Fédération béninoise de tennis de table : Les activités menées durant le mandat en cours

Fédération béninoise de tennis de table : Les activités menées durant le mandat en cours

Pendant quatre années passées à la tête de la Fédération béninoise de tennis de table (Fbtt), Ferdinand Sounou (président sortant) et son bureau, ont fourni des efforts pour donner vie au tennis de table béninois.

Bénin : Lutte contre le harcèlement sexuel et les grossesses précoces en milieu scolaire

Même si beaucoup de choses restent à faire, des actions ont été menées pour faire avancer la discipline. Sur le plan national comme au plan international, le Bénin a été bien actif ces quatre dernières années au niveau du tennis de table. Le président sortant de la Fédération béninoise de tennis de table (Fbtt), Ferdinand Sounou et son équipe, n’ont pas ménagé leurs efforts pour un mandat bien rempli.

Au plan international, on note une présence remarquable contrairement aux mandats précédents. En février 2014, l’équipe nationale a ramené une médaille en or du Tournoi de la Solidarité de tennis de table de Bamako au Mali. Le Bénin a participé successivement aux Jeux de la Jeunesse à Gaborone (avril-mai 2014), à l’open classic du Nigéria, aux championnats d’Afrique des nations en janvier 2015 avec une 9e place, aux championnats du monde en Chine (avril-mai 2015), au tournoi zonal Pâques à Lomé, au tournoi ouest africain d’Abidjan où le Bénin a décroché une médaille en or (juillet 2016), au tournoi international islamique de Baku (juin 2017), aux 8es Jeux de la Francophonie en juillet 2017, au tournoi international ouest africain Blaise Soglo, ainsi que d’autres compétitions en vue de rehausser l’image du tennis de table béninois.

Outre les pongistes, les arbitres ont aussi été à l’honneur. C’est le cas de Fulberte Djimado, meilleur arbitre du Bénin, qui a pris part au Championnat du monde en 2014, au Pro-Tour du Nigeria (où elle a officié la finale) en 2016 et en 2017, et aux 8es jeux de la Francophonie où elle a également arbitré la finale. De plus, pour de bons résultats, le comité n’a pas oublié l’aspect formation aux pratiquants et aux juges arbitres.    

Des stages de perfectionnement

A côté des compétitions, le comité exécutif dirigé par Ferdinand Sounou a aussi pris part à beaucoup de stages et formation. Entre autres, le Bénin a participé au stage de formation en Chine pour une période de deux mois chaque année : juin-août 2014 ; juin-août 2016 ; et au stage de formation de 10 entraineurs et athlètes pour une période de deux mois en 2017 (juin-août 2017). Ensuite, il a été organisé en septembre-octobre 2014, le stage de formation des formateurs, respectivement à Cotonou, Porto-Novo, Lokossa et Parakou, le camp de formation d’initiation et de perfectionnement (août-décembre 2015).

‘’Ces stages et formations vont permettre d’améliorer un tant soit peu le niveau de jeu des athlètes et entraîneurs béninois’’, a commenté Ferdinand Sounou.

Notons que depuis sa présence, les championnats nationaux sont régulièrement organisés et les champions connus chaque saison. D’autres compétitions sont aussi organisées en collaboration avec des partenaires comme le Centre culturel chinois

Commentaires

Commentaires du site 0