Dette intérieure du Bénin : Guy Mitokpè confond le gouvernement

Dette intérieure du Bénin : Guy Mitokpè confond le gouvernement

(Le Ministre Abdoulaye Bio Tchané se défend) Dans le cadre de l'exercice de ses prérogatives constitutionnelles, le député Guy Mitokpè a adressé une question d’actualité au gouvernement, soit une série de cinq différentes questions.

Bénin : L’Etat engage la Sbee dans une gestion déléguée

Lesdites questions sont relatives au mandat délivré à la Sgi Bénin dans le cadre de l’opération de rachat de la dette intérieure du pays, estimée à 350 milliards de francs Cfa. Chiffres à l’appui, l’honorable Guy Mitokpè a fait un long exposé qui a laissé perplexe tout l’hémicycle.

Il s’est même intéressé aux relations d’affaires qui liaient Patrice Talon et la société Sgi Bénin, avant qu’il ne soit élu Président de la République. Le ministre du plan Abdoulaye Bio Tchané a tenté de s’expliquer, mais sans pour autant convaincre l’assistance. Lire sa réponse hier à l’hémicycle.

Extraits des réponses du ministre du plan, Abdoulaye Bio Tchané

« L’opération de rachat de la dette est un mode de gestion active de la trésorerie. Cet outil de gestion universellement usité est déclenché quand il s’agit de lisser le profil de remboursement de la dette en tenant compte de certains facteurs inhérents à la qualité du portefeuille. En effet, lorsqu’on constate au niveau du portefeuille, l’existence de dettes avec des taux d’intérêt assez élevés qui ont pour corollaire un service de la dette très onéreux, on a la possibilité de procéder à des ajustements en concertation avec les prêteurs. Dans le cas d’espèce, l’opération de rachat partiel de la dette intérieure comme il est envisagé, vise des dettes contractées à des conditions qui ne sont pas à l’avantage de l’Etat béninois. Il s’agit donc des dettes héritées en grande partie de la gestion passée, ayant une maturité moyenne de 3,3 ans avec un taux d’intérêt moyen de 7,2 %. Parmi celles-ci figure le Prêt BOAD signé le 07 avril 2015 pour la Construction d’une Centrale thermique de 120 MW à Maria Gléta à un taux d’intérêt de 8,5%. Ce taux apparaît très élevé pour la nature de l’investissement. De plus, du fait d’une mauvaise planification et d’un mauvais montage, ce projet est aujourd’hui à l’abandon. Le Gouvernement a donc entrepris de corriger cette situation en refinançant la dette actuelle c’est-à-dire en contractant de nouvelles dettes à des taux bien plus faibles sur une durée beaucoup plus longue. Il convient de souligner que cette option n’est possible aujourd’hui que grâce à la crédibilité retrouvée du Bénin à la faveur des réformes économiques et financières conduites depuis avril 2016 (…) Quelles sont les relations d’affaires entre Monsieur Patrice TALON et la société SGI-Bénin avant qu’il ne soit Président de la République ? La SGI-Bénin a été créée en 1996 sur l’initiative de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin et des opérateurs économiques béninois dont M. Patrice Talon. C’est une société anonyme de droit béninois avec un capital social de cinq cent millions (500.000.000) Francs CFA, agréée sous le N° 15/12/001/97 comme société de bourse indépendante par le Conseil Régional de l’Épargne Publique et des Marchés Financiers. Outre ses opérations classiques d’intermédiaires du marché financier, la SGI Bénin gère les actifs financiers de ses clients. Il faut souligner que les actions détenues par M. Patrice Talon qui représentent 5% du capital de la SGI ont été transférées à la Société de Financement et de Participation (SFP) depuis 1999 (…) La SGI-Bénin étant une société à capitaux privés, nous lui avons adressé une correspondance pour recueillir des informations sur la liste de ses actionnaires ainsi que des personnes avec qui elle est en relation d’affaires. Les réponses appropriées seront adressées aux honorables députés dès que les informations seront disponibles.

