Atermoiement autour du vote du budget de Lokossa : Les frondeurs ignorent les injonctions du préfet Zinsou

Atermoiement autour du vote du budget de Lokossa : Les frondeurs ignorent les injonctions du préfet Zinsou

Les conseillers frondeurs de Lokossa sont décidés à empêcher l’adoption du budget 2018 de la commune. Ils ont foulé au pied l’injonction de l’autorité préfectorale qui les a pourtant mis en demeure de voter ce budget au plus tard le lundi 22 janvier 2018.

Drame à Agamè : Un camion en déroute tue un homme dans un atelier de vulcanisation

Pour les conseillers dissidents,  il n’est pas question d’adopter tout le budget comme l’exige le maire Pierre Cocou Awadji. Ils l’ont déjà signifié à l’autorité communale le 19 janvier dernier en rejetant pour une deuxième fois, le projet de budget. Cependant, ces conseillers frondeurs se disent disposer à  donner leur accord pour l’adoption du volet  fonctionnement de ce budget.

« Nous sommes sensibles à ce que représentent les salaires, par exemple, c’est pour cela que nous avons suggéré au maire de dissocier le fonctionnement du reste » a indiqué Pierre Assogba, le porte-parole des frondeurs.

C’est donc le statut quo sur le vote du budget 2018 de la commune de Lokossa. On attend la réaction du préfet Komlan Zinsou qui a les compétences pour décanter la situation. Notons que le vote du budget des communes est une recommandation de l’article 30 de la loi N° 98-007 du 15 janvier 1999 portant régime financier des collectivités territoriales  en République du Bénin.

Commentaires

Commentaires du site 0