Afin de doter l’administration publique béninoise de personnel qualifié, le Ministère du travail et de la fonction publique a organisé du 16 au 17 décembre dernier, un concours de recrutement au profit du Ministère de l’économie et des finances. Mais les irrégularités et fraudes constatées ont amenés les candidats à signer une pétition pour demander purement et simplement l’annulation dudit concours.

Les résultats du concours organisé au profit du Ministère de l’économie et des finances sont tombés. Au total, dix (10) candidats ont été retenus dans la catégorie des inspecteurs des finances agents non permanents de l’Etat, et quinze (15) autres dans la même catégorie mais avec le statut d’agents permanents de l’Etat, comme le stipule l’arrêté interministériel pris à cet effet. Publiés par la direction des examens et concours le 19 janvier 2018, ces résultats font déjà l’objet de contestations parce que des fraudes et irrégularités auraient été observées.

Selon l’arrêté interministériel signé des

ministres de l’économie et de finances et son homologue de la fonction publique, le mode de désignation et de proclamation des résultats dudit concours sont bien définis. Suivant donc cet arrêté interministériel du 10 août 2017, les candidats ayant composé devront être proclamés admis en deux étapes, à savoir : sur la présélection et sur la sélection définitive. Mais, à la grande surprise de certains candidats rappelés par certains jurés de délibération, il y a parmi les admis, des gens qui ne devraient pas se retrouver sur ladite liste.

Et pour s’expliquer, les jurés disent avoir méconnu l’article 6 de l’arrêté interministériel. Cette situation a conduit à la publication d’une seconde liste des admis. Toute chose qui renforce les dénonciations de certains candidats, selon lesquels il y a eu de la fraude et de nombreuses irrégularités dans l’organisation de ce concours qui devrait permettre le recrutement des vingt (25) inspecteurs des finances. Face à ce dysfonctionnement, une pétition a été signée par des candidats qui réclament d’ailleurs l’annulation pure et simple dudit concours. Ces irrégularités et fraudes, ont aussi conduit au limogeage du directeur du recrutement des agents de l’Etat, Epiphane Nombimè. Les autorités ministérielles, notamment le ministre de la fonction publique et celui de l’économie et des finances, sont donc interpellés sur le dossier

Voir les commentaires

3 Commentaires

  1. Les paresseux et nostalgiques qui tiraient profit de l’incompétence et de la corruption de regime de YAYI (mise à prix des places de concours jusqu’à 10 millions pour la Douanes) sont à l’oeuvre, juste pour discréditer ce travail de salubrité publique en cours sous la rupture…

  2. Et surtout, pourquoi attendre l’annonce des résultats avant de dénoncer des irrégularités. Béninoises et Béninois, soyons un peu sincère avec nous-mêmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom