Les forces de l’ordre et de défense togolaises ont maté ce mercredi 11 avril 2018, les populations d’ Agoekondji-Zongo. Un quartier de Kpalimè d’où devait partir une manifestation de l’opposition. L’information a été rapportée par Rfi.
Selon des témoignages recueillis par la radio mondiale, les gendarmes et les militaires ont fait du porte à porte pour débusquer les manifestants. A en croire un habitant du quartier interrogé par Rfi, un groupe de  gendarmes et de militaires a défoncé sa porte au moment où il s’apprêtait à l’ouvrir. Ils l’ont ensuite passé à tabac .

Dans son témoignage, celui a affirmé qu’il est resté enfermé chez lui toute la matinée. Il poursuit en affirmant qu’il a été battu. A en croire un autre témoin, les forces de l’ordre et de défense ont aussi « maté » une femme qui était sortie chercher de l’eau.

Dans ce climat tendu, les habitants du quartier sont restés enfermés dans leurs maisons. C’est après le départ des forces de l’ordre et de défense dans l’après-midi, qu’ils ont pu mettre le nez dehors.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire