Le député de la minorité parlementaire, Valentin Agossou Djènontin s’est prononcé sur les deux ans de Patrice Talon à la tête du Bénin. Il fait remarquer qu’un bon dirigeant ne persécute pas son peuple.Le député Valentin Agossou Djènontin, secrétaire exécutif du parti Force cauris pour un Bénin émergent rappelle que le chef de l’État en prêtant serment a dit qu’il prêt tout de suite et maintenant.

« Prêt pour diriger le Bénin dans sa complexité connue de tous : une affaire de courage, mais pas le courage factice du violent ou de celui qui se croit supérieur à tous ses compatriotes », indique-t-il dans une adresse à l’endroit du peuple.

«Par ailleurs, il a affirmé : « Quand on veut gouverner les hommes, il ne faut pas les chasser devant soi ».  Il estime l’ordre établi par la rupture a fait apparaître un pouvoir qui n’admet ni discussion, ni concession, ni refus et qui place l’homme entre obéissance immédiate… Le vœu des Béninois d’après l’honorable, c’est de vivre dans un Bénin sans conflit, un Bénin solidaire où tous s’entraident.

13 Commentaires

  1. Quand on veut gouverner les hommes, il ne faut pas leur coller au c.ul une affaire rocambolesque d’empoisonnement……hihihi

  2. ALLOMAN, c’est ce brancardier au langage accessible à tous , et percutant , qui te fera faire un AVC , tellement ce qu’il dit est vrai et juste , et te conduira au mieux aux urgences 

  3. Oui mais ce n’est pas ces FCBEistes de donner des leçons de bonne conduite au Chef de l’Etat. Ils ont été pires durant leurs dix années.

  4. Valentin Djènontin : « Quand on veut gouverner les hommes, il ne faut pas les chasser devant soi »
    Alexis Mèton.
    @AlloMANN “Que raconte ce minable avec ses expressions terre-à-terre ?” En français populaire ça donne : “il ne faut pas prendre les béninois pour des boeufs…”

  5. il y a dans la vie…des nations…prises comme entité…des jours terribles…..qui..boulversent..leurs vies..

    le 26 oct…et l’élection de couple talon yayi en 2006…en sont des exemples…

    Le premier..kérékou…l’a fait par patriotisme…et pour sauver le benin….meme si..sa capacité intellectuelle..était insuffisante…

    Disons on a bavé..grave…..avec des générations sacrifées…et une modification…de l’esprit beninois…en néagtif…dont les avatars…sont encore présent

    Le second fut un deal…entre deux lascars…..et nous continuons de payer la facture

    Pour combien de temps…..encore..?…j’en sais rien…..

    • “Pour combien de temps…..encore..?” Jusqu’à ce que nous ayons compris ce qu’expliquent RAWLINGS et OBAMA: “l’Afrique n’a pas besoin d’homme fort, mais de système fort” (sous entendu : “vu la très faible probabilité de se retrouver avec un dirigeant de vertu en Afrique”)

  6. Que raconte ce minable avec ses expressions terre-à-terre dignes du chef brancardier qu’il est? Voilà ce genre d’individus dénués de profondeur et de hauteur qui ont plongé notre pays dix ans durant dans l’abîme de la grande pauvreté. Incapables d’impulser des orientations à même de conduire notre peuple vers de niveaux de développement supérieurs. Djènontin n’a aucune idée de l’histoire de l’évolution des peuples qui ont réalisé des avancées décisives pour leur progrès, Sinon il saurait que c’est au prix d’énormes sacrifices de générations entières. Penser que le Bénin ferait exception est un leurre que des irresponsables comme lui sont en train de propager. Seul Talon a le bon tempo

Répondre à Jojolabanane Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom