Journée internationale de la femme : La classe politique méconnait la femme Béninoise

Journée internationale de la femme : La classe politique méconnait la femme Béninoise

Le Bénin à l’instar des pays du monde entier, a commémoré la journée internationale de la femme (Jif), édition 2018. Mais ce jeudi 08 mars 2018, force est de constater qu’il y a très peu d’initiatives en faveur des femmes.

Charte des partis politiques au Bénin : Les innovations de la nouvelle loi selon Jean-Michel Abimbola

Les acteurs politiques n’ont presque pas accompagné les femmes pour des manifestions de grande ampleur. Cette 41e édition de la Journée internationale de la femme devrait pourtant être une réussite au Bénin. Pourtant, les femmes sont toujours au premier plan des différents meetings dans notre pays.

La 41e édition de la Journée internationale de la femme, est célébrée sous le thème ‘’L’heure est venue, les activistes rurales et urbaines transforment la vie des femmes’’. Malheureusement au Bénin, l’événement s’est passé sans enjeux majeurs pour ces dernières, pour la simple raison que les acteurs politiques n’ont pas envisagé de dispositions logistiques pour commémorer avec les femmes leur journée comme cela se passe sous d’autres cieux. Contrairement aux années antérieures où on organisait une fête grandiose pour mettre en lumière les femmes, l’édition de cette année n’a pas eu un cachet spécial.

Des caravanes à travers la ville, des ateliers de réflexions, les séances de dépistage ou de don de sang… autrefois qui sanctionnaient l’événement dédié aux femmes, sortent des habitudes au Bénin. Le gouvernement de la rupture n’est plus favorable à aucune initiative du genre, sous le prétexte d’une gestion rationnelle des ressources de l’Etat. Les initiatives visant à honorer et à promouvoir la gent féminine au Bénin, sont donc mises en quarantaine. Alors que la Jif est une occasion de réflexion pour évaluer les luttes et les réalisations passées, et surtout pour préparer l’avenir. C’est aussi une occasion de regroupement et de retrouvailles des femmes pour organiser des réjouissances populaires.

Des femmes qui ne demandent pourtant qu’un simple coup de main pour relever les défis de leur temps. Sur la question, le thème de cette édition 2018 est évocateur. Cette occasion de grand rassemblement en vue de la sensibilisation de la femme sur les enjeux du moment, pourrait leur donner les outils nécessaires à leur épanouissement. La femme est le moteur du développement, mais sans l’action des politiques, ce vœu pieux ne sera que du leurre. A défaut des manifestations, certains acteurs politiques se sont limités aux messages à l’endroit des femmes.

Une inquiétante méconnaissance de la femme

Soutien de premières heures des hommes politiques lors des élections, les femmes deviennent de moins en moins leur préoccupation. Il s’agit là d’une politique matérialisée depuis deux ans par l’annulation des dispositions prises par le gouvernement précédent pour commémorer le 08 mars dans l’administration. La Journée internationale de la femme donne pourtant l’occasion aux femmes de l’administration de mener des réflexions sur leur travail, leur avenir dans leur service. C’est étonnant que sur des questions qui concernent les femmes, ceux qui sont sensés les éclairer ne soient pas à leurs côtés

Commentaires

Commentaires du site 0