Cancer du sein et col de l’utérus : Dépistage et prise en charge gratuits

Cancer du sein et col de l’utérus : Dépistage et prise en charge gratuits

La Fondation « Assistance and human rights » (AHR), sous l’égide de son président Nathanaël Koty, est en campagne depuis vendredi dernier dans 7 communes du Bénin,

Planification familiale et déclaration des naissances sensibilisation de L’Ong Afasops-Bénin

contre le cancer du sein et celui du col de l’utérus, à travers un vaste programme dénommé «Femmes en bonne santé, gage d’un développement durable».

Du dépistage et de la prise en charge gratuits du cancer du sein et celui du col de l’utérus, pour les femmes du Bénin. C’est ce que fait depuis 4 jours déjà, la Fondation « Assistance and human rights » (AHR). Il s’agit d’une vaste campagne entamée par la fondation dans son programme «Femmes en bonne santé, gage d’un développement durable».

L’opération a été officiellement lancée vendredi 16 mars 2018 par le Président de la fondation Nathanaël Koty, au centre de santé communal de Djougou où la fondation a installé son premier quartier général. Outre Djougou, elle s’étendra dans six autres communes à savoir Ouinhi, Zangnannando, Covè, Abomey-Calavi et Adjohoun. Pour chaque site, beaucoup de matériels paramédicaux sont déployés avec des médicaments mis à la disposition des centres de santé au profit de plus de 7000 femmes.

Pendant toute la campagne qui durera plusieurs jours, des femmes sans distinction aucune seront dépistées gratuitement et bénéficieront d’une prise en charge aussi gratuite en cas de test positif, d’après le président.

«Nos mamans sont malades mais ne le savent pas. Parfois, elles le savent mais ne disposent pas de moyens pour se faire soigner. C’est pourquoi nous avons décidé à travers ce programme de leur offrir une assistance sanitaire par la prise en charge gratuite du traitement des pathologies liées aux cancers du sein et du col de l’utérus», a-t-il confié.

Selon ses propos, c’est la manière choisie par sa fondation de commémorer le 8 mars et de traduire en acte sa volonté de placer la femme au cœur du développement durable. Il s’agit ici d’assurer aux femmes une pleine santé pour les voir jouer pleinement leur rôle dans la société.

C’est là une façon plus concrète et originale de célébrer le 08 mars, journée internationale de la femme. « C’est une première à Djougou », dira la représentante du Directeur départemental de la santé de la Donga, Soumanou Moussa Rallyatou. Elle a remercié le président de la Fondation AHR pour non seulement avoir retenu Djougou comme commune bénéficiaire de ce programme, mais aussi l’avoir choisi pour abriter le lancement officiel.

«C’est un acte salutaire car les cancers du col de l’utérus et du sein sont deux maux qui sévissent beaucoup ici», soutient-t-elle.

Comme elle, les autorités locales les sages et les femmes bénéficiaires ont manifesté leur joie d’accueillir une telle opération qui va sauver la vie à des milliers de femmes, entre temps dans l’ignorance de leur statut ou sans moyens pour se faire dépister et traiter. Cette joie est allée jusqu’au palais du roi de Djougou, où Sa Majesté Koda Kpétoni VI a reçu le Président Nathanaël Koty et toute sa délégation juste après la cérémonie de lancement, pour leur témoigner lui aussi sa gratitude et leur donner sa bénédiction

Commentaires

Commentaires du site 0