Retrait du droit de grève au Bénin: l’Unamab dénonce un texte qui vassalise le pouvoir judiciaire

Retrait du droit de grève au Bénin: l’Unamab dénonce un texte qui vassalise le pouvoir judiciaire

Le Bureau exécutif de l’Unamab (Union Nationale des Magistrats du Bénin) s’est réuni ce matin à Cotonou. Au menu des discussions, le retrait du droit de grève aux agents de la justice, de la santé et de sécurité.

Bénin: Le président de l’Unamab reçu au cabinet du patron de la Cour suprême

Dans le communiqué qui a sanctionné cette conjonction, les magistrats ont relevé l’inconstitutionnalité de cette loi. « Le droit de grève est consacré par les articles 31 de la constitution et 8 du Pacte International relatif aux droits économiques, sociaux et culturels » renseigne la déclaration.

Il en résulte donc que le droit de grève est une liberté fondamentale qu’on ne saurait soustraire aux agents concernés. Par contre poursuit le communiqué, le législateur a le pouvoir de définir les conditions de jouissance de ce droit.

Les magistrats ont par ailleurs critiqué l’assemblée nationale qui a « gravement porté atteinte aux acquis démocratiques de la conférence nationale » en approuvant cette loi. Pour les hommes en toge, les députés ont contribué à vassaliser le pouvoir judiciaire. Ils appellent donc les citoyens béninois à la mobilisation. Quant à leurs collègues magistrats, ils sont invités à prendre part à une assemblée générale extraordinaire prévue pour le jeudi 04 janvier 2018 à 09 heures au palais de justice de Cotonou.

Commentaires

Commentaires du site 21
  • Avatar commentaire

    Tout ça, ce n’est que du verbiage. Si la cour vote pour, qui parmi eux dira le contraire? Qu’ils n’aillent pas prier Dieu pour que la bonne décision tombe. Ils n’auront leur yeux que pour pleurer et s’ils ne peuvent pas travailler comme cela, qu’ils aillent en France ou aux USA pour rester sous le respect qu’ils pensent, du droit.

  • Avatar commentaire

    les collaborateurs extérieurs seront recrutés dans le secteur de la justice,la santé et l’éducation pour pallier aux grèves…

  • Avatar commentaire
    Avouhan Il y a 10 mois

    @Ollah Oumar,
    Eh ben voilà vous en prenez du tranxène? Eh bien tout finit par être su. Mais entre nous à quel dosage en êtes-vous? Du tranxene 10, 20, 30, 50, ou 100 mg? Je comprends mieux pourquoi vous êtes souvent dans le coltard. Un conseil, n’en abusez pas trop tout de même car si ce médicament apaise les hallucinations et les troubles psychiatriques il produit des effets dégénératifs sur le cerveau.

    Bonne et heureuse année 2018 à toutes et à tous et ne vous emballez pas trop en ce début d’année. Allez-y donc mollo.

    Bonsoir

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 10 mois

      Avouhan , sur le tranxene , je pense bien que tu t’adresses à agadjavi dont le médecin vient de tripler la dose la portant à 300/mg vue la dégénérence avancée de son cerveau 

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 10 mois

    Agadjavi , zut agavi, ce batard  est perdu , et va dans tous les sens , ces neurones chauffent , faudrait le mettre sous tranxene , à defaut de l’enchaîner , lui qui aujourd’hui  dit que seule la cour constitutionnelle pourrait les sortir  de cette loi inopportune contre le droit de grève dont eux , ont profité, en instrumentalisant et finançant ces mêmes syndicats  pour parvenir au pouvoir . 
    Ruse et vol étant leurs spécialités ; ils seront surpris 

  • Avatar commentaire

    Ce débat mérite mieux que des postures partisannes. Le droit de grêve est inscrite dans la Constitution. Le supprimer pour une catégorie d’agents est tout simplement contraire à la Constitution. Par conséquent, cette loi voté par les députés sera retoqué par la CC. La porte de sortie c’est d’instaurer l’obligation d’un service minimum pour certains corps de métier (personnel hospitalier, forces de l’ordre, etc.). Pourquoi le gouvernement n’est-il pas allé dans cette direction là ? Piétiner la Constitution ne doit pas devenir le sport favori de ce gouvernement qui en la matière bat déjà des records. Le peuple ne pourra souffrir encore longtemps de ce genre de turpitudes.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 10 mois

      Vous n’avez rien dit ici. C’est la même Constitution que vous prétendez défendre qui dit que l’exercice du droit de grève ne peut se faire que dans le cadre défini par la Loi. Allez faire une lecture croisée de l’article 31 de la Constitution et de la décision DCC 11-065 de la CC et vous verrez que les législateurs qui ont décidé de retirer le droit de grève aux magistrats n’ont pas outrepassé leurs prérogatives.
      Au demeurant, ce n’est pas aux magistrats qui sont ici, faut il le rappeler, dans une posture exclusivement corporatiste (rien a voir avec l’intérêt général) de nous dire si la loi est conforme ou pas avec la Constitution.
      Ça c’est le travail de la CC et elle parlera. Trêve donc d’agitations stériles.

