8 mars au Bénin : L’édition 2018 fêtée dans la sobriété à Cotonou

8 mars au Bénin : L’édition 2018 fêtée dans la sobriété à Cotonou

Si le 8 mars, journée internationale de la femme a été commémorée avec faste ailleurs, ce n’était pas le cas hier à Cotonou. Cette journée a été passée comme un jour ordinaire dans la capitale économique du Bénin, dans le calme.

Caniveaux à ciel ouverts dans le 6ème arrondissement de Cotonou : les assurances de Dénis Gnonlonfoun

En dehors de quelques manifestions ça et là organisées en vase clos dans l’enceinte de certaines institutions, il n’y a pas de commémoration populaire cette année. Une équipe de notre rédaction a sillonné quelques quartiers de Cotonou, dont le restaurant BrigeNet à Vèdoko.

Il est 15 heures 30. Bouraima Jasmine une commerçante, s’affaire dans sa boutique à quelques pas de là. Approchée, elle a confié avoir passé une journée classique. Elle justifie ce défaut de réjouissance à son niveau par des difficultés financière. Ramatou une vendeuse d’articles pour femmes rencontrée dans la même zone, explique autrement ce manque d’entrain.

« Le 8 mars est une journée dédiée à nous les femmes. Comme la journée est tombée sur un jour ouvrable, nous ne pouvons pas abandonner nos activités et fêter. Mais pour ne pas manquer la célébration de la journée, notre groupement appelé « les dames de fer » a décidé d’organiser une petite fête le dimanche 11 mars 2018 dans un bar du stade de l’amitié général Mathieu Kérékou ».

Interrogée sur la vocation de son groupement, elle confie qu’il est exclusivement constitué des femmes mariées, et a essentiellement pour but de soutenir financièrement les membres qui n’ont pas de moyens pour entreprendre un commerce. Contrairement aux précédentes, une revendeuse de fruits à l’étoile rouge et qui a requis l’anonymat, a déclaré n’avoir aucune idée de la particularité de cette date…

« Le 8 mars est arrivé, mais nous les femmes ne l’avons pas senti » s’est-elle indignée. Elle a ensuite plaidé pour des organisations officielles les fois à venir.

La communauté d’Afrique centrale au Bénin, fait la différence

A Scoa Gbéto au centre de la ville de Cotonou, l’ambiance a été différente. La communauté centrafricaine vivant au Bénin, a en effet a organisé une grande manifestation pour célébrer la femme. C’est du moins ce que nous avons constaté à notre descente sur les lieux, hier autour de 17 heures 30 minutes environ

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    soysagaz Il y a 4 mois

    Bonjour Je suis un étudiant en 3ème année de Licence en Gestion de lEnvironnement et Aménagement du Territoire à lUniversité Catholique de lAfrique de lOuest à Cotonou (Bénin). Je cherche une prèinscriptions pour le Master en Environnement en France. Jaimerais savoir si est ce possible. Cordialement paperhelp