Le gouvernement du Bénin a décidé de la création de deux nouvelles sociétés.Il s’agit selon le ministre de la justice dans son point de presse de la Société des infrastructures routières du Bénin d’une part et la société de gestion du patrimoine immobiliers de l’Etat d’autre part.

Les deux sociétés soumises au droit privé auront pour actionnaire principal l’Etat béninois. Cette initiative vise à revoir les domaines d’intervention de chaque société.

Par exemple concernant la société des infrastructures, sa création va induire la subdivision du réseau routier. On aura le réseau routier à péage et le réseau routier sans péage et piste rurale qui sera gérée lui par le fonds routier

13 Commentaires

  1. Talon et son clan seront actionnaires minoritaire dans un premier temps et vers la fin de son mandat, ils deviendront majoritaire. Le marché des peages est juteux et à vie si le contrat est bien ficelé. Qui est fou.

    La naiveté du peuple,voila là où ça conduit.

  2. Finalement je ne comprends plus rien du modèle économique de Pata. Apparemment c’est une 3ème voix pour le développement. Oyé oyé !

    Bandécons.

  3. Seuls les imbéciles ne changent pas dit-on !! Ils sont adeptes de l´inertie et réfractaires aux réformes.
    Vive la rupture et l´état moderne.
    On continue vers la prochaine étape.

  4. C’est une belle initiative si la gestion est celle qui permet vraiment à l’état d’etre le meilleur actionnaire. Vive les réformes et que les bonnes choses jaillissent.

  5. En tout cas plus rien ne m’étonne venant de la rupture.C’est les mêmes sous le par yayi .Plus rien ne sera comme avant mais ils font pire qu’avant.

  6. On crée les agences à la pelle, toutes rattachées directement a la présidence. Ce qui crée des doublons et dépouille les ministères de leurs prérogatives. Pourtant on nous avait promis la réduction du train de vie de l’État.

  7. Seuls les imbéciles ne changent pas dit-on !! Ils sont adeptes de l´inertie et réfractaires aux réformes.
    Vive la rupture et l´état moderne.
    On continue vers la prochaine étape.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire