Cameroun : le coup de main du Nigeria contre les séparatistes

Cameroun : le coup de main du Nigeria contre les séparatistesPHOTO STATE HOUSE

Détenus au Nigeria depuis le 5 janvier dernier, le leader du mouvement séparatiste du Cameroun anglophone, Sisiku Ayuk Tabe , ainsi que 46 autres membres de son organisation, viennent d'être extradés vers le Cameroun.

Cameroun Anglophone : un sous-préfet enlevé dimanche dernier

C’est face à la presse que M. Tchiroma, ministre camerounais de la Communication, a en effet déclaré face à la presse que ces séparatistes allaient être renvoyés au Cameroun afin de répondre de leur crime. Rappelant que son pays, et celui du Nigeria ne toléreraient jamais que leurs territoires servent de base à des tentatives de déstabilisation politique, celui-ci s’est félicité de ce travail commun.

Sisiku Ayuk Tabe, leader de ce mouvement séparatiste milite depuis toujours pour que les deux régions anglophones du Cameroun prennent leurs distances avec la région francophone de son pays. Sa détermination l’a même poussé en 2017, à publier une déclaration – tout à fait symbolique – d’indépendance de l’Ambazonie, nom donné à la région qu’il souhaite détacher du Cameroun Francophone.

Depuis quelques temps, les tensions se font d’ailleurs de plus en plus palpables dans la région ou les séparatistes n’hésitent plus à user de la violence afin de se faire entendre. D’ailleurs, dix-neuf militaires et policiers ont été tués depuis novembre 2017 au cours d’événements qui font craindre à une insurrection armée dans la région.

Commentaires

Commentaires du site 0