Volley-Ball : interview d’Armand Lawin, vice-président de Finances Vbc

Volley-Ball : interview d’Armand Lawin, vice-président de Finances Vbc

Champion en titre au terme du championnat national de volley-ball à Natitingou en 2017, Finances Vbc est l’un des clubs phares de la ligue régionale Atlantique-Littoral.

Tournoi zones 2 et 3 de handball : Le Burkina-Faso bat le Bénin et s’adjuge le titre

Il s’est imposé comme l’une des meilleures formations au Bénin, de par ses performances. Le vice-président de Finances Vbc, Armand Lawin en service à la Direction générale du budget, nous parle de la genèse de Finances Vbc et des ambitions de l’équipe.

Vous êtes le vice-président de Finances Vbc. Pouvez-vous nous faire connaître ce club ?

Finances Vbc est né en 2015. L’idée de la création de l’équipe est l’œuvre des responsables du Syndicat national des travailleurs de l’administration centrale des Finances (Synatracef). Mais tout de suite, les premières autorités du ministère ont souhaité que l’équipe, au lieu d’avoir une connotation syndicale, appartienne à l’Administration entière. Ainsi, après son affiliation à la ligue Atlantique-Littoral dans laquelle elle évolue, elle a aussi régularisé sa situation administrative envers la Fédération Béninoise de Volleyball. Au départ, l’équipe était essentiellement constituée des agents du ministère des finances. Mais au fil du temps et compte tenu des enjeux sportifs et de l’ampleur que prenait l’équipe, la nécessité de renforcer l’équipe à travers le recrutement de joueurs externes et même professionnels est apparue. C’est ainsi que, avec un recrutement de qualité, Finances Vbc a remporté en trois ans d’existence, dix (10) trophées. Au plan national, il faut retenir qu’à la fin de la saison 2015 (année de sa création), l’équipe a occupé la quatrième place à l’issue du championnat national, vice-championne à l’issue du championnat national 2016, et enfin équipe championne du Bénin au terme du championnat national de septembre 2017 à Natitingou.

Pourquoi avoir choisi de créer une équipe de volleyball plutôt que d’une autre discipline sportive?

D’abord accessoirement, parce qu’une équipe de football existait déjà au sein du ministère, mais principalement parce que le volleyball est une discipline très intéressante et qui peut se pratiquer à tous les âges. Elle est née de la volonté des amoureux de cette discipline au sein du Ministère.

Aujourd’hui que retenir du parcours de Finances Vbc?

Depuis la création de l’équipe, elle a remporté au total dix trophées dont notamment : La coupe AJ VOP 2015 ; FACI 2015 ; la coupe de la ligue en 2016 ; la coupe AJ VOP 2015 ; le trophée du champion de la ligue Atlantique Littoral en 2016 ; la coupe Ali Yaro en 2016 ; la coupe du Vice-champion national en 2016 ; la coupe du championnat national en 2017 ; le trophée AJ VOP 2018 ; et récemment, le trophée du tournoi 24 heures du volleyball remporté en 2018.

Quelques mois après votre sacre national (champion 2017), quel est votre ressentiment?

D’abord, la satisfaction de voir une aussi jeune équipe remporter un trophée de champion national en moins de trois ans d’existence. Il faut noter que tout cela n’aurait pas été possible sans la rigueur des membres d’encadrement et surtout du staff technique, notamment le coach principal Gbaguidi Achille et son adjoint Addis Mohamed Chouti, qui ont toujours su trouver les exercices, les tactiques et les mots justes pour amener/pousser les joueurs à donner le meilleur d’eux-mêmes.

Quelles sont vos ambitions pour la nouvelle saison ?

Notre ambition est de maintenir le titre de champion national au terme de la saison qui vient de démarrer.

Quelle est la vision de l’équipe dirigeante ?

Nous visons à faire de Finances Vbc la meilleure équipe de volleyball de tous les temps.

Finances Vbc participe à la Coupe des clubs champions de volleyball en Egypte. Quel est l’objectif de l’équipe à cette compétition ?

Il faut rappeler déjà que l’année dernière, lors de sa première participation, Finances a pu réaliser une prouesse qu’aucune équipe béninoise n’a jamais faite, à savoir remporter une victoire en coupe d’Afrique et prendre un set à une grand équipe comme les Forces Armées et Police du Cameroun. Cette année, l’objectif est de faire mieux que l’année dernière.

Avez-vous vraiment le soutien des autorités du ministère dans cette bataille sportive ?

Sans ce soutien d’ailleurs, rien n’aurait pu bouger quand on connait le traitement fait aux sports de mains dans les pays de la sous-région. C’est l’occasion de remercier le Ministre Romuald Wadagni, son Directeur de cabinet Monsieur Servais Adjovi, et le Secrétaire général du ministère Joël Zodjihoué, qui ne ménagent aucun effort dans le soutien de cette équipe, en assistant à l’improviste aux séances d’entrainement et à quelques matchs. On ne saurait passer sous silence le soutien des responsables à divers niveau du ministère.

Je voudrais remercier les joueurs pour les multiples efforts qu’ils font, d’abord en répondant présents aux séances d’entrainement, sans oublier notre infatigable Kiné et les supporteurs. Je m’en voudrais de ne pas remercier le Ministre Romuald Wadagni pour son soutien permanent, et sa volonté de voir l’équipe porter très haut le drapeau national. Tout ceux dont mention particulière n’a pas été faite ici, et qui œuvrent inlassablement pour l’équipe, soyez en remerciés.

Réalisation :

Arthur Sélo

Commentaires

Commentaires du site 0