La lune de miel entre le maire de Dangbo et les conseillers de la commune semble désormais appartenir au passé. Alors qu’ils étaient convoqués pour prendre part ce jeudi à la première session ordinaire de l’année en cours, douze des dix-sept conseillers de la commune ont brillé par leur absence. Le maire Mathias Kouwanou a dû reporter la session à une date ultérieure.

Au regard de l’attitude de ces douze conseillers, on ne peut  s’empêcher de penser à un malaise naissant au sein du conseil communal de Dangbo. Et ce ne serait pas une première puisqu’en 2017 plusieurs conseillers avaient réclamé la tête du maire en raison d’un domaine que ce dernier aurait illégalement attribué à une Organisation non gouvernementale.

Les clarifications apportées à l’époque  par Mathias Kouwanou avaient permis de calmer la tension. Cette fois-ci on ignore encore ce qui est reproché à l’autorité communale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom