Bénin – Agression du 16 janvier 1977 : 41 ans après le pays se souvient

Bénin – Agression du 16 janvier 1977 : 41 ans après le pays se souvient

Le Bénin est en mode souvenir ce 16 janvier 2018. En effet, c’est le 16 janvier 1977 qu’un groupe de mercenaire dirigé par le français Gilbert Bourgeaud (Bob Denard) a tenté de déstabiliser le régime en place.

Bénin : Le colonel Janvier Assogba n’est plus

Arrivés très tôt à bord d’un avion, les envahisseurs ont tenté de  rejoindre la présidence de la République pour s’en prendre au président Mathieu Kérékou. Mais les  forces armées béninoises étaient sur leur chemin.Mis en déroute, les envahisseurs ont battu en retraite.

C’est donc précipitamment qu’ils ont décollé de l’aéroport international de Cotonou, abandonnant derrière eux leur compagnon d’infortune, le guinéen Bah Alpha Oumarou qui sera capturé vivant.

Signalons que les mercenaires n’ont pas seulement affronté le s soldats béninois. Plusieurs civils  armés de machettes et de haches sont sortis de leur domicile pour tenir tête aux envahisseurs . Ils répondaient ainsi à l’appel du Général Mathieu Kérékou qui dans un discours enflammé  a exhorté « chaque militante et militant de la Révolution » à se comporter comme « un soldat au front engagé dans un combat sacré pour sauver la patrie en danger ».

Plusieurs d’entre eux sont morts les armes à la main. C’est d’ailleurs l’occasion de rendre hommage aux martyrs de cette sombre journée du 16 janvier 1977. Nous voulons donc décliner avec émotion les noms de : Paulin Thotho, Yessoufou Lassissi, Sylvain Comlan, Basile Abiodoun, Pascal N’po Dabapa, Mathieu Tossou et Alassan Kassim. Ces 07 personnes sont mortes pour protéger l’intégrité de leur pays.

Commentaires

Commentaires du site 17
  • Avatar commentaire
    Chrystelle Il y a 1 mois

    Moi j’ai vu l’avion passé au dessus de moi
    J’étais à Agontinkon

    • Avatar commentaire

      Hooooo…mince alors…!!!

      ma christelle….

      pour toi…j’allais…envoyer un coup de tchakavoun…à cet avion pour le descendre..

      qui te dit..que ollah..le jaloux et allomann..mon concurrent n’étaient pas dans cet avion de malheur…n’est ce pas

  • Avatar commentaire

    16 janvier.77..moi j’étais en vacances..à guéné..pres de malanville…ou ma mère était mariée

    Les cdr..sont venus..nous mobiliser…afin de placer..les troncs d’arbre…sur la voie inter état..

    On nous a remis des coupes coupes,des haches…et je ne sias plus quoi…et on attendait de pieds fermes les mercenaires..

    Le sultan..avec un coupe coupe…attendant un éventuel..bob denard…qui a pris peur

    J’allais le charcuter…grave

    Le salaud..!!!

    • Avatar commentaire
      Amaury Il y a 1 mois

      @Aziz,

      Mdr ! toi tu peux faire quoi contre Bob DENARD ???

      Comme je ne t’ai pas lu depuis le matin, je m’inquiétais. Je croyais que le FSP t’avait fait kidnapper. hihihihihihi !

    • Avatar commentaire

      Affirmatif. C’est ce qui avait été demandé à tous les jeunes adultes. J’ai encore en image mon oncle et tous les autres jeunes du village se rendre sur la route principale pour ériger des barrages.
      Oui c’est la vérité, c’est ce qui s’était passé.

      • Avatar commentaire

        Et dire…que les toffa,les agadjavi…étaient en couche culotte…pimpers…alors que nous on luttait contre les mercenaires…les mains nues

      • Avatar commentaire

        Je me rappelles…de cette histoire..qu’on m’a racontée..

        Mon oncle grand prince wassangari…à camp adagbé à parakou..avait mis tous ses gris talismen….anti..je ne sais plus quoi…attendant les mercenaires..pour en découdre..

        Aussitot…un coup de feu…par erreur…s’est produit vers le camp…guézo…

        Eh bien..mon oncle a disparu…et on l’a revu…une semaine apres

        Hihihihihi kikikiki

        • Avatar commentaire

          Ainsi…donc..lorsqu’il fait…son malin..avec moi..et devant sa petite soeur..ma mère….

          Je lui lance…les mercenaires..arrivent..

          Et il me lance…petit impoli..impertinent..sale peulh…avec ta tete d’oeuf…je vais te casser la gueule

        • Avatar commentaire

          lire..camp séro pkéra

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON Il y a 1 mois

    DE TOUS LES PRESIDENTS QUI ONT GERE OU DIRIGE LE BENIN DEPUIS 1960, CELUI DONT NOUS DEVONS NOUS MEFIER PLUS EST KEREKOU CAR :
    ROU…BLARD
    DICTA…TEUR
    ET AUTRES ATTRIBUTS D’UN PRESTIGITATEUR .
    IL FAUT AVOIR SUBIR LES ATTROCITES SOUS KEREKOU POUR SAVOIR QUI IL EST.
    QUAND A CETTE DATE , SI ELLE ETAIT AUSSI SACREE ET IMPORTANTE , ON AURAIT PU LA FERIER .
    LA VERITE EST AMERE A DIRE ET A ECRIRE .
    LA JOURNEE DU diable [ vodoun ] EST FERIEE ET ON NE PEUT FERIER VOTRE SO -CALL AGRESSION DU 16 JANVIER .
    QUOIQUE JE NE SUPPORTE PAS CETTE DATE FERIEE DES vodoun , je VOUS POSE LA QUESTION DE SAVOIR POURQUOI NOUS RABACHER L’ESPRIT ET L’AME AVEC CETTE DATE ?

    • Avatar commentaire

      Parce que ce jour…tu as fui..pour aller se cacher dans les broussailles et bas fond de fidjrossé…comme un agouti..

      Froussard…va…!!!

      Tu as meme fait kaka…sur toi..franck..makon

    • Avatar commentaire

      C’est votre point de vue que je respecte. Sous un régime marxiste léniniste de l’époque, une dictature si vous pouvez l’appelé ainsi, il fallait observé une neutralité à défaut d’en être un partisan, sinon vous êtes un réactionnaire et traité comme tel. Ce ne sont pas les exemples de la Guinée Sekou, le Burkina où le Ghana qui me contrediront. 
      Je suis un grand admirateur du Général, je sais par ailleurs que la victoire du peuple Beninois le 16 Janvier 77 nous a évité de connaître le scenario politique des Comores.
      Paix à l’âme de ceux qui sont tombé au champ de bataille. Respect à leurs famille. Paix à l’âme du General.

      • Avatar commentaire

        Maou…!!!

        kérékou patriote..soucieux de l’union des fils de ce pays….l’histoire retiendra..qu’il en était..profondément….consumé par cette idée…

        mais kérékou…atteint par la maladie du pouvoir….

        Cissé..les tortures..de beninois…qui ne partageaient par leurs idées…

        Sont des passifs..de kérékou…que l’histoire retiendra..aussi

        Que dire..de tous les tortionnaires…qui n’ont pas rendu compte…et meme rappellés…quand kérékou est monté en haut..

        A titre personnel…je n’ai pas de bon souvenir de kérékou…

        • Avatar commentaire

          Sous le Prpb il fallait soit partager leurs idées ou garder une neutralité. Ce qu’il ne fallait surtout pas c’est de s’opposer à eux. 
          Oui c’est vrai, au camp militaire de Parakou de 86 à la veille de la conférence nationale, j’ai vu des militants affiliés au PCB, tortures. Je me rappelle de Yako de Sinangourou mon quartier à Parakou, de Imorou un ami à mes frères aînés, Alassane et autres.
          Certainement que vous les connaissiez. 
          Après la conférence nous avons vu Kerekou de nouveau à la tête du pays sans les tortionnaires ni des prisonniers d’opinion. Aujourd’hui ou en sommes nous?
          Je comprends que ceux qui ont souffert dans leur chaire  aient des griefs contre mon General. C’est  normal. C’est aussi normal que ceux qui ne lui reprochent rien à titre personnel privilégient ses actes vertueux.

          • Avatar commentaire

            Mieux vaut qu’on en parle plus..

            En tout cas…pour moi…kérékou a fait du tord…au benin..et surtout à notre génération..

            Tenez..

            je connais des gens…des jeunes…innocents…qui n’avaient rien à voir..dans le pcb..

            On venait..arreter meme…des amis au camp de ouidah…

            Ils ont passé..5 ou 6 ans…en détention…et ont de ce fait raté leur étude..

            meme afouda servais..aujourdhui prof à l’université de parakou…a fait la prison pour rien

            revenu..de france..en 91….je voyais ces amis…trainer..à cotonou et celà faisait pitié..

            mon probleme…à moi…c’est que les tortinnaires…n’ont jamis rendu compte…donc l’impunité

  • Avatar commentaire

    Merci pour ce souvenir.
    Encore merci à mon  Général, le vaillant fils, le plus brave d’entre nous dont le combat victorieux pour l’unité nationale est le socle de la vie politique beninoise.

  • Avatar commentaire
    Gbegamey900 Il y a 1 mois

    Nos démocrates et nos dirigeants devraient ressembler à ces braves compatriotes. Mieux gérer les ressources de l’état, éliminer la corruption…la gabegie et donner la joie de vivre à chaque béninois et ainsi pérenniser La continuité d’un pays jadis sauvé par ces braves