Bénin: Patrice Talon à Paris pour des miettes

Bénin: Patrice Talon à Paris pour des miettes

Le Président de la République Patrice Talon, a été reçu le lundi 5 mars dernier à l’Elysée, par son homologue français Emmanuel Macron.

Coupe du monde : quand Kylian Mbappé critique un arbitre

Si le chef d’Etat béninois peut se réjouir d’avoir été enfin reçu, il reste que les retombées sont maigres et à la limite dérisoires. La visite du Président Patrice Talon en France, a été annoncée depuis quelques semaines à grands renforts médiatiques aussi bien au Bénin qu’à l’Hexagone. Une importante délégation française était même dépêchée dans notre pays, pour préparer activement cette visite avec les autorités béninoises sur les différents projets à soumettre au président français.

La partie béninoise s’était munie de grands dossiers de la nation, pour mieux renforcer la coopération et le partenariat entre les deux Etats. Ce déplacement vient corriger le malentendu survenu lors de la visite ratée l’année dernière en France. Aujourd’hui, les deux hommes semble-t-il, sont en parfaite communion pendant que les fruits de cette coopération retrouvée sont loin de satisfaire les attentes.

Retombées dérisoires

Le jour de l’audience, le Président Talon avec une allure altière, a arpenté la cour de l’Elysée pour aller serrer chaudement la main du Président Emmanuel Macron. Le tête-à-tête entre les deux hommes a duré trois (03) quarts d’heure environ. Tous les canaux d’information et de communication sont mis en branle pour relayer avec force détail l’événement. Mais à la fin, les fruits n’ont pas tenu la promesse des fleurs. Le Président Emmanuel Macron annonce que la France soutient le Programme d’Action du Gouvernement (PAG) de Patrice Talon, par une enveloppe financière de 153 milliards de F CFA.

A première vue, d’aucuns diront que Talon a réussi à décrocher le jackpot. En réalité, il ne s’agit que de miettes jetées par Macron dans les mains de Patrice Talon, comme pour un nécessiteux en quête de pitance. Aussi, la plus grande partie de ce financement représente un prêt à rembourser par le Bénin avec des taux d’intérêt exorbitants. L’aide que la France apporte dans ce financement est ridicule, à voir la taille des projets présentés par le président béninois à son homologue français. Pis, c’est des entreprises françaises qui seront commises avec leurs ingénieurs et leurs techniciens, pour la réalisation des projets que la France a financé sous forme de prêts.

Le Bénin sera toujours considéré comme « un désert de compétence ». Le budget alloué au PAG est de 9036 mille milliards de francs CFA, et le chef de l’Etat béninois n’en n’a obtenu que 153 de l’ancienne puissance coloniale, qui est en même temps le partenaire privilégié du Bénin. La Côte d’Ivoire a bénéficié l’année dernière d’un financement français de 1,4 milliard d’euros pour accompagner la construction du métro d’Abidjan. Et lorsqu’il s’agit du financement de grands projets novateurs au Bénin, c’est une enveloppe financière minable qui est octroyée. Etonnant que certains compatriotes en jubilent comme si le président Patrice Talon a réalisé un exploit extraordinaire au profit de son pays.

Quand la gouvernance de la vengeance fait fuir les financements par les béninois

Après toute analyse, il appert que le Président Patrice Talon n’avait pas besoin d’aller faire allégeance à son homologue français pour mobiliser ce genre de ressources. Le Bénin regorge aujourd’hui de nombreux opérateurs économiques de bonne volonté, disposant d’importantes ressources financières et animés de la fibre patriotique et décidées à accompagner les projets de développement du pays.

Mais au lendemain de sa prise de pouvoir, Patrice Talon a étalé un mode de gouvernance fondé sur la vengeance et les règlements de compte. On a observé un acharnement ostentatoire du régime envers les opérateurs économiques, marqué par la fermeture brutale de plusieurs entreprises privées, le harcèlement financier, l’opération de déguerpissement avec son corollaire de malheurs et de misère dans les familles, l’opacité dans la gouvernance des affaires publique, la poursuite tous azimuts et sans raisons valables des hommes politiques et des opérateurs économiques opposés à sa politique.

Toutes ces actions fortement décriées par l’opinion, ont amené les béninois et particulièrement les opérateurs économiques, à tourner le dos au régime de la rupture et à s’abstenir d’accompagner le PAG de Patrice Talon. Si le chef de l’Etat mobilisait tous les béninois sans distinction aucune autour de son programme, il aurait toutes les facilités pour développer le Bénin sans recourir à de l’aide extérieure

Commentaires

Commentaires du site 10
  • Avatar commentaire
    woojet Il y a 5 mois

    Merci pour ce blog et bonne continuation 🙂

  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 5 mois

    C’est normal non? Comme vous ne voulez pas faire le travail vous (vous développez vous-mêmes), vous aurez toujours les miettes.

    Qui va vider ses caisses pour vous aider à vous développer?

    Restez là à continuer de rêver. Qui à financer les pays Asiatiques dans leurs quêtes de développement ?

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane Il y a 5 mois

    Bla-bla-bla 

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 5 mois

    Agadjavi , on t’attend ici ;
    Ces picadilles quémandées à la France viennent à quel pourcentage du montant de votre pag ***** ? 
    Quelles sont le entreprises françaises qui vont capter les travaux ? 
    Et puis as-tu remarqué la manière professorale de macron face à ton ********* president talon ? 
    Hop , deux questions que les journalistes doivent poser , dis macron ? 
    Et macron , avalant coup sur coup des gorgées d’eau tellement ton ********** de talon , personnage sulfureux , déteignant sur macron .
    Agadjavi , tout ça pour si peu et  qui sont encore dans la rubrique intention 😡😡😡

    • Avatar commentaire
      Démocrate Il y a 5 mois

      Réflexion bas de gamme.

    • Avatar commentaire
      Démocrate Il y a 5 mois

      Il ne suffit pas d’aligner des mots pour dire qu’on fait une analyse.

    • Avatar commentaire
      Maxime Il y a 5 mois

      Bonsoir chers frères beninois. Je comprends bien ce que vous ressentez. Mais je voudrais bien que nous pensions à quoi faire pour améliorer la situation de notre pays. Chacun de nous a une partition à jouer. Et excusez beaucoup je ne crois pas que ça soit les critiques au gouvernement. Sachons que personne n’a jamais donné le meilleur de lui-même en étant critiquer. Cessons plutôt ces critiques qui sont décourageant. Je sais que nous pouvons. Oui le Bénin peut, alors que chacun avance dans ces idées positives et constructives en créant des actifs. Bâtons nous on en arrive

  • Avatar commentaire

    ************************. On vous fait des prêts à la hauteur de votre capacité de remboursement. Côte d’Ivoire, c’est pas le Bénin. Le Président Talon a un sens aigu de la gestion efficace des ressources que autre, docteur en économie.

  • Avatar commentaire

    *********************
    Vous savez tres bien que le budget du pag est un budget sur 5ans et la pluplart des projets sont prefinances par sociétés qui sont en charge de ces projets.
    En tant que journaliste dites nous combien de projet ont deja trouvé de financement? Si nous prenins la route en construction a porto novo, l’aéroport de glo djigbe etc…
    Apres dites nous apres soustration combien reste a mobiliser et les difficultés a les mobilisé.

    On veut lire du concret allez faire les enquêtes journalistique et cessez de nous servir les rumeurs. Mettez vous au travail