Angola: La monnaie locale ne sera bientôt plus arrimée au dollar

Angola: La monnaie locale ne sera bientôt plus arrimée au dollar

Les prochains jours s'annoncent très difficiles pour les angolais surtout les familles défavorisées. En effet, une inflation inévitable guette le pays à en croire des déclarations des économistes.

Angola : Dos Santos lance un avertissement à son successeur, il lui répond

La Banque centrale angolaise a fait une annonce la semaine dernière qui présage de jours difficiles pour de nombreuses familles angolaises. En effet, elle a annoncé la fin de la parité entre la monnaie nationale, le kwanza et le dollar le premier trimestre de cette année. Conséquence immédiate, une flambée des prix inévitable se pointe à l’horizon. Ceci serait dû en partie à la chute du prix du pétrole.

Les angolais devront bientôt faire face à une montée des prix des produits. Des dispositions sont entrain d’être prises pour ne pas trop affecter les familles défavorisées en jouant sur les prix des produits de première nécessité. Malgré cette nouvelle donne, certains économistes sont tout de même confiant en l’avenir. C’est le cas de M. Elia Chilembo qui espère une diversification de l’économie. Autrement dit que l’Angola qui aujourd’hui dépend en grande partie du pétrole se tourne vers d’autres secteurs qui vont alimenter l’économie du pays.

Pas une nouvelle dévaluation selon le gouverneur de la banque centrale

Si le gouverneur de la banque centrale, José de Lima Massano, a tenté d’être rassurant en disant qu’il ne s’agit pas d’une dévaluation, il faut tout de même noter que les angolais feront face à une dépréciation de leur monnaie qui dépendra désormais des ventes de devises. Une fluctuation de la monnaie locale, le Kwanza est à en envisager après la fin de la parité Kwanza-dollar comme annoncé par le gouverneur de la banque centrale José de Lima Massano. Du côté des entreprises angolaises, la nouvelle a été accueillie froidement. Le Président de l’Association des industriels, José Severino de Morais, a même affirmé que cette mesure est arrivé tard même si elle était prévisible.

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    omoAjileyeShittu Il y a 6 jours

    les pays arabes eux n’ont que du pétrole; et malgré la chute du prix du baril de pétrole pas de crise chez eux
    les pays africains ont d’autres ressources inépuisables en dehors du pétrole.
    C’est quoi cette histoire?

  • Avatar commentaire

    Aziz le l.ou.bard du forum ne sait pas des fois ce qu,il raconte. Toujours dans l,amalgame

  • Avatar commentaire

    ou sont ces bandes de cretins..qui parlent de monnaies africaines..?

    Ils peuvent adopter le bitcoin…tant qu’on est y est…

    • Avatar commentaire

      Est-ce que t’as au moins compris de quoi il s’agit? En clair, la banque nationale angolaise renonce à défendre une prétendue parité Kwanza/USD (167 AOA = 1$). Et pour cause, ses recettes en devise s’éffondrent avec la chute de prix du pétrole. C’est une décision logique pour laisser le marché fonctionner normalement. Il ne viendrait jamais à l’esprit des Angolais de confier la gestion de leur monnaie à un pays tiers fût-il le Portugal, ex-colonisateur.