Paiement intégral des salaires de mars : Le gouvernement emprunte le chemin de la sagesse

Paiement intégral des salaires de mars : Le gouvernement emprunte le chemin de la sagesse

(Un pas vers le dégel de la crise) Le gouvernement promet payer le salaire du mois de mars aux travailleurs, sans aucune défalcation. Cette notification est faite après deux mois de grève perlée dans l’administration à cause des défalcations opérées sur le salaire des travailleurs.

Crise sociale au Bénin : Le gouvernement appelle à un « dialogue sans conditions »

C’est déjà un début de dégel de la crise, à poursuivre. Il n’y aura pas d’autres défalcations pour les agents de l’Etat en grève. Le salaire du mois de mars 2018 sera payé en entièreté aux travailleurs grévistes et non grévistes, selon les mots du ministre de l’Economie et des Finances Romuald Wadagni.

Ce dernier a demandé aux agents de son département ministériel de payer le salaire entier, sans défalcation aux travailleurs. Depuis ce mardi 27 mars 2018, la nouvelle a fait le tour des localités du Bénin comme une trainée de poudre. Les travailleurs vont toucher leur salaire entier, sans défalcation au motif de la grève. On peut affirmer qu’à travers cette décision, le gouvernement retrouve le bon sens. Un bon sens qui aurait dû prévaloir plus tôt. Ce qu’il faut retenir, c’est que dans la matinée de ce mardi les travailleurs ont fait le tour des banques pour constater que leurs salaires sont virés en entier. Les témoignages sont divers. Certains confirment, d’autres s’indignent par contre de l’indisponibilité des salaires à la banque.

Le gouvernement a décidé de faire entendre raison aux travailleurs en leur payant le salaire du mois de mars intégralement. Une décision saluée, car la grève dans l’administration avait été intensifiée à cause des défalcations opérées sur le salaire des agents pour fait de grève en janvier et février. Depuis lors, les secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales et le gouvernement, se regardent en chien de faïence. Les premiers soutiennent que la grève est légitime alors que pour les autres, il s’agit d’une grève illégitime. Et le gouvernement trouve des mobiles pour justifier les défalcations sur les salaires des agents. C’est dans ce bras de fer que la justice, les écoles, le secteur de la santé… sont paralysés depuis bientôt deux mois. Les secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales ayant fait de la rétrocession des salaires une question préjudicielle pour la poursuite du dialogue sociale.

Quid des salaires défalqués ?

Le secrétaire général de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin, Kassa Mampo, a indiqué ce mardi sur une chaîne de radio qu’il n’a pas reçu la notification du paiement intégral des salaires de mars. Il allègue que : « ce ne sont pas les défalcations qui nous ont mis en grève ». Il s’est offusqué du temps pris par le gouvernement pour payer le salaire des travailleurs. Les travailleurs perçoivent leurs salaires au plus tard le 20 du mois fait-il savoir, notifiant qu’il y a préjudice si c’est le 27 mars que le gouvernement trouve à virer les salaires. Kassa Mampo soutient que même si les autorités ne défalquent pas au mois de mars, il devra se pencher sur la rétrocession des salaires. « Dans tous les cas, tant que les salaires défalqués ne seront pas restitués, il n’est pas question d’aller s’asseoir pour discuter de quoique ce soit, la base est clair », a affirmé le secrétaire général de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb). On peut dès lors supposer que les autorités vont accéder aux revendications des travailleurs, pour une accalmie

Commentaires

Commentaires du site 26
  • Avatar commentaire

    si vous maîtrisez celui qui est sur le pouvoir vous n’allez pas dire aux pauvres enseignants de reprendre parce qu’ils ont eu normalement leur salaire et pire pas en bonne date!
    en tout ca tous ceux qui sont contre les grèves verront Talon dans leur secteur d’activités un jour. et nous verront comment ils pourront se défendre.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 9 mois

    ça ressemble à une décision politique. Le gouvernement paye son son intransigeance et sa surdité des débuts.
    Il ouvre là une porte que d’autres chercheront à emprunter.
    Sur le principe, ce sont les principes qui sont sacrifiés une fois de plus : quand on grève, on n’est pas payé. Je suis assez souvent loin d'”Azziz” sur beaucoup de points mais là je le rejoins. Dans cette décision, syndicaliste et gouvernement sont main dans la main pour faire les poches aux contribuables et au Bénin.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 9 mois

      Pour l’instant y a payement et reprise des cours que dans les journaux, nous on est sur le terrain  oh ! 