  • Avatar commentaire
    Gbogbolikiti Il y a 10 mois

    Cet AGAVOUNVIDJIDJI reconnait aujourd’hui qu’une Cour Constitutionnelle existe et a un pouvoir suprême même sur le pouvoir central. Mais lorsque ton maitre renonçait aux compétences et pouvoir de cette même Cour en marchant allègrement sur ses décisions, tu applaudis tout comme tes alcolytes zozos.

    Je pense personnellement que ce projet de loi initié par Talon et son disciple Djogbenou, et qui a été voté en complicité avec les Députés de la majorité présidentielle, est une grave et dangeureuse provocation.

    Adjaka et les siens ne doivent pas se fatiguer devant cette lutte. Ils doivent batailler dur pour faire ravaler cette loi à ces deux mesquins de la République.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 10 mois

      Vas prendre tes médicaments et te reposer. Tu etouffes dans ta bave épileptique.

      Pauvre avorton!!!!

      • Avatar commentaire

        Finalement, agadjavidjidji que j’aimais lire au temps de yayi avec ses excellentes analyses est devenu “fou du roi” en passant tout son temps à proférer des injures à longueur de journée.

        • Avatar commentaire
          Agadjavidjidji Il y a 10 mois

          Que voulez vous? Il faut bien faire comprendre de temps en temps à certains qu’ils n’ont pas le monopole de la
          vul.garité.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 10 mois

    Et agadjavi toujours dans la mauvaise foi en ce début d’année ; les beninois ont compris vos ruses sadiques pour les avoir , tu  t’attelles maintenant à la décision de la cour constitutionnelle, pour vous sauver  d’affaire , t’es tu demandé ce que tes amis ont fait de plus de dizaines de décision de cette même cour constitutionnelle qui étaient défavorables au gouvernement de menteurs , voleurs ” ruseurs mal léchés ” que vous êtes ? 

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 10 mois

      Je rêve du jour où je pourrai offrir ton scalp en menu aux divinités de mes aïeux.

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 10 mois

    Du pipi de matou….Il y a une et une seule institution consacrée en République Bénin habilitée pour statuer sur la constitutionnalité d’une Loi. C’est la Cour Constitutionnelle.
    Adjaka et ses souriceaux n’ont qu’a se tenir tranquilles. Si la CC donne son quitus(et il y a de fortes chances que ce soit le cas), la loi leur sera appliquée dans tout sa rigueur.
    Les Béninois sont fatigués de fonctionnaires maîtres chanteurs dont la contribution à l’effort de construction nationale est loin de faire l’unanimité.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 10 mois

      Ce agadjavi doit souffrir d’incontinence chronique pour toujours parler de PIPI , double ta couche pampers pour éviter des fuites urinaires 😂😂😂

      • Avatar commentaire
        Agadjavidjidji Il y a 10 mois

        Le fuites, je les réserve pour ton crâne chauve de trisomique.Donc pas besoin de Pampers…. Nos parents n’ont pas vaincu la dictature du Prpb pour nous voir subir celle des fonctionnaires chasseurs de prime.

        Attendez que la CC se prononce et la loi promulguée pour voir.

        • Avatar commentaire
          OLLA OUMAR Il y a 10 mois

          Agadjavi , et si la cour constitutionnelle rejetait, comme nous le pensons  , votre loi scélérate  contre le droit de grève , vas tu désormais boire ton sale pipi , et en réserver et ton autre tordu ami de tundé ? Ridicule va 

          • Avatar commentaire
            Agadjavidjidji Il y a 10 mois

            Du calme Baba Odê…Il existe une jurisprudence en la matière que je t’invite à aller lire ( même si je sais que c’est trop te demander au regard du nombre réduit de neurones encore en activité dans ton congolo de Toholou).

  • Avatar commentaire

    Les béninois sont tellement égoïste qu’il ne réfléchissent plus trouvé un terains d’entente une bonne fois pour tout cars les greves dans les hôpitaux n’est acceptable de ce point je soutient fermement l’assemblée nationale

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 10 mois

    Le vaillant , l’intrépide , le juste , l’incorruptible adjaka et son collège entrent avec maestria, méthode dans la danse ; talon a chaud ; la récréation est terminée pour lui . 
    ADJAKA , mon ” chachabouloukou ” tu as été l’homme beninois de l’année 2017 , et te voilà aussi l’homme du début d’année 2018 , le peuple du benin te soutient , et que dieu tout puissant  , les mânes de nos ancêtres  , tvous protègent  , holo de la cour constitutionnelle, et toi 🙏🏻🙏🏻🙏🏻