Christophe Houessionon : « Le peuple vit le contraire de ce qu’il espérait de ce pouvoir »

Christophe Houessionon : « Le peuple vit le contraire de ce qu’il espérait de ce pouvoir »

Le Secrétaire général de la Confédération des syndicats unis du Bénin (Csub) lève un coin de voile sur les difficultés actuelles des citoyens béninois. Contacté, Christophe Houessionon recommande au président Patrice Talon d’écouter son peuple.

Bénin: Les députés poursuivent l’examen de la loi sur les zones économiques

Christophe Houessionon, Secrétaire général de la Confédération des syndicats unis du Bénin (Csub) exprime sa désolation au sujet des actes attentatoires aux libertés au Bénin. « C’est dommage, nous sommes en train d’assister à notre corps défendant, à des actes contraires aux nobles idéaux de la Conférence nationale des forces vives de la nation », s’est-il plaint.

Il appelle les autorités à poser à tout prix des actes qui sont en conformité avec les acquis de cette conférence nationale. C’est cela qui devrait honorer nos gouvernants, pense le syndicaliste. Il a expliqué que la position de va-t-en guerre qu’on observe au niveau du gouvernement de la rupture aujourd’hui ne nous amènera nulle part, surtout pas à bon port, parce que le peuple parle à travers les différentes manifestations. Et le chef de l’État devra l’écouter.

Il fait constater que « le peuple vit de façon très amer le contraire de ce qu’il espérait du pouvoir de la rupture ». L’espoir que le peuple a placé en cette rupture qui a été prônée par le candidat Talon élu à 65%, après deux ans d’exercice du pouvoir, est en train d’être transformé en des désillusions, a notifié Christophe Houessionon.

« Si je dois lancer un appel, je prie le chef de l’État d’écouter son peuple, ça va l’honorer et honorer notre patrie. Car c’est lui seul qui répond devant le peuple. Il a prêté serment devant la Cour constitutionnelle et a juré au nom des mânes de nos ancêtres de respecter la constitution », a-t-il conseillé.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire

    Mais de quoi il parle..? La constitution prône le gain facile..? La constitution prône le sous développement..? TALON mets en œuvre tout ce que le peuple béninois attends. Vivre mieux c’est ce que nous voulons. Mais ce n’est pas de la magie. Ne soyons pas pressé. À peine deux ans. Nous pouvons nous plaindre d’ici 1an à 1an et demi.. Mais je suis sûr que TALON ne nous donneras pas l’occasion de nous plaindre d’ici 1an. La partie visible de l’iceberg se fera vraiment voir..! Le pays était en ruine..! 

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 6 mois

    ” des actes contraires ” , nous on connaît le personnage talon , et c’est pour ça qu’on vous aurait prevenus de ne pas lui accorder vos suffrages .
    Maintenant , allez dans ” greviculture ” jusqu’à ce qu’il dégage , mais cette fois , pas cacher dans la malle arrière d’une Peugeot 504 

  • Avatar commentaire
    lelenou Il y a 6 mois

    Continuez vos pressions psychologiques au lieu de demander à vos collègues syndicalistes de déposer les armes et de reprendre le chemin des écoles. Ils peuvent faire preuve de bon sens, pour augmentation de salaires on se met en grève, ça ne se passe pas chez les privés qui produisent de la richesse.