Nigéria: le gouvernement accusé d’avoir menti sur les filles enlevées

Nigéria: le gouvernement accusé d’avoir menti sur les filles enlevées

Le gouvernement Nigérian est en effet accusé d'avoir dissimulé des informations concernant l'enlèvement d'une centaine de collégiennes.

Nigeria : l’État islamique soutient une faction de Boko haram

Au Nigeria, la situation à Dapchi, reste toujours assez compliquée à cerner. En effet, selon la police, 111 lycéennes sont effectivement portées disparues depuis lundi dernier et l’attaque du groupe djihadiste Boko Haram.

 Si le gouvernement a tenté de calmer le jeu, assurant que certaines d’entre elles ont été retrouvées, la réalitée serait toute autre, puisque le gouvernement vient de déclarer qu’au final, personne n’a pu s’échapper. Un changement de version des faits qui choque le pays tout entier.

Obligé de démentir une information révélée par le porte-parole du gouverneur de l’État de Yobe, le gouvernement s’est ainsi attiré les foudres de la population qui estime avoir été flouée. Au jour d’aujourd’hui, les familles de victimes ne savent donc rien de ce qu’il est advenu de leurs enfants. La défiance prend donc le pas sur la confiance et la presse, relayant abondamment les fake news, est elle aussi pointée du doigt. 

Selon certaines sources, deux jeunes filles seraient décédées, les autres seraient bel et bien vivantes. L’association BBOGBring Back Our Girls, qui milite quant à elle pour la libération des lycéennes de Chibok, a également dénoncé la mauvaise communication du gouvernement.

Commentaires

Commentaires du site 0