Libye : Haftar malade, un boulevard pour Saif al-Islam Kadhafi

Libye : Haftar malade, un boulevard pour Saif al-Islam Kadhafi

Saif al-Islam Kadhafi pourrait bien profiter de la maladie du général Hatfar afin de briguer la présidence de son pays.

Libye : 45 miliciens pro-Kadhafi condamnés à mort

L’état de santé du maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’Est libyen inquiète, interroge et surtout, pose question. En effet, celui qui est toujours hospitalisé en France reste très discret la situation et son équipe, soucieuse de ne pas inquiéter son électorat et souhaitant éviter une escalade sur le terrain, communique de façon sporadique.

D’ailleurs, les informations sont contradictoires. D’un côté, les proches du militaire n’ont de cesse d’assurer que tout va pour le mieux tandis que sur place, en Libye, on parle d’un état faible, dégradé.

Embarrassés, ses officiers tentent d’ailleurs d’éviter le sujet. C’est notamment le cas du porte-parole de l’armée nationale libyenne (ANL) le général Ahmad Al-mismari qui, à l’occasion d’une conférence de presse tenue à Benghazi mercredi dernier, n’a pas répondu à une seule question sur le sujet, se contentant de lire un message écrit par la main du général lui-même. Pire encore, l’entourage du colonel a bien tenté de faire croire que ce dernier a rencontré le prince héritier saoudien MBS, lors d’une visite à l’hôtel George V. Or, cela ne s’est jamais produit.

Une situation inquiétante d’un côté et politiquement parlant bien accueilli de l’autre. En effet, le général Haftar serait possiblement l’adversaire le plus dangereux de Saif al-Islam Kadhafi, fils du colonel, et prétendant à la présidence lors des prochaines élections qui devraient se tenir sous peu. Un boulevard s’offre donc à lui et personne ne semble être en mesure de stopper son ascension fulgurante.

Commentaires

Commentaires du site 0