembre 2017, le constat parait plus reluisant même si beaucoup restent à  faire.

Jacques Ayadji a exprimé un satisfécit aux entreprises qui, selon lui, ont su déployer des machines sur les chantiers pour poursuivre intensément les travaux afin de booster le taux d’exécution pour avoir appris qu’il sera sur les chantiers. Pour le maire de la commune de Djidja, Théophile Dako, le chef de l’Etat a vu juste en initiant cette opération d’aménagement des pistes rurales pour aider les cultivateurs à convoyer leurs produits vers les marchés d’écoulement. Son appel est que la délégation du ministère insiste pour que les entreprises respectent le délai contractuel de soixante jours prévus, parce que la saison des pluies s’annonce à grand pas.

Sur la question, Jacques Ayadji est ferme : « Les entreprise qui ne vont pas atteindre au moins 10 % au cours de cette tournée seront disqualifiées pour poursuivre les travaux ». Il faut souligner qu’il a évité toute conclusion hâtive, réservant les taux d’exécution des  travaux pour la fin de sa mission. Toutefois, il note que dans le Zou, les entreprises sont autour de 30%. Il a par ailleurs invité les entreprises à mieux faire pour permettre au gouvernement de mettre à leur disposition l’avance de démarrage comme leurs responsables l’ont souhaité.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    Qu il a pris de forme!!!! La rupture est bonne