Protection de l’enfance : L’Unicef et la Haac dotent les professionnels des médias d’un guide

Protection de l’enfance : L’Unicef et la Haac dotent les professionnels des médias d’un guide

Les professionnels des médias ont participé dans la journée du mercredi 14 mars 2018, à un atelier de dissémination sur le Guide des médias pour la protection de l’enfant et de l’adolescent au Bénin.

Suspension de La Nouvelle Tribune : « C’est une décision purement politique », dixit Léonce Houngbadji

Ce document élaboré grâce aux consultants Georges Amlon et Fernand Nouwligbeto, est un joyau qui renforce la connaissance des journalistes sur le traitement de l’information relative aux enfants.

Le Guide des médias pour la protection de l’enfant et de l’adolescent au Bénin, fruit de la recherche laborieuse de deux consultants, Georges Amlon et Fernand Nouwligbéto, est disponible. Ce document réalisé grâce au partenariat entre la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Hacc) et l’Unicef, vient combler un vide dans le monde des médias.

Les journalistes présents à l’atelier de dissémination du Guide ont pu apprécier à sa juste valeur le travail fait par les consultants. L’objectif de l’atelier selon la représentante de la Haac, Ba Orou Assaratou, est de permettre aux professionnels des médias de s’approprier le contenu du Guide afin de s’aguerrir sur comment traiter les informations relatives à l’enfance et à l’adolescence. Il sera également un outil pour réguler la diffusion des images obscènes qui violent l’article 45 du Code de l’information et de la Communication.

Après le lancement de l’atelier par les représentants de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication, en présence des agents de l’Unicef, du directeur du développement des médias et du président de l’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb), les consultants ont exposé le contenu du Guide aux journalistes. Georges Amlon, ancien directeur général de l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin (Ortb), a fait découvrir les spécificités du traitement de l’information sur l’enfance et l’adolescence.

De la collecte de l’information en passant par l’identification des sources, de l’angle de traitement aux diverses recommandations, rien n’a échappé à son explication. La deuxième partie du livre axée sur les facteurs de réduction de l’influence négative des médias sur les enfants, a été présentée par Fernand Nouwligbéto. Il faut signaler que cette partie a permis de reconnaître comment les médias sont des facteurs de révélation des individus. Le consultant a donné l’exemple de la jeune Pakistanaise Malala Yousafzaï, prix Nobel de la Paix 2014, avec l’Indien Kailash Satyarthi que les médias ont révélé.

Les différentes explications du professeur sur l’influence des médias sur le comportement des enfants, amènent à réfléchir sur l’âge auquel les parents peuvent autoriser la télévision aux enfants. Si on considère que la télévision fait changer de comportement, il y a lieu d’instruire les parents à réguler son accès aux enfants d’une part. Les responsables des médias également d’autre part doivent savoir quel programme diffuser et à quel moment de la journée. Une prise de conscience et de responsabilité s’impose pour limiter les déviances sociales

Ne ratez rien de l'actualité People (cliquez ici)

Commentaires

Commentaires du site 0