Edition 2018 du FIP: Porto-Novo célèbre ses richesses culturelles

Edition 2018 du FIP: Porto-Novo célèbre ses richesses culturelles

Les rideaux sont ouverts sur la deuxième édition du Festival International de Porto-Novo (FIP) prévue pour se tenir du Samedi 06 au Samedi 13 janvier 2018. C’est le maire Emmanuel Zossou, président du comité d’organisation, qui a procédé dans la

Porto-Novo : La mairie choisit la titrisation des créances pour apurer ses dettes

soirée du samedi dernier au Musée Honmè de Porto-Novo, au lancement officiel en présence du préfet de l’ouémé, des députés, des membres du gouvernement représenté par le ministre de la culture Oswald Homéky, le ministre des affaires étrangères Aurelien Agbénonci, le ministre du commerce Serge Ahissou et leur homologue de l’énergie Jean-Claude Houssou. On pouvait également noter la présence de l’artiste international de renom Manu Dibango.

Le Maire de Porto-Novo, Emmanuel Zossou d’entrée, n’a pas caché l’appui du gouvernement dans l’organisation de la deuxième édition du FIP. Une mention spéciale a été faite au ministre de la culture et des sports, Oswald Homéky qui a activement contribué pour une belle organisation du Festival. Le maire Emmanuel Zossou, président du comité d’organisation a également remercié les autres partenaires qui n’ont ménagé aucun effort pour soutenir le Fip. Selon lui, le FIP 2018 s’articulera autour de cinq axes majeurs à savoir la cérémonie d’ouverture avec la pièce Tofa présentée dans la soirée, le colloque scientifique dont le thème central est le vodun, le marché du festival qui sera ouvert toute la durée du festival, le géant concert du 10 janvier, les concerts traditionnels et modernes et le carnaval de clôture où des divinités et masques vont déambuler dans la ville avec ferveur populaire.

« Il y aura des exposés-débats, des animations culturelles, des activités touristiques. La ville de Porto-Novo et son conseil municipal apportent très concrètement leur pierre aux nobles chantiers gouvernementaux qui consiste à révéler aux béninois les richesses, les multiples enseignements inestimables des cultures, rites et traditions de notre pays » a-t-il ajouté.

«Notre accompagnement va monter en puissance au fur et à mesure des éditions», dira le ministre du tourisme, de la culture et des sports. Aussi, affirme t-il qu’il compte sur le soutien de toutes les autorités et de tous les fils et filles du Bénin pour le rayonnement dudit Festival. Et également sur la presse nationale et internationale afin qu’on puisse révéler davantage que « à Porto-Novo, la capitale du Bénin, il y a désormais un festival qui va inscrire son nom dans l’histoire des festivals du monde ». Quant à Nazaire Gnanhoué, parrain du Fip 2018, il dira que c’est un devoir pour lui car la ville, ouvrant au monde entier, c’est tout le Bénin qui en sort grandi.

« Au-delà des festivités qui viennent unir pendant dix jours les porto-noviennes et porto-noviens ainsi que les personnes venues d’autres contrées, c’est également une opportunité pour les opérateurs économiques de se positionner » a-t-il martelé avant d’inviter d’autres personnes à lui emboiter le pas.

Outre le spectacle inaugural de la pièce « Tofa », écriture de Florent Couao-Zotti mise en scène par Tola Koukoui, le public a assisté à des animations artistiques nourries de Faty avec le titre « Totché », Gopal Das, Terriba, Nel Oliver et le saxophoniste Manu Dibango. La conférence inaugurale du colloque scientifique démarre le lundi 08 janvier 2017 au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo.

Commentaires

Commentaires du site 0