France : choisie pour incarner Jeanne D’arc, Mathilde Gamassou, d’origine béninoise, cible des racistes

France : choisie pour incarner Jeanne D’arc, Mathilde Gamassou, d’origine béninoise, cible des racistes

En France, la fachosphère ne semble pas apprécier le choix porté sur une jeune métisse d'origine béninoise pour incarner l'héroïne des français Jeanne d'Arc. Au point où même Marine Le Pen a dû réagir. Retour sur une affaire qui fait grand bruit sur la toile française.

France: Alliance avec Dupont-Aignan, Marine Le Pen modifie son programme

Elle s’appelle Mathilde Edey Gamassou, d’origine béninoise par son père, polonaise par sa mère et de nationalité française. Âgée de 17 ans et en classe de première, elle a été choisie pour incarner l’héroïne française Jeanne d’Arc lors des prochaines festivités dans la ville d’Orléans.

Une décision qui a provoqué la colère de la fachosphère qui depuis s’emploie à insulter la jeune fille sur la toile. Tantôt traitée de moche, tantôt insultée parce qu’elle incarne une française de souche alors qu’elle est métissée (d’après les arguments de la fachosphère).

Au point où le comité Jeanne d’Arc a dû déclarer que la jeune femme mérite totalement d’incarner ce personnage parce qu’elle respectait les critères mis en place. D’après le maire de la ville, Olivier Carré : “Mathilde a été choisie par le jury. Seul critère : qu’en 2018 comme depuis 589 ans, le peuple d’Orléans célèbre Jeanne d’Arc par une jeune femme qui évoque son courage, sa foi et sa vision. Mathilde possède toutes ces qualités.” La secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre femmes et hommes, Marlène Schiappa lui a également apporté son soutien.

Invitée sur BFM TV, la présidente du Front National, Marine Le Pen a elle-aussi pris la défense de la jeune fille : “C’est honteux ! Il faut que tout le monde comprenne que ces fêtes qui se déroulent chaque année sont là pour exprimer les valeurs que défendait Jeanne d’Arc Ce n’est pas un “biopic” de Jeanne d’Arc, ce n’est pas un film (sur) Jeanne d’Arc, ce sont des valeurs d’engagement, ce sont des valeurs de foi. Et cette jeune fille, en l’occurrence, répond à tous les critères et ceci n’a évidemment strictement rien à voir avec la couleur de la peau

Le procureur de la République d’Orléans a depuis ouvert une enquête pour “provocation publique à la discrimination et la haine raciale“.

Commentaires

Commentaires du site 9
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 2 mois

    Demandez à CAPO CHICHI, votre Kemi Seba, chantre de la négritude “vert de gris” (inspirée du fachisme)  ce qu’il en pense. Lui qui insultait tous les noirs qui ont un parent trop clair à son goût.

    Si on reprend ce qu’il disait, alors il est à 100% du côté des fachos, dans leurs injures contre la petite.

  • Avatar commentaire
    Averti Il y a 2 mois

    Le mot cible dans le titre de l’article (tel que publié ce lundi 26 février à minuit GMT) sonne comme le verbe cibler et inverse donc complètement le sens du titre. C’est comme si la compatriote était entrain de cibler des racistes; alors que c’est elle la cible des racistes.

    • Avatar commentaire
      Akowé Il y a 2 mois

      ça peut se dire aussi… elle est la cible de… donc cible des racistes, exemple cet article : Taubira cible des racistes https://www.podcastjournal.net/Taubira-cible-des-racistes-sur-Facebook_a20630.html

      ou encore : jeanne d’arc cible du racisme : https://www.lanouvellerepublique.fr/deux-sevres/jeanne-d-arc-2018-cible-du-racisme-la-justice-ouvre-une-enquete

      ou encore MICHY BATSHUAYI CIBLE DE CRIS RACISTES ?
      http://www.football365.fr/ligue-europa-dortmund-michy-batshuayi-cible-de-cris-racistes-7367506.html

      • Avatar commentaire
        Analyste senior Il y a 2 mois

        Quand on communique et qu’une écriture peut avoir un double sens (à plus forte raison des sens opposés), il vaut mieux recourir à une autre formulation pour lever l’ambiguïté.

      • Avatar commentaire
        Analyste senior Il y a 2 mois

        Dans le premier exemple que vous donnez, veuillez remarquer la présence de la virgule avant le mot cible. La ponctuation n’est pas un outil cosmétique de la langue. “Taubira cible des racistes” est totalement différent de “Taubira, cible des racistes”.
        Mais bon, je ne sais pas si ces rigueurs sont désormais gommées dans l’écriture “moderne” de la langue française. Je m’en arrête là pour ne pas être traité de puriste de la langue.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 2 mois

    Ont-ils vérité si elle était vierge ? 😜
    Aziz Me chargé de demander à agadjavi d’aller vérifier .
    C’est bien que ce soit une compatriote métisse , choisie pour ce rôle, et dire qu’au benin des trous du cul comme tundé et agadjavi vont trouver à redire sur sa couleur de peau , comme ils l’ont fait pour le talentueux Lionel Zinsou 😡