Commentaires

Commentaires du site 16
  • Avatar commentaire

    Réduire le service de la dette en valeur absolue sans prendre en compte la maturité de la dette elle même est révélateur au mieux de manœuvres dolosives et ou au pire de l’incompétence de ces parvenus, impo.steurs du gouvernement actuel. 
    Napoleon1 et Gombo en personnes averties sont en phase avec mes préoccupations. Merci pour votre éclaircissement.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 8 mois

      Et toi Maou , pourquoi tu ne cites pas OLLA OUMAR , est-ce parce mon francais est terre-à-terre ? Il est vrai que je ne m’appelle pas Thomas picketty, mais enfin ? 
      Et puis si ABT n’est pas grand men.teur , comment comprendre que quelqu’un qui investit 100 frs à un taux de 6,5% sur 3 ans par exemple , voudra accepter avec talon 4,5 %  et rembourser sur 5 ans , si ce n’est pas de la sorcellerie ça ! 

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 8 mois

    Avez vous remarqué que ABT était trés mal à l’aise  en apportant la réponse à la question de Guy mitokpe.
    D’une voix monocorde , lisant une sorte de lettre minutieusement préparée , sous le regard presque menaçant d’un djogbenou .
    Comédie, roublardise , théâtre ces gens du gouvernement, et du tout pas serieux 

  • Avatar commentaire

    Est ce que Guy Mitokpè comprend les différentes expressions Financières et Economiques utilisées par BIO TCHANE. Ne rêvez même pas à faire la comparaison. Je constate simplement que Mitokpè a du zèle c’est tout. Si non il n’y a pas de comparaison à faire.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 8 mois

      Le Ministre est (bien ) payé parce qu’il comprend (bien) ce dont il parle non ?
      Sinon pourquoi se payer des spécialistes ? Quand tu payes un carreleur, c’est parce que c’est son boulot. Ce n’est pas parce que tu n’as pas ton CAP de carreleur que tu n’as pas de question à lui poser. 
      Et en plus c’est à lui de se bien se faire comprendre et simplement.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 8 mois

    Talon n’a-t-il pas deux ministres d’état dans son gouvernement ? 
    Sonagnon où se trouve t’il ton PIK ministre d’état , plus dans son état , et devenu fantôme. ? 
    Dis lui de vite quitter le navire ivre de talon , et de vite venir nous rejoindre , car aprés ce serait trop tard , azanaï avec sa torche embrasée s’approche à grands pas du trou de talon et de ses complices , pour les enfumer 

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 8 mois

    Vous aussi , ne regarder pas dans le rétroviseur, vous ont dit ce gouvernement de ******** , vous risquez de retrouver les ************* des milliards engloutis dans maria-gletta , tous assis à la droite du *************** en chef talon , 

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 8 mois

    Concernant les milliards engloutis à  maria-gletta, ces **************** qui sont aux affaires dont le chef talon , vous ont dit de ne plus regarder dans le ” rétroviseur ” .
    Quand ça doit les toucher , et peut les nuire , emporter  , circuler y a rien à voir , mais quand ça touche les autres , même pour de présumer commission de quelques milliers de francs , dont la preuve formelle n’est pas faite , vite au gnouf , en prison .
    ***********************************************************

  • Avatar commentaire

    Bio Tchané se moque de nous.
    Au lieu de demander à ceux qui ont dilapidé ces sous il nous font encore porter une garantie souveraine dessus. Donc je vous vole de l’argent, vous connaissez les voleurs mais vous refusez de les poursuivre. Pourquoi ces gens là se moquent de nous comme ça hein… Mahouuuu

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 8 mois

    Cette histoire de recherche de rachat de la dette intérieure du Bénin contient des zônes sombres que Bio Tchané a soigneusement éviter de mettre à découvert. Car s’il se trouvait un acquéreur de ces arrièrées de banque causées par les prêts de la BOAD pour la construction d’un cdentral thermique, cela reviendra encore plus cher au Bénin. De 350 milliards au départ, cela pouvait in fine s’élever à 500 voire 600 milliards de nos sous.

