Attaque de Ouagadougou: La justice enquête sur des complicités dans l’armée

Attaque de Ouagadougou: La justice enquête sur des complicités dans l’armée

Après les attaques terroristes de Ouagadougou, la justice burkinabè a ouvert une enquête et présumé terroriste a été entendu.

Bénin # Burkina-Faso : 26 Écureuils locaux pour les Etalons

De sources judiciaires, un présumé djihadiste a été écouté ce dimanche pour son implication dans ce drame qui a frappé le pays des hommes intègres. La justice suspecte tout de même des complicités au sein de l’armée burkinabè.

La même source renseigne que le djihadiste avait été arrêté le vendredi quelques heures après les macabres attaques contre l’état-major des armées et la représentation française à Ouagadougou. Le supposé djihadiste a été appréhendé pour son implication dans ces attaques coordonnées et serait à en croire certains le cerveau de l’opération.

Par ailleurs ces attaques ont été revendiquées samedi soir par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), lié à Al-Qaïda. Ils ont avoué agir en représailles à une opération militaire française anti djihadiste au Mali. Les autorités assurent qu’ils auraient des hommes armés qui ont renseigné les terroristes pour ces attaques.

 

Commentaires

Commentaires du site 0