Recrutements au Mef au Bénin : Des irrégularités qui accablent la rupture

Recrutements au Mef au Bénin : Des irrégularités qui accablent la rupture

Présumé concours frauduleux à la Cnss : Agefic se lave de tout soupçon

Afin de doter l’administration publique béninoise de personnel qualifié, le Ministère du travail et de la fonction publique a organisé du 16 au 17 décembre dernier, un concours de recrutement au profit du Ministère de l’économie et des finances. Mais les irrégularités et fraudes constatées ont amenés les candidats à signer une pétition pour demander purement et simplement l’annulation dudit concours.

Les résultats du concours organisé au profit du Ministère de l’économie et des finances sont tombés. Au total, dix (10) candidats ont été retenus dans la catégorie des inspecteurs des finances agents non permanents de l’Etat, et quinze (15) autres dans la même catégorie mais avec le statut d’agents permanents de l’Etat, comme le stipule l’arrêté interministériel pris à cet effet. Publiés par la direction des examens et concours le 19 janvier 2018, ces résultats font déjà l’objet de contestations parce que des fraudes et irrégularités auraient été observées.

Selon l’arrêté interministériel signé des

Vous devez avoir un abonnement de la liste suivante: 1 jour, 1 mois, 6 mois et 1 an pour consulter la suite de cet article
Connectez-vous ci-dessous si vous avez un compte ou Créez votre compte

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire

    Les paresseux et nostalgiques qui tiraient profit de l’incompétence et de la corruption de regime de YAYI (mise à prix des places de concours jusqu’à 10 millions pour la Douanes) sont à l’oeuvre, juste pour discréditer ce travail de salubrité publique en cours sous la rupture…

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 semaines

    Et surtout, pourquoi attendre l’annonce des résultats avant de dénoncer des irrégularités. Béninoises et Béninois, soyons un peu sincère avec nous-mêmes.

  • Avatar commentaire

    Là vraiment, ce n’est plus une affaire de rupture mais de béninois incapables d’organiser un concours sans irrégularités.