Bénin : L’Unamab renoue avec la grève ce jour

Bénin : L’Unamab renoue avec la grève ce jour

Après la suspension de leur mot d’ordre de grève, les magistrats entrent de nouveau en grève. Ainsi en a décidé l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab), à travers une nouvelle motion de grève prise le vendredi 23 février 2018.

Bénin : Joël Aïvo rend hommage à Michel Adjaka (lettre)

Elle observe une grève de protestation de cinq (05) jours, renouvelable par tacite reconduction, à compter de ce jour lundi 26 février 2018, pour exiger du gouvernement la rétrocession de l’intégralité des fonds illégalement, abusivement et arbitrairement défalqués sur les salaires du mois de février.

Pour mémoire, l’Unamab avait suspendu sa motion de grève après la décision Dcc 18-005 du 23 janvier 2018, de la Cour constitutionnelle, déclarant inconstitutionnelle la loi sur le retrait du droit de grève à leur corporation -magistrats-, aux agents de santé et policiers.

Mieux, ces derniers avaient mis en garde le gouvernement qu’ils reprendront de plus belle avec le mouvement de grève s’il procédait à des défalcations. Chose pourtant faite par le gouvernement de la ruse et de la rage à hauteur de 70%, un acte pourtant contraire à la loi n°2001-09 du 21 juin 2002, portant exercice du droit de grève en République du Bénin.

Selon l’article 25 de ladite loi « les grèves ayant pour motif la violation des libertés fondamentales et des droits syndicaux universellement reconnus, ou le non-paiement des droits acquis par les travailleurs, ne donnent lieu à aucune réduction de salaire ou de traitement. ». Selon l’Unamab, cette défalcation est une violation grave et flagrante de la légalité… Une provocation même.

Commentaires

Commentaires du site 0