Banque africaine de développement : Le président Adesina justifie les licenciements

Banque africaine de développement : Le président Adesina justifie les licenciements

Le président de la Bad s'est prononcé sur les licenciements qui ont été opérés au sein de l’institution bancaire. Des licenciements qui entrent dans le cadre des réformes souhaitées par les actionnaires de la banque.

Sonapra : Les travailleurs s’opposent à l’attitude du liquidateur de la société

Selon les propos du président Adesina, il est temps que la banque rompt avec les vieilles habitudes pour passer une réelle performance capable d’aboutir à des résultats concrets. L’objectif de ces licenciements est de faire de la banque une institution performante à même d’accélérer le développement du continent africain. La nouvelle dynamique ne permet plus de pérenniser les vieilles pratiques de droits acquis qui arrièrent la banque.

Malgré la résistance que rencontrent ses réformes, le président de la Bad n’entend pas baisser les bras de sitôt. Tous les changements ont leur lot de mélancolie a-t-il fait savoir.

La banque n’est pas une maison de retraite a-t-il assuré avant d’insister sur le fait que la banque sera désormais outillée afin de répondre aux normes et aux standards internationaux. Elle doit être à la fois efficace et efficiente, raison pour laquelle il y a eu juste des repositionnements à des postes stratégiques avec des départs aussi. La performance financière, indicateur essentiel de l’évolution de la banque sera ajoutée. Toute chose qui va hisser la banque au plus haut niveau.

Commentaires

Commentaires du site 0