    • Avatar commentaire

      Ce n’est pas au gouvernement de juger de la légalité d’une grève donc de faire des défalcations.

  • Avatar commentaire

    Humm. Le gouvernement a voulu calmer le jeu. Et il faut dire que le gouvernement est soucieux des pauvres enfants qui risquent d’être victimes de l’insouciance des instituteurs sensés leur donnés une éducation..!

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 9 mois

    @Aziz

    Tout ce que tu dois là, c’est un doux rêve d’un dictateur. Or, le Bénin a fini avec la dictature. En écrivant souviens toi de tout ce que tu as enduré pendant la révolution militaro-marxiste.
    Nous avons fait le choix de la démocratie et de l’état de droit. Même si le système et les pratiques sont perfectibles, ce que tu prônes relève simplement de l’arbitraire.

  • Avatar commentaire
    ADJRAKATA Il y a 9 mois

    La notion de rapport de force commence à pénétrer la cervelle de ce Talon arrogant!
    N’avait-il pas dit au syndicat du port ” Qu’est ce que vous pouvez faire?” Et maintenant tu sais?

    Un parvenu à force de magouilles et de corruption s’est emparé du pays et pour lui c’est le moment de narguer le peuple qu’il a volé et continue de voler!
    Continues sur ce chemin et ton nom sera vomi au Benin, ton regime et toi vous serez couvert de honte et chassé! C’est ce qui t’attend! Ici ce n’est pas le Rwanda!

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 9 mois

      Talon et son régime sont déjà vomis par les beninoises et beninois , reste plus qu’à les chasser à coups de gourdin , et celà ne saurait tarder 😡😡

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 9 mois

    Le monde du travail est réglé par des lois et non par la bouche ou le bon vouloir des uns et des autres. Le gouvernement n’a qu’à respecter la législation sur le travail et tout irra au mieux.

    Chaque fonctionnaire a un contrat avec l’Etat et c’est bien mentionné de dans les droits et les obligations de l’employeur (l’Etat) et le fonctionnaire. Il est prévu normalement un délai d’éssai après lequel le fonctionnaire est définitivement recruté pour une durée indéterminée. Nonobstant des contrôles réguliers par des services habiletés à le faire.
    Si au cours de ces contrôles une insatisfaction est relevée, le fonctionnaire recois un blâme. Deux blâmes recus justifient le licencement après préavis, respectant un délai prévu par la loi.

    Sauf un cas de faute majeure nécessite la résiliation du contrat sans respect de préavis d’un délai.

    Il est bien entendu que le fonctionnaire comme le travailleur a droit à l’amélioration de sa condition du travail et de son salaire de temps en temps . Ce qui est généralement fait sous forme de négociation.
    En aucun cas l’employeur ne saurait faire la sourde oreille à une telle demande sans conséquence.

    C’est la raison d’être du droit de la grève. Il s’agit là d’un acquis social fondamental, dont aucun Etat ne peut souhaiter la disparition . Et c’est garanti par la constitution. Ce n’est pas une invention du Bénin, c’est un acquis social de l’humanité.

    Apprenons donc à lire convenablement et complètement la loi fondamentale de notre pays pour éviter les agitations et les désordres dans le monde du travail de chez nous. Les temps sont révolus où l’Etat pouvait associer les travailleurs et les fonctionnaires aux esclaves taillables, corvéables et révocables à tout instant.

    • Avatar commentaire

      Ce n’est pas tes saillies…que le benin se dévelloppera…napo

      Les lois…et tout ce qui suit…personnellment…moi je m’en fou

      nos braves paysans,pécheurs ,éleveurs….disons..ceux dont nous sommes tous issus…ont pris comme loi…la nature..et leur foi dans le travail

      Et ils s’en sortent..toujours..et la preuve…nous nous sommes là…

      C’est à cause,des lois,et l’état de droit…qu’il ya du bordel…dans ce pays…

      Il faut en finir..avec..en attendant les esprits…à intégrer..dans les petits cerveaux….la portée..les obligations..et les droits issus de ces lois…

    • Avatar commentaire

      est ce que la législation dont vous parler vous permet elle de percevoir sans avoir fournir l’effort. Les agents de santé qui n’ont jamais récupéré leur défalcation depuis 2011 ne sont ils pas aussi des béninois ? Pensez au développement du pays et laissez enfin Machiavel avec sa politique. Je soutien fortement les actions du PR TALON. Ce sont les pauvres, les sans voix qui se réjouissent.

