Bénin : Remise officielle de bourses Olympiques Tokyo 2020

Bénin : Remise officielle de bourses Olympiques Tokyo 2020

Suite à l’octroie des bourses olympiques à six athlètes béninois par le Comité international olympique à travers la commission de la solidarité olympique, le Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben)

Mondiaux d’Athlétisme : Le Bénin représenté par Yarigo et Ahouanwanou

et les fédérations concernées, ont signé ce jeudi 22 février 2018 au siège de l’institution sis à la Haie vive à Cotonou, les documents d’accord. Le président du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben), Julien Minavoa, a procédé en présence du ministre des sports Oswald Homéky, à la remise officielle de bourses Olympiques Tokyo 2020. C’est à travers la signature d’accord entre les six athlètes sélectionnés et le Cnos-Ben.

Odile Ahouanwanou (Athlétisme), Océanne Ganiero (Karaté), Celtius Dossou-Yovo (Judo), Noëlie Yarigo (Athlétisme), Jehudiel Kiki (Taekwondo) et Privel Hinkanti (Aviron), sont les six athlètes Béninois bénéficiaires de ces bourses. La champion d’Afrique de Karaté -55kg Océanne Ganéiro, représentant les athlètes, a remercié le Cio, la solidarité olympique, le Cnos-Ben et le ministre des sports pour tous les efforts consentis afin de permettre que les athlètes évoluent dans de bonnes conditions.

Au cours de cette cérémonie, le président Julien Minanvoa a détaillé le contenu de cet accord. Il en ressort que ce sont les meilleurs athlètes qui ont été choisis. Le CIO est mandaté pour assister les fédérations sportives dans les préparations de leurs athlètes en prélude aux 32es Jeux olympiques. C’est donc dans cette logique que ces six athlètes ont été désignés pour bénéficier de la bourse. Il a précisé que pour cette olympiade qui a commencé en 2017 et va finir après les JO de Tokyo 2020, le Cio à travers la Solidarité Olympique a mis a disposition 887 millions de dollars à distribuer aux athlètes du monde entier, pour leur permettre de bien se préparer et de se qualifier aux JO.

Pour les disciplines déjà inscrites aux JO, des partenariats sont noués avec des centres pour que les athlètes retenus par le Cio à travers les différentes bourses y aient accès. Donc, Jehudiel Kiki (Taekwondo) va s’entrainer en Allemagne, Privel Hinkanti (Aviron) va se retrouver dans le centre de formation de la fédération internationale de la discipline en France. Odile Ahouanwanou et Noëlie Yarigo (Athlétisme, France), Celtius Dossou-Yovo (Judo, Hongrie) vont continuer dans leurs environnements actuels. Le Karaté sera pour la première fois aux JO à Tokyo. Donc, le président de la Fédération béninoise de Karaté a déjà pris les dispositions pour qu’Océanne Ganiero (Karaté) intègre une équipe en France pour s’entraîner.

Le Cio octroie 1000 dollars par mois à chaque athlète pour payer son entraineur, son hébergement, ses déplacements, sa restauration, le centre, l’assurance maladie et son argent de poche. L’argent est versé tous les quatre mois, jusqu’au 31 août 2020 après étude des rapports techniques et financiers de chaque athlète, sous la supervision du Cnos-Ben.

Selon le ministre des sports Oswald Homéky, c’est une occasion en or que ces athlètes doivent saisir puisqu’elle n’arrive pas tous les jours. Il est convaincu que le Bénin va prendre part aux JO de Tokyo avec des athlètes qualifiés.

« Les six sont des sportifs en qui je crois, je sais qu’ils ont du potentiel à valoriser », a laissé entendre le ministre avant d’ajouter «je suis convaincu que ces bourses leur permettront de représenter vaillamment le Bénin aux JO ».

Commentaires

Commentaires du site 0