Comptes de gestion : 70 communes du Bénin sur 77 ont manqué à l’obligation

Comptes de gestion : 70 communes du Bénin sur 77 ont manqué à l’obligation

Le programme de Participation citoyenne aux politiques publiques au Bénin (Particip), accompagne la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique (Dgtcp), pour le rattrapage des communes dans la

Social Watch, Alcrer et Transparency international interpellent le gouvernement

production de leurs comptes de gestion au titre de la période 2003-2015. Depuis l’avènement de la décentralisation, seules sept communes au Bénin à savoir Abomey-Calavi, Kpomassè, Ouidah, Sô-ava, Parakou, Sèmè-Podji et Porto-Novo, ont régulièrement produit leurs comptes de gestion. Les 70 autres sont restées par moment, de mauvais élèves. Et ce, pour plusieurs raisons.

Entre autres, le décès du titulaire de ces comptes et la non maitrise de la connaissance de la production des comptes, à en croire l’agent comptable central du trésor, Félicien Dakodo, reçu vendredi dernier sur Café Médias Plus à la maison des médias Thomas Mègnassan. A l’occasion, il a rappelé qu’un compte de gestion est ce document de synthèse qui rend compte de l’exécution du budget. Il est constitué à la fois du compte rendu sur chiffre et du compte rendu sur pièce, produit par le receveur percepteur de la commune. A ces pièces, sont annexées d’autres dont le compte administratif fourni par le maire. « C’est une obligation », souligne l’agent central.

Le soutien de Particip pour corriger le tir

Si 70 communes sont restées sans apurement de leurs comptes, c’est une faiblesse au niveau de la redevabilité ; un point noir dans la bonne gouvernance et la promotion de la gestion axée sur les résultats, regrette Gustave Assah, Vice président du Comité de pilotage et de suivi du Programme Particip, financé par Coopération Néerlandaise. « Social Watch Bénin et Alcrer se sont dit qu’il faut en finir », a-t-il annoncé sur Café médias. Ceci se traduit par l’appui qu’accorde ce programme conjointement mis en œuvre par ces deux structures, à la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique (Dgtcp), pour aider certaines communes à rattraper leur retard.

L’opération lancée vendredi, prend compte 24 communes programmées par la Dgtcp pour l’année 2018 dans la première partie de son plan triennal. Dans ce lot, Particip finance le rattrapage de 15 communes. Mais au-delà, Social Watch Bénin et Alcrer, à travers ce programme, ont prévu d’autres activités pour « susciter au niveau des collectivités locales la volonté, l’engagement et l’engouement de rendre compte », à en croire le Vice président. Tout ceci « pour donner un nouvel élan à la pratique de la production et de l’apurement des comptes des collectivités locales au Bénin »

Commentaires

Commentaires du site 0