  • Avatar commentaire
    Sonagnon Il y a 9 mois

    Après cette décision, tout le monde doit suspendre les mouvements et reprendre le travail tout en maintenant la pression.

    Car, avant tout C’est l’avenir de nos enfants et le développement du pays.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 9 mois

    Talon et son gouvernement pensaient faire plier les travailleurs  , qui de par leur détermination leur ont montré ” qui a mis l’eau dans coco ” ici c’est le Bénin , pas le Rwanda.
    Talon , ta ruse et rage ne passeront plus , les beninoises et beninois t’ont mis à nu 

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 9 mois

    Personnellement, je pense que les travailleurs, surtout les enseignant doivent maintenant reprendre le travail et poursuivre les discussions si cette information de non défalcation est vraie. En payant intégralement les salaires de mars, le gouvernement a vraiment retrouvé le chemin de la raison. Que les autres fassent pareils.

    • Avatar commentaire

      Et pourtant…je ne suis pas d’accord..

      les gens doivent etre payés…en fonction des jours travaillés..

      mais je me pose la question…est ce aller au boulot…c’est travailler..!!!

      il va falloir..mettre un systeme..de rémunération…en fonction…du travail…fait selon des objectifs…assignés…

      Et en cas….de non satisfaction des objectifs….c’est qu’on est un incompétent…donc viré…et sans salaire

      C’est ça la vérité

      • Avatar commentaire

        je souhaite…par exemple…que le salaire..de tous les corps d’enseignants…soit annualisé…

        ils seront payés..l’an en fonction..des résultats des apprenants….

        dans les hopitaux..aussi..ils sont payés en fonction de la qualité de l’acceuil….de notre de patients morts…et sortant vivants de nos hopitaux..

        S’il y a plus de morts…eh bien..ils ne sont payés…et virés..

        un point..c’est tout

        • Avatar commentaire

          Pourquoi payer…des infirmiers,des docteurs..dans une unité…ou les gens entrent..malades…et sortent tous morts…

          Celà prouve…que ces gens là sont nuls…..

          idem..pour les enseignants..et autres secteurs

          Celui qui ne contribue…pas à l’évolution du pays…est viré

          Ce qu’il deviendra…nous on s’en fou…

        • Avatar commentaire

          Avec des eleves comme aziz qui peuvent jamais rien apprendre ils sont assures de salaire zero et wadagni n’aura plus besoin d’emprunter pour payer ses dettes…
          Talon devrait prendre aziz comme conseiller eco en lieu et place de son beau cousin zulkifl…aziz pourra palabrer en arabe avec ses amis de dubai et renouveler ses vannes a 2 sous ( ca commence a manquer d’originalité, les memes histoires de c…)

          • Avatar commentaire

            gombo…..aziz..conseillé…en éco…dis tu..?

            Eh bien dans ce cas….bingo..!!! puisque au lieu..d’aller emprunté du blé..ailleurs…dis je je fais implanter les kinninzi partout..dans nos 77 communes..

            Pourquoi..se fatiguer…si notre patrimoine..nationale..peut nous procurer du blé gratos…

            Qui est fou….?

  • Avatar commentaire
    lelenou Il y a 9 mois

    Je retiens qu’ils ont touché un salaire auquel ils n’ont pas droit

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 9 mois

    le Gouvernement n’a qu’à rétrocéder ce qu’il a eu à défalquer sur les salairess. C’est simple que ca. Et se Poser la question, quelle Mouche l’a piqué pour qu’il aille demander la Suppression du droit de grève. C’est une citadelle intouchable. Prochainement il n’a qu’à en tirer la lecon.

    • Avatar commentaire

      Le mieux…c’est de proscrire…le travail..une fois pour toute dans ce pays..

      Que tout le monde reste…à la maison…en touchant un salaire..à la fin du mois..

      Ici c’est le benin…n’est ce pas…..et en plus…nous avons des kénninsi…qui nous donneront de l’argent…

      La vie …n’est pas…belle..!!!???

      • Avatar commentaire

        une vache , du lait caille gratos, et des veaux tous les dimanche apres la semaine sainte…aziz rase gratis hourrra… apres tout ce qu’il a detourne au port sous soglo avec son copin talon, ses menees seditieuses avec tawes, et ses vaches vagabondeuses, c’est un minimum

  • Avatar commentaire

    C’est vraiment le chemin de sagesse. La violence et l’entêtement n’arrangeaient rien dans cette crise !!!