Bénin : Albert Tévoédjrè inaugure Théophania, la Maison africaine de la paix

Bénin : Albert Tévoédjrè inaugure Théophania, la Maison africaine de la paix

Théophania la Maison africaine de la paix, est un projet cher au couple Albert et Isabelle Tévoédjrè, appelés respectivement Frère Melchior et Sœur Théophanie. Son inauguration a eu lieu hier à Adjati dans la commune d’Adjarra.

Bénin: Candide Azannaï complimente Tévoedjrè

Une œuvre dédiée à la prière de toutes les confessions religieuses, avec un espace de recueillement libre. Plusieurs personnalités y ont pris part, dont la présidente de la Haute Cour de Justice, les représentants des confessions religieuses, des délégations étrangères, le corps diplomatique et les partenaires dont le Pnud et la Coopération japonaise.

« La Maison africaine de la Paix » a été conçue par le Centre panafricain de prospective sociale (CPPS), présidé par le Frère Melchior. La mise en service de ce joyau est l’expression spirituelle multiple à objectif unique qu’est la paix. « Nous devons nous convaincre dès à présent que la conscience collective doit obligatoirement se réapproprier le contexte de paix pour lui permettre de prospérer. D’où l’idée d’un cadre de concertation interreligieux, afin de le reformater… », a laissé entendre d’entrée le maire d’Adjarra Michel Honga, lors de son mot de bienvenue.

A en croire l’entrepreneur en charge du projet, la Maison africaine de la paix est construite sur un domaine cumulé de plus de 2000 m2, avec les caractéristiques suivantes : un immeuble de type R+1 qui abrite en son sein un sanctuaire chrétien, une salle de réunion dénommée « salle Cardinal Bernadin Gantin », une grande salle de conférence, des salles de réunion, une bibliothèque, des bureaux administratifs avec les commodités d’usage. Un bâtiment de type R+1 appelé « Le Temple de l’esprit », une mosquée, un bâtiment de type R+1 dont la réalisation est programmée pour servir de chambres d’hôtes pour les invités, et un bâtiment de type R+0 isolé à l’autre côté de la route pour abriter des infrastructures pour les jeunes, les familles de la localité dont notamment une borne fontaine déjà fonctionnelle. A la suite de Eugène Gnimassou, coordonateur du projet et du Directeur régional de l’OIF Eric Adja, le Nonce Apostolique dira le soutien et la bénédiction du Pape François pour tout ce que fait le Pr Albert Tévoédjrè, avant de donner la signification de cette cérémonie et le lien avec la date du 19 mars 2018.

« C’est la journée de la vierge Marie et le Saint Patron des ouvriers que nous sommes, les ouvriers de la paix… », a-t-il précisé avant d’appeler l’assistance à la paix, nouveau nom du développement. Les représentants de l’Uui, des catholiques, des protestants, des chérubins séraphins et des religieux endogènes, ont à tour de rôle prié et fait des témoignages vivants sur le Frère Melchior, pour toutes ses œuvres salutaires pour la paix. Prenant la parole à son tour, le Pr Albert Tévoédjrè a d’entrée rendu grâce au tout puissant avant de préciser « je viens en action de grâce au seigneur qui a fixé ce jour et qui a permis d’avoir les ressources pour y arriver ». Il n’a pas manqué de remercier toutes les bonnes volontés. « Nous avons l’obligation de la paix et le Bénin peut vendre la paix (…) Nous sommes en paix pour vendre la paix, pour distribuer la paix (…) Dieu nous a mis à part dans la sous-région pour servir d’exemple, de modèle dans une manière de repenser la paix par un autre chemin », a déclaré le Frère Melchior.

Il n’a pas manqué d’évoquer les péripéties qui ont jalonné son parcours. Pour finir, il a rendu hommage au président Idriss Déby et à M. Arnaud Akodjènou, assistant du Pr Tévoédjrè depuis 40 ans, qui est envoyé au Sud Soudan par les Nations Unies pour contribuer à la paix par le meilleur chemin possible. Signalons qu’il y a eu la coupure de rubans suivie de la bénédiction de la Fontaine et de la statue de la Vierge Marie Notre Dame de tous les Peuples par Mgr Aristide Gonsallo. Au terme de la cérémonie, le Frère Melchior a aussi procédé en présence des officiels à la coupure de rubans de la mosquée et du Temple de l’esprit, suivie de prières musulmane et des religions endogènes

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    Remocrate Il y a 6 mois

    Au contraire Tevoedjre doit demander pardon au peuple béninois pour avoir contribué au retour au pouvoir de kérékou en 1996 et de nous avoir vendu en 2006 un produit complètement avarié, achevant ainsi l’oeuvre destructrice commencée en 1996.
    La conscience de ce vieux a beaucoup à lui reprocher.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 6 mois

      Tiens , re ou démocrate semble à peu près de notre avis sur le vieux gâteux de tevoedjre ; pas mal 

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 6 mois

      Tiens , re ou democrate semble être à peu d’accord avec nous ici 

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 6 mois

    Une des dernières lubies de ce vieux Grin.cheux de tevoedjre, faire cohabiter toutes les religions principales du benin dans un même endroit , les muezzins s’époumonant dans leurs appels à la prière, dérangeant le calme , et la sérénité des moines catholiques dans leur moment de recueillement, sans compter sur les danses d’indien des prêtres vodou , déversant du sang humain sur leurs fétiches ” klinsi ” 
    Pardon , tevoedjre, ta paix dans ces conditions , c’est pas vraie paix ; nous préférons voir du côté des nations unies nous , mais avant de quitter cette terre , toi viellissant , vient nous débarrasser les beninois  de talon pour lequel tu as milité , et contribué à son avènement