    Et même si le taux du service de la dette serait plus bas que l’intérêt initial, c’est décidement dans une spirale de dette à ne pas en finir que le pays serait ainsi engagé.

    Une autre question est de savoir , en quoi ces prêts de la BOAD avait servi.? Bio Tchané dit que c’était pour la construction du centrale thermique de Maria Gléta, mais qui par “mauvaise planification et par mauvais Montage” a été abandonné.

    Voilà donc des milliards de nos sous que l’on a pu jeter dans le néant ainsi. Mais ceux qui ceux qui ont conduit à cette gabégie ont-ils été jugé sur leur responsabilité et ont-ils payé pour cela? Le responsable premier de cette gabégie est connu sous le nom de Sacca Lafia, l’actuel ministre de l’intérieur et de la sécurité dans le gouvernement de Patrice Talon.

    Il est urgent qu’une commission parlementaire puisse être
    composée et inviter Sacca Lafia pour venir s’exprimer à la réprésentation nationale de ce qui a pu se passer avec maria Gléta sous sa direction, afin que les responsabilités soient dégagées et que le peuple puisse voir clair dans cette affaire.

    Il s’agit là aussi de combattre la corruption. Car vouloir faire racheter des dettes qu’on a pu contractées pour un projet dont l’échec n’est pas encore définitivement éclairé et responsabilitsé est une fuite en avant qui veut cacher quelque chose au peuple.

    Il faut nécessairement que aussi les actuels membres du gouvernement Talon puissent rendent compte et être jugés sur la gestion obscure conduisant à la gabegie qu’ils ont pu conduire dans un passé recent.

    • Avatar commentaire

      Très beau commentaire Napoléon. Et pourtant, le conflit d’intérêt ne fait l’ombre d’aucun doute. Dans les pays qui se respectent, cela suivi pour chercher à voir clair dans cette facilité du gouvernement à passer les marchés gré à gré au mépris des lois et textes de la République. Pauvre pays, maudit soit le jour où les Béninois ont porté à la tête du pays ce régime. Les Béninois n’ont encore rien vu de la ruse.

  • Avatar commentaire
    Biglotchémè Il y a 8 mois

    La réponse du gouvernement ne souffre d’aucune hypocrisie. Je félicite même le gouvernement pour son honnêteté. En quoi le gouvernement est il confondu par le député ?

    • Avatar commentaire

      Mon cher ami, laisse le rédacteur de cet article, il ne comprend RIEN en ECONOMIE.

    • Avatar commentaire
      Madampol Il y a 8 mois

      Le gouvernement a été étonnamment transparent sur cette question. Mais la réponse de B. Tchané nous conduit à d’autres questions.
      Napoléon, plus tôt a soulevé la 1ere, Maria Gleta. Que compte faire le gouvernement face à ce scandale financier?
      La deuxième, c’est encore une fois le conflit d’intérêt entre la SGI et le par… On me dira qu’il ne possède que 5% du capital de la boîte. Ce sont 5% de trop…

  • Avatar commentaire

    Où est donc la confusion monsieur le journaliste?

  • Avatar commentaire

    Voila encore un exemple acheve deu caractere ************************** de Talon et sa clan !
    N’y t-il qu’une seule societe de courtage et d’intermadiation financiere au Benin?
    ON attiribue sans mise en concurrence le contrat de recherche de partenaires financiers a la SGI dont Talon detient 5% des actions ! Allez chercher et le reste de l’actionnariat est compose des *********** du clan Talon, les Kotingan et autres freres de societes secrete quasi ************ allies a leur mmaitres etrangers…
    Bien sur des commissions dont le montant n’est pas revele et n’obeit a aucune regle ( pas de mise en concurrence !) seront payees aux copains et coqiis par ************************** Wadagni avec nos impots et nos enfants paieront pendant 20 ans les dettes et interets dont la negociation ne repond a aucun critere ( sauf peut etre la commission max a la SGI qui peut encaisser des 2 cotes … acheteur et vendeur de dettes )!!!
    Poauhhh… des ************** en costume cravates des *************** nes !