L’agriculture béninoise amorce un nouvel essor

L’agriculture béninoise amorce un nouvel essor

Bénin : 87 milliards 155 millions prévus pour le secteur agricole

Deux nouveaux projets donneront les années à venir un coup d’accélérateur au processus de rayonnement de notre agriculture. Il s’agit du Projet d’appui à la diversification agricole (Pada), et du Projet de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (Ppaao).

Vendredi 19 janvier 2018 à l’hôtel Azalai, le ministre de l’agriculture Gaston Dossouhoui a procédé au lancement de la deuxième phase desdits projets, qui sera exécutée par le Programme cadre d’appui à la diversification agricole (Procad).

Un pas de géant vient d’être posé dans la marche du Bénin pour devenir une puissance agricole. Au cours d’une cérémonie riche en couleurs et en sons (grâce à la troupe Supers Anges Houindonaboua), le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche Gaston Dossouhoui, a procédé au lancement des deuxièmes phases de ces deux projets dont l’impact sur notre agriculture ces dernières années à été important.

Il s’agit du Pada et du Ppaao, deux projets quinquennaux qui ont tous pris fin en 2017. En léthargie depuis Juin 2017, le Pada a bénéficié d’un financement de la Banque mondiale pour quatre ans, alors que le Ppaao terminé depuis mars 2017, a bénéficié d’un financement de l’Association internationale de développement (Ida), de 13,5 milliards pendant trois ans. Ayant pour objectif de contribuer à la restauration et à l’amélioration de la productivité aux champs, et à la valeur ajoutée post-récolte des chaînes de valeur riz, mais, ananas, anacarde et poisson, le Pada est un projet national. A son opposé, le Ppaao est un projet régional mis en œuvre dans le cadre de la politique de la Cedeao visant à atteindre à l’horizon 2030, le 2e objectif au titre des Objectifs de développement durable (Odd), à travers l’élimination de la faim, l’assurance de la sécurité alimentaire et l’amélioration de la nutrition. Il s’agit du développement, de la production, et de l’utilisation des technologies en vue d’améliorer la productivité agricole et la croissance économique, en réduisant la pauvreté chez les bénéficiaires ».

Présentant ce projet, le ministre Dossouhoui a mis l’accent sur cet

Vous devez avoir un abonnement de la liste suivante: 1 jour, 1 mois, 6 mois et 1 an pour consulter la suite de cet article
Connectez-vous ci-dessous si vous avez un compte ou Créez votre compte

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    AFFOKPOFI Il y a 7 mois

    LE TURBO DIESEL EST EN MARCHE.