Grève généralisée au Bénin : Les travailleurs de Bénin Télécom Sa entrent dans la danse

Grève généralisée au Bénin : Les travailleurs de Bénin Télécom Sa entrent dans la danseNagnini Kassa Mampo, Sg de la CSTB

Les travailleurs de Bénin-Télécom Sa, n’entendent pas rester en marge du mouvement de grève généralisée, enclenché par les sept Centrales et confédérations syndicales depuis ce mardi 16 janvier 2017 au Bénin.

Départ de Paul Issè Iko à la tête de la Cstb : Un grand combattant quitte la scène

En collaboration avec la Confédération des syndicats des travailleurs du Bénin (Cstb), le Syndicat des travailleurs de Bénin Télécom (Syltra-Bt), a organisé hier mardi 16 janvier 2018, un Sit-in sur l’esplanade extérieure de la société à Ganhi à Cotonou. Dans la livraison de leur motion de grève, les agents ont vivement protesté contre « la politique scabreuse, anti travailleur et attentatoire aux libertés démocratiques, observée depuis l’avènement du gouvernement de la rupture, avant d’annoncer leur entrée dans le mouvement.

Dans sa déclaration à la presse, Brice Agossou le secrétaire général de Sytra-Bt, après avoir listé un certain nombre de dérapages et de mesures anti-sociales tel le renvoi au chômage forcé par la privatisation des sociétés d’Etat de nombreux travailleurs, a exigé du gouvernement la satisfaction de toutes les revendications des travailleurs, en instance dans le pays.

La libération immédiate des détenus politiques que sont Laurent Mètongnon et ses coaccusés, la réhabilitation du capitaine Patrice Trèkpo qui, à les croire, a été radié de façon arbitraire. D’autre part, ils exigent le châtiment de tous les auteurs de crimes économique, le retour dans le patrimoine national de toutes les sociétés publiques. Les syndiqués demandent aussi au gouvernement de reconnaître aux travailleurs le droit d’élire et de destituer les gestionnaires des sociétés et offices de service public.

Prenant la parole à son tour, Manigni Kassa Mampo, le Sg de la Cstb, a dénoncé lui aussi les différentes privatisations opérées par le gouvernement et la situation sociale et économique précaire qui prévaut actuellement dans le pays, avant d’inviter les manifestants à ne pas avoir peur d’aller en grève. Pour finir, le Sg Mampo a saisi l’occasion pour informer l’opinion publique que le Front pour le sursaut patriotique (Fsp), organise le mardi 23 janvier 2018 à la place Lénine à Akpakpa, une marche de protestation contre la mauvaise gouvernance du régime Talon.

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire

    Vous poussez Talon dans le mur et à commettre toute sorte de forfait. Il ne vous verra pas quand tout va se compliquer. Il finira par fuir.

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 10 mois

    Et si Talon en profitait pour liquider une fois pour toute cette entreprise fossoyeur (se) de l’économie nationale (avec 200 milliards de dettes laissées à la charge de l’Etat) et ses soi-disants travailleurs, les plus uncompétents (fainéants, corrompus, san égard pour la clientèle) en matière de GSM en Afrique …..Si le ridicule pouvait tuer, voir des “travailleurs” de Benin Telecom en grève !!!!!, …..

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 10 mois

      @Allomann…Prenez ce bal des vampires comme la dernière parade d’un candidat à l’échafaud. Laissez mouton pisser. La Tabaski aura lieu.

  • Avatar commentaire

    Aucune de mes 4 lignes ne travaille depuis près de 10 ans hein!!!

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 10 mois

    Bienvenus dans la danse , chers amis travailleurs  de benin télécom 

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 10 mois

      Vous avez intérêt à bien danser toi et tes petits copains car il y a de fortes chances que ce soit la dernière.

      • Avatar commentaire
        OLLA OUMAR Il y a 10 mois

        Agadjavi  lit maintenant dans une boule de cristal ; il prend certainement le crâne de holo pour cette boule de cristal , cette grande mobilisation des travailleurs ayant fait disjoncter ses neurones 😂